Les 3 meilleures poches à eau pour randonner

meilleures poches à eau randonnée

Quand on randonne, il est important de bien s’hydrater. Quand votre gourde ou bouteille d’eau est dans votre sac à dos, vous avez souvent la flemme de vous arrêter pour boire.

La solution est d’utiliser une poche à eau (aussi appelée “CamelBak©” qui est le nom d’une des premières marques à avoir développé le concept).

La poche à eau est située dans une poche du sac à dos située le long du dos, à l’intérieur du compartiment principal.

Un tuyau (avec une pipette) ressort du sac (par un orifice prévu à cet effet) et s’accroche sur une des bretelles du sac à dos. La pipette est donc accessible en permanence pour boire régulièrement, dès que vous avez une petite soif ! 

Dans cet article, on va regarder quelles sont les meilleures poches à eau pour randonner. 

Vous vous dites peut-être qu’une poche à eau, c’est une poche à eau !

Oui, mais elles ne font pas toutes le même poids et certains détails sont importants à connaître pour faire le choix le plus pratique et le plus confortable… 

Mais avant de vous présenter ma sélection des meilleures poches à eau de randonnée, j’aimerais vous expliquer les principaux critères à prendre en compte pour faire le bon choix. C’est parti !

Comment choisir une poche à eau de randonnée ?

Les 3 critères principaux pour choisir une poche à eau de randonnée :

1 – Le volume (la contenance)

Les poches à eau sont proposées en volume de 1 litre, 1.5 litres, 2 litres ou 3 litres. Les volumes de 1.5 et 2 litres étant les plus courants.

Pour randonner je vous recommande une poche à eau de 2 litres. C’est le volume le plus polyvalent.

Si vous avez besoin de plus d’eau, il suffit de compléter avec une ou deux bouteilles d’eau ou gourdes de 1 litre.

A l’inverse, pour de petites randonnées, si vous n’avez besoin que de 1 litre, vous la remplirez à la moitié, elle sera alors plus plate dans le sac à dos et ne prendra pas de place.

Vous pouvez aussi partir sur une poche à eau de 1 litre (moins courante) et compléter avec une gourde ou une bouteille d’eau de 1 litre.

Par contre, éviter de prendre une poche à eau de 1.5 litres, si vous comptez mettre de temps en temps des pastilles pour désinfecter l’eau, car ces pastilles sont prévues pour un litre d’eau. Elles sont toutes petites. Il sera donc difficile d’en casser une en deux pour le demi-litre supplémentaire.

Les poches de 3 litres, quant à elles, sont très encombrantes et ne rentreront pas forcément très bien dans tous vos sacs à dos (surtout dans un petit sac à dos pour randonner à la journée).

2 – Le poids 

Le poids des poches à eau est compris entre 100 et 200 g environ. Le poids varie en fonction du volume, mais aussi du matériau et du système de fermeture. 

Si vous pouvez gagner quelques dizaines de grammes sur votre poche à eau, ce n’est pas négligeable !

3 – Le type de plastique

De nos jours, les marques sérieuses proposent des plastiques alimentaires de bonne qualité. Chacune vante sa particularité : 

-Sans BPA (Bisphénol-A). Oui merci heureusement, puisqu’il est interdit dans les plastiques alimentaires depuis 2015…Mais cela veut dire que le matériau doit être du BPS… (voir plus bas).

-TPU (Thermoplastiques élastomères). Très résistant aux chocs et à l’abrasion.

-BPS free (Sans BPS). Le BPS n’est pas pas beaucoup mieux que le BPA…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 3 meilleures cartouches de gaz pour réchauds de randonnée (+ 2 accessoires !)

Bref, il est parfois difficile de s’y retrouver, mais il n’y a pas de secret, les plastiques les moins chers sont généralement les moins bons !

Les petits détails qui font toute la différence pour choisir votre poche à eau pour randonner

A – Déconnexion du tuyau

La plupart des poches à eau sont équipées d’un “clip” étanche pour déconnecter le tuyau de la poche (même si la poche est remplie d’eau).

Cela permet de déconnecter la poche pour la remplir, sans avoir à enlever le tuyau qui est installé sur le sac à dos.

