Les 3 meilleures lampes frontales pour randonner 

meilleures lampes frontales randonnée

La lampe frontale est un des équipements indispensables en randonnée. Que se soit pour une randonnée à la journée ou un trek de plusieurs jours !

Pour une randonnée à la journée, la lampe frontale vous permet de gagner en sécurité. Si vous n’avez pas bien évalué la durée de votre randonnée ou que vous vous êtes trompé de chemin (ou perdu) et que la nuit tombe, vous pourrez continuer à marcher et à lire votre carte.

Pour un trek de plusieurs jours, la lampe frontale vous permettra de vous éclairer au bivouac. Si vous dormez en gîtes et refuges, elle vous permettra de vous lever sans réveiller les autres personnes du dortoir 😉

Comment choisir une lampe frontale de randonnée ?

Les 3 critères principaux pour choisir une lampe frontale de randonnée :

1 – Le poids

En randonnée plus votre équipement est léger, mieux c’est. A condition que ce ne soit pas trop au détriment d’autres paramètres… Pour une lampe cela peut être : résistance, puissance, autonomie.

Le poids des lampes de cette sélection est compris entre 66 g et 88 g. 

Il en existe de beaucoup plus lourdes. Mais je vous conseille de ne pas dépasser les 100 g, vous n’y gagnerez rien !

Il en existe de plus légères. Mais les lampes les plus légères sont très peu puissantes si vous devez marcher de nuit et leur autonomie est également trop faible. Cette autonomie devra donc être compensée en emportant des piles (ou une batterie externe) selon les modèles. Il faut donc peser le pour et le contre d’une lampe très légère…

Je vous présenterai tout de même en fin de sélection une lampe intéressante de 35g à réserver aux minimalistes. Mais les limites de cette lampe sont vite atteintes !

2 – La puissance et la distance d’éclairage

La quantité de lumière dégagée par une lampe frontale est indiquée en Lumens. En plus de cette valeur les constructeurs précisent généralement la distance d’éclairage*.

* La distance d’éclairage dépend des Lumens, mais aussi de la largeur du faisceau ! Ce faisceau n’est généralement pas réglable, mais peut être différent d’une lampe à l’autre. Les constructeurs ne communiquent pas beaucoup sur ce point.

La plupart des lampes proposent plusieurs modes d’éclairage avec différentes puissances. Et éventuellement différentes couleurs et/ou rythmes.

Mode d’éclairage les plus courants :

-Lumière blanche fixe (2 ou 3 niveaux de puissance)

-Lumière rouge fixe

-Lumière rouge clignotante

Le niveau de puissance le plus bas est souvent de 6 lumens (environ 5 m de portée) : suffisant pour les bivouacs quand vos yeux sont habitués à la pénombre. Ce mode évite aussi d’éblouir vos compagnons d’aventure ;).

Le niveau de puissance moyenn tourne autour de 100 lumens (environ 30/40 m de portée) : ce mode est nécessaire pour bien éclairer une zone autour de soi, avoir plus de confort, chercher quelque chose par terre, marcher sans avoir besoin de voir très loin.

Le niveau de puissance le plus haut varie d’une lampe à l’autre : 200, 300 ou 450 lumens (environ 50 à 90 m de portée). Dans la plupart des cas, une puissance de 200 Lumens est suffisante pour marcher confortablement en distinguant les repères pas trop éloignés de vous. Une puissance de 450 lumens est intéressante si vous devez cherchez des repères plus lointains, ou si vous marchez hors des sentiers. Mais il ne sert pas à grand-chose de s’alourdir avec une lampe plus puissante.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 3 meilleurs GPS de randonnée

3 – L’autonomie et les batteries

L’autonomie

La notion d’autonomie de la lampe est importante pour votre sécurité.

Attention, l’autonomie variera beaucoup en fonction du niveau de puissance que vous utiliserez !

Pour vous donner un ordre d’idée, l’autonomie d’une lampe frontale est :

-réglée sur son niveau de puissance le plus bas : autonomie entre 30 et 130h 

-réglée sur son niveau de puissance moyen : autonomie entre 3 à 10 h

-réglée sur son niveau de puissance le plus haut : autonomie environ 2h

Note : 

Quand l’autonomie diminue, la lampe ne s’arrête pas d’un coup. Si la lampe est réglée sur un niveau de puissance fort ou moyen, elle descendra automatiquement au niveau inférieur (c’est donc un signe de batterie faible). Si vous êtes sur le niveau le plus bas la puissance diminuera, lentement, progressivement, jusqu’à s’éteindre totalement au bout d’un long moment (souvent quelques heures).

