Traversée des Pyrénées : Randonner sur le GR 10 – Pays Basque

Randonner dans les Pyrénées GR 10

L’été dernier j’ai décidé d’entreprendre la traversée des Pyrénées à pied par le GR 10. Ce projet se déroulera en plusieurs étapes et donc sur plusieurs années…

D’autant plus que j’ai d’autres aventures de prévues comme mon expédition en kayak au Groenland 🙂 Pour en savoir plus sur cette expédition voici l’article : Projet Immakayak

Quoi qu’il en soit mon but ici est de partager avec vous mon expérience . Ce premier tronçon couvre tous le pays Basque entre Hendaye sur la côte Atlantique et Arette-la-Pierre-St-Martin.

L’essentiel en 30 secondes

NomGR 10 - Traversée des Pyrénées à pied - Partie Pays Basque
Pays / RégionsFrance / Pays Basque
ItinéraireLinéaire
Point de départHendaye
Point d'arrivéeArette-la-Pierre-St-Martin
Temps de parcours11 jours
Distance188 km
Dénivelés positifs / négatifs+ 9200 m / - 7600 m
NiveauFacile / Moyen
Quand partir ?De Mai à Octobre
HébergementGîtes d’étape
RavitaillementTous les 2 jours maximum
EauSouvent un point d’eau à mi-parcours
Budget moyen350 € + transport

Présentation du GR 10

Le GR 10 traverse les Pyrénées de l’Atlantique à la Méditerranée en longeant la frontière Espagnole. Comptez environ 54 jours pour parcourir les 870 km de sentiers avec 55 000 mètres de dénivelés positifs. Ce sentier de grande randonnée est d’une difficulté moyenne à difficile.

Carte de l’ensemble du GR 10 (Représenté par le gros trait rouge)

Traversée des PYrénées à pied GR 10
© http://rando-pays-basque.info

La partie du Pays Basque (de Hendaye à Arette-la-Pierre-St-Martin) décrite dans cet article (pointillés orange) est assez facile, avec des altitudes pas très élevées (1760 m d’altitude maximum en fin de parcours).

Randonner dans le pays basque GR 10
© Fédération Française de Randonnée Pédestre

Si vous souhaitez découvrir d’autres sentiers de grande randonnée en France, je vous invite à lire cet article : les 15 plus beaux sentiers de grande Randonnée en France.

L’itinéraire jour par jour :

Jour 1 : Hendaye (0 m d’altitude) – Col D’Ibardin (317 m d’altitude) / 4h30 / Dénivelé : + 700 m – 380 m

Le GR démarre en plein centre de Henday sur un rond point face à la mer. Premier signe rencontré : un simple marquage rouge et blanc sur un poteau de signalisation (au tout début de la rue partant plein Est). Le chemin serpente dans les rues de la ville puis prend de la hauteur.

Au bout d’environ 1 heure de marche, le bitume laisse place à la terre. 2 bonnes heures après le départ, le très beau village de Biriatou apparait. Il y a un point d’eau en contre bas du fronton. Ici, les hébergements sont chers et vite complets.

Puis, le chemin monte assez raide sous une ligne à haute tension pour atteindre le pic d’Xoldokocana à 489 m (belle vue sur la mer). Le chemin continue par une série de petits cols et sommets arrondis . 2 bonnes heures après Biriatou, vous arriverez au col d’Ibardin, situé à cheval sur la frontière Franco-Espagnole.

Hébergement au col d’Ibardin : Gîte Espagnol “Venta Elizalde” / 33 € la chambre pour une personne avec petit déjeuner / comptez 20 € pour un repas le soir.

Randonnée Pyrénées GR 10
Premier marquage du GR 10

Randonnée Pyrénées GR 10

Jour 2 : Col d’Ibardin – Sare (70 m d’altitude) / 5h20 / Dénivelé : + 620 m – 870 m

Après le col d’Ibardin, le chemin monte pour redescendre ensuite dans un bois humide couvert de fougères et de mousse. De grandes dalles de roche jalonnent le chemin le long du ruisseau. L’antenne située au sommet de La Rhune apparait.

Puis le chemin descend presque jusqu’à Olhette. Ensuite il remonte pour passer au Col des 3 Fontaines à 563 m d’altitude sur le versant Nord de La Rhune. Après avoir passé les rails du train (qui va jusqu’au sommet de La Rhune), le chemin redescend à nouveau jusqu’à Sare.

Ravitaillement à Sare : café, petit supermarché, boucherie.
Hébergement à Sare : Gîte “La petite Rhune” / 16 € par personne en dortoir / cuisine à disposition / camping.

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Jour 3 : Sare – col des Veaux (550 m d’altitude) / 6h20 / Dénivelé : + 580 m – 120 m

Entre Sare et le village de Ainhoa le chemin est plat et facile, sans grand intérêt. Mais le village d’Ainhoa est très beau et donc assez touristique. Pas de supermarché ou d’épicerie ici, mais vous trouverez une boulangerie qui vend de bons gateaux Basques en portion individuelle. Vous trouverez également de la charcuterie dans le magasin d’à côté et un bistrot en face. Bref tout ce qu’il faut pour une bonne pause. Ensuite le chemin monte tranquillement jusqu’au col Zuharreteaco (566 m d’altitude) pour rejoindre le col des Veaux. Très belle vue dégagée.

Hébergement au col des Veaux : Ferme Esteben / 50 € la chambre en demi-pension.

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Jour 4 : col des Veaux – Bidaray (150 m d’altitutde) / 3h30 / Dénivelé : + 180 m – 590 m

Du col des Veaux le chemin monte légèrement jusqu’au col de Méhatché (716 m d’altitude). De là, vous avez deux possibilités :

-Soit vous empruntez le GR 10 qui descend raide dans