ATTENTION : La première poche à eau que je présente dans cette sélection n’a pas de connexion étanche, ce qui n’est vraiment pas pratique sur le terrain. Mais cela permet de proposer une poche à eau très économique…

B – Protection de la pipette

Toutes les poches à eau présentées dans cette sélection sont munies d’une fermeture ¼ de tour pour ouvrir ou fermer la pipette. (C’est la solution la plus répandue et la plus pratique).

Mais cette pipette a tendance à traîner par terre dès qu’on pose le sac à dos au sol. Pour éviter cela, certains fabricants installent un capuchon de protection sur la pipette. Cela signifie qu’il faut enlever le capuchon (attaché à la pipette) à chaque fois que l’on veut boire. Malgré ce petit inconvénient, je préfère avoir un capuchon pour être sûr que ma pipette n’a pas traîné par terre… 

C – Système d’accroche du tuyau sur la bretelle du sac à dos

Certaines poches à eau sont équipées d’un aimant pour faire tenir le tuyau sur la bretelle.

Un élément est fixé sur le tuyau. Un autre est fixé sur le sac à dos (attention de ne pas le perdre !). C’est pratique, mais pas indispensable, car la plupart des bretelles de sacs à dos de randonnée ont des petits passants prévus pour maintenir le tuyau.

D – Séparation interne

Certaines poches à eau ont une séparation interne, située au milieu de la poche pour éviter les “carènes liquides” c’est-à-dire les mouvements d’eau latéraux et permet à la poche d’avoir un profil plus plat, donc un centre de gravité plus proche du dos ce qui est optimum pour le confort de portage.

Très franchement, je trouve qu’on ne voit pas beaucoup la différence. Ce ne sera donc pas un de mes critères les plus importants pour faire mon choix.

E – Poche retournable 

Certaines poches sont retournables (plastique très souple) ce qui est très pratique pour les nettoyer et surtout pour les faire sécher !

Certaines poches non retournables utilisent un plastique haut de gamme, 2000 fois plus lisse qu’un plastique standard. Ce qui fait que les salissures ne peuvent pas vraiment s’y accrocher, la poche est dite “presque auto-nettoyante” mais le séchage reste long !

F – Protection thermique du tuyau

Si vous randonnez en hiver par température négative, vous risquez de vous retrouver avec un tuyau gelé. Impossible d’aspirer quoi que ce soit. Pour pallier ce problème, certains fabricants ajoutent un isolant sur le tuyau. Cet isolant (mousse) peut aussi parfois se rajouter en option.

G – Système de fermeture

Le système de fermeture le plus répandu est un système à glissière. Une petite barre en plastique vient glisser sur deux rails situés sur le haut de la poche.

Il existe aussi de grands bouchons ronds comme sur les poches à eau de la marque pionnière CamelBak©. Cela peut être plus facile pour le remplissage, mais ce système alourdit beaucoup la poche à eau.

Exemple : poche à eau CamelBak© Crux – 2 litres 

(210 g / trop lourde pour la mettre dans ma sélection)

Ma sélection

En tenant compte de tous ces critères et après de très longues recherches, de comparaisons d’avis et pas mal de tests, voici les 3 meilleures poches à eau que j’ai sélectionnées pour vous.

1 – Poche à eau la plus accessible financièrement

(Catégorie « A » comme « Accessible financièrement »)

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 3 meilleurs matelas gonflables pour randonner

Poche à eau – Trekking MT 500 – 2 litres / Marque Forclaz

Cliquez ici pour voir son tarif

Forclaz - Poche a eau trekking MT500 2 litres
Cliquez sur l’image pour voir son tarif

Caractéristiques :

-Volume : 2 litres

-Poids annoncé : 105 g (poids vérifié : 118 g)

-Matériaux : Plastique sans BPA

-Dimensions : 370 x 180 mm

-Ouverture pipette : en tournant

-Pas de déconnexion étanche du tuyau

-Très peu d’options

Avantages : Economique.

Inconvénients : Impossible de déconnecter le tuyau quand la poche est pleine ! 

Mon avis : Une poche à eau très économique mais pas très pratique quand on doit la remplir sur le terrain. 