Les batteries

Une lampe frontale peut être alimentée soit :

-par des piles (le plus souvent 3 piles AAA (les piles bâtons les plus petites).

Cela nécessite de changer de piles régulièrement (pas très écologique et pas très économique, à moins d’utiliser des piles rechargeables).

-par une batterie rechargeable par USB (temps de charge environ 3h).

On peut donc la recharger sur le terrain avec une batterie externe.

Mais sur les lampes frontales les plus intéressantes, il est possible de mettre soit des piles, soit une batterie. C’est la solution la plus flexible. Quand tout va bien vous utilisez la batterie rechargeable et si jamais vous êtes à cours d’énergie vous utilisez les 3 piles AAA que vous aurez toujours emportées dans votre sac à dos par sécurité !

Les petits détails qui font toute la différence pour choisir votre lampe frontale de randonnée 

A – L’étanchéité

La plupart des lampes frontales sont protégées contre la pluie.

L’indice d’étanchéité le plus courant est : IPX4 (IP = Indice de Protection)

Le X veut dire que la protection contre les poussières n’a pas été testée.

Le 4 veut dire que la lampe peut supporter des éclaboussures d’eau provenant de toutes les directions.

Ce niveau d’étanchéité est donc suffisant pour protéger votre lampes de la pluie.

B – Le réglage de l’inclinaison du faisceau lumineux

La direction du faisceau lumineux peut se régler verticalement sur certaines lampes. Pratique pour voir exactement où vous voulez, ou pour éviter d’éblouir vos compagnons d’aventure !

C – La largeur de l’élastique

Les élastiques ou bandeaux pour maintenir la lampe sur votre tête, sont plus ou moins larges et donc plus ou moins confortables. Mais plus c’est large plus c’est lourd !

Note 1 :

Si vous avez les cheveux longs, attention aux petits cordons qui rentrent automatiquement dans un enrouleur. Ils peuvent entraîner une mêche de cheveux avec eux dans l’enrouleur. Dans ce cas, il faut parfois couper la petite mèche ! C’est du vécu ;). Pour éviter ce désagrément, il suffit de retirer la lampe en écartant le cordon avec les deux mains pour le dégager de la chevelure avant de retirer la lampe.

Note 2 : Sachez que la marque française Petzl est LE Leader dans le marché des lampes frontales. Pour cette raion, les 3/4 des lampes de cette sélection sont des Petzl.

Ma sélection des meilleures lampes frontales pour randonner

En tenant compte de tous ces critères et après de très longues recherches, de comparaisons d’avis, de prix et pas mal de tests, voici les 3 meilleures lampes frontales que j’ai sélectionnées  pour vous.

1 – Lampe frontale la plus accessible financièrement

Lampe frontale Onnight 100 / Marque Forclaz

Cliquez ici pour voir son tarif

Forclaz – Lampe frontale Onnight 100
Cliquez sur l’image pour voir son tarif

Caractéristiques :

-Poids : 80 g

-2 niveaux de puissance + lumière rouge

-Puissance : ? / 80 Lumens

-Distance d’éclairage : ? / 25 m

-Inclinaison verticale : Non

-Autonomie : 30h / 10h

-Piles : 3 piles AAA

-Batterie rechargeable : Non

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 3 meilleurs matelas gonflables pour randonner

-Etanchéité IPX4 (protection contre la pluie)

Avantages : Economique 

Inconvénients : Pas très puissante

Mon avis : Une lampe entrée de gamme peu puissante dont l’autonomie est moyenne. Elle peut être suffisante pour le bivouac et marcher dans le noir avec distance d’éclairage assez faible.