Cliquez ici pour voir son tarif

Cliquez ici pour voir la version 1 litre


2 – La poche à eau la plus Polyvalente

(Catégorie « P » comme « Polyvalent »)

Poche à eau Widepac – 2 litres / Marque Source

Cliquez ici pour voir son tarif

Meilleur poche à eau - Widepac - Source
Cliquez sur l’image pour voir son tarif

Caractéristiques :

-Volume : 2 litres

-Poids : 170 g

-Matériaux : BPS free

-Dimensions : 355 x 195 mm

-Ouverture pipette : En tournant

-Protection embout : Oui

-Déconnexion étanche du tuyau : Oui

-Séparation interne : Non

-Retournable pour lavage : Non

-Aimant pour accrocher le tuyau sur la bretelle : Oui

-Système auto nettoyant

Avantages : Une poche costaud et auto nettoyante / Embout de protection / Nombreux accessoires compatibles

Inconvénients : Poche non retournable / Ce n’est pas la plus légère

Mon avis : Une poche de qualité, avec un capuchon de protection de la pipette, mais qui n’est pas retournable. C’est celle que j’utilise depuis un an et j’en suis très satisfait.

Cliquez ici pour voir le modèle Widepac (2 litres)

Cliquez ici pour voir le modèle Widepac (1, 5 litres)


3 – La poche à eau haut de gamme la plus légère

(Catégorie « L » comme « Léger»)

Poche à eau – Shape-Shift – 2 litres / Marque Hydrapak

Cliquez ici pour voir son tarif

Hydrapack - poche à eau Shape Shift 2 litres
Cliquez sur l’image pour voir son tarif

Caractéristiques :

-Volume : 2 litres

-Poids : 141 g

-Matériaux : TPU 0.25 mm

-Dimensions : 340 x 165 mm

-Ouverture pipette : En tournant

-Protection embout : Non

-Déconnexion étanche du tuyau : Oui

-Séparation interne : Oui

-Retournable pour lavage : Oui

-Aimant pour accrocher le tuyau sur la bretelle : En option

Avantages : Poche retournable (lavage et séchage faciles) 

Inconvénients : Pas de protection sur l’embout

Mon avis : Une valeur sûre, simple, résistante et efficace. Plutôt légère par rapport à la concurrence.

Cliquez ici pour voir son tarif


Voilà, vous n’avez plus qu’à faire votre choix !

Et vous, dites-moi dans les commentaires ce que vous utilisez comme poche à eau pour randonner. 

Dites-moi si vous en êtes content ou pas et pourquoi ?


Le guide ultime du matos pour randonner

Si vous souhaitez découvrir ma sélection de 150 équipements pour partir randonner léger et en sécurité, téléchargez mon Guide Ultime du Matos pour Randonner.  Vous y trouverez les meilleurs compromis : légèreté / résistance / polyvalence / confort / prix. + 3 checklists pour ne rien oublier !

guide du matériel pour randonner
Cliquez sur l’image pour télécharger le guide

Je vous souhaite de belles Aventures !

Brieg.

LA TRANSPARENCE C’EST IMPORTANT ! Note sur l’affiliation :

Quand vous cliquez sur les liens du matériel que je vous recommande, je touche dans la plupart des cas une petite commission sur le produit que vous achetez. Mais cela ne vous coûte pas un centime de plus.

C’est ce qu’on appelle de l’affiliation. La création d’un article demande beaucoup de temps, cela me permet de vous proposer tout ce contenu gratuitement.

Et là vous vous dites : -« Ok, il n’est pas objectif le gars ! Il va recommander ce qui marche le mieux !  »

Et bien non ! Pourquoi ?

Ce qui m’intéresse c’est de vous conseiller l’équipement qui vous convient le mieux. Que le modèle sélectionné soit disponible ou pas avec de l’affiliation, je vous le propose. En bref l’affiliation n’est en aucun cas mon critère de choix 😉.

Je m’engage donc à vous donner mon avis objectif. Les conseils que vous trouverez dans cet article sont les mêmes que ceux que je donnerais à un ami. C’est également le matériel que je sélectionne pour mon usage personnel !

Je n’ai pas tout testé sur le terrain :

Pour continuer sur la transparence de mes recommandations, sachez que je n’ai pas testé sur le terrain tout le matériel que je vous recommande. Mais encore une fois c’est LE matériel que j’ai sélectionné si je devais me rééquiper. 

Partager l'article :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*