Cliquez ici pour voir son tarif


2 – Lampe frontale la plus polyvalente et assez légère

Lampe frontale Actik Core / Marque Petzl

Cliquez ici pour voir son tarif

lampe frontale actik core 600 lumens
Cliquez sur l’image pour voir son tarif

Caractéristiques :

-Poids : 88 g

-3 niveaux de puissance + 2 lumières rouges (fixe et clignotant)

-Puissance : 6 Lu / 100 Lu / 600 Lu

-Distance d’éclairage : 10m / 60m / 115 m

-Inclinaison verticale : Oui

-Autonomie : 100h / 7h / 2h

-Piles : 3 piles AAA

-Batterie rechargeable : 1250 mAh (inclus)

-Etanchéité IPX4 (protection contre la pluie)

Avantages : Puissante, confortable, très polyvalente

Inconvénients : Ce n’est pas la plus légère (à quelques grammes près)

Mon avis : Une super lampe très polyvalente, puissante et confortable. Petzl est une valeur sûre. Un des modèles phares de la marque ! C’est la lampe que j’utilise depuis février 2019 et j’en suis satisfait (Plus précisément j’utilise l’ancien modèle dont la puissance maximum est de 450 lumens)

Cliquez ici pour voir son tarif


3 – La lampe frontale la plus légère (avec une autonomie limitée)

Lampe frontale Bindi / Marque Petzl

Cliquez ici pour voir son tarif

Lampe frontale bindi petzl
Cliquez sur l’image pour voir son tarif

Caractéristiques :

-Poids : 35 g

-3 niveaux de puissance + lumières rouges (fixe et clignotant)

-Puissance : 6 Lu / 100 Lu / 200 Lu

-Distance d’éclairage : 6m / 23m / 36m

-Inclinaison verticale : Oui quand portée autour du coup

-Autonomie : 50h / 3h / 2h

-Piles : Non

-Batterie rechargeable : 680mAh (inclus)

-Etanchéité IPX4 (protection contre la pluie)

Avantages : Très légère

Inconvénients : moyennement puissante, et peu d’autonomie.

Mon avis : Une lampe très très légère pour les randonneurs minimalistes. Mais attention à sa petite autonomie qui peut vous jouer des tours… 

Cliquez ici pour voir son tarif

Pour comprendre qui est Petzl 😉

Voilà, vous n’avez plus qu’à faire votre choix !

Dites-moi dans les commentaires, la lampe frontale qui vous conviendrait le mieux.

Si vous en avez déjà une, dites-moi si vous en êtes content ou pas et pourquoi ?


Le guide ultime du matos pour randonner

Si vous souhaitez découvrir ma sélection de 150 équipements pour partir randonner léger et en sécurité, Téléchargez mon  Guide Ultime du Matos pour Randonner.  Vous y trouverez les meilleurs compromis : légèreté / résistance / polyvalence / confort / prix. + 3 checklists pour ne rien oublier !

guide du matériel pour randonner
Cliquez sur l’image pour télécharger le guide

Je vous souhaite de belles Aventures !

Brieg.

LA TRANSPARENCE C’EST IMPORTANT ! Note sur l’affiliation :

Quand vous cliquez sur les liens du matériel que je vous recommande, je touche dans la plupart des cas une petite commission sur le produit que vous achetez. Mais cela ne vous coûte pas un centime de plus.

C’est ce qu’on appelle de l’affiliation. La création d’un article demande beaucoup de temps, cela me permet de vous proposer tout ce contenu gratuitement.

Et là vous vous dites : -« Ok, il n’est pas objectif le gars ! Il va recommander ce qui marche le mieux !  »

Et bien non ! Pourquoi ?

Ce qui m’intéresse c’est de vous conseiller l’équipement qui vous convient le mieux. Que le modèle sélectionné soit disponible ou pas avec de l’affiliation, je vous le propose. En bref l’affiliation n’est en aucun cas mon critère de choix 😉.

Je m’engage donc à vous donner mon avis objectif. Les conseils que vous trouverez dans cet article sont les mêmes que ceux que je donnerais à un ami. C’est également le matériel que je sélectionne pour mon usage personnel !

Je n’ai pas tout testé sur le terrain :

Pour continuer sur la transparence de mes recommandations, sachez que je n’ai pas testé sur le terrain tout le matériel que je vous recommande. Mais encore une fois c’est LE matériel que j’ai sélectionné si je devais me rééquiper. 

La sélection que je vous présente n’est donc pas juste mon avis, puisqu’elle prend aussi en compte les nombreux avis d’utilisateurs que je décortique. Ce qui est à mon sens plus objectif et donc plus pertinent pour vous !

Partager l'article :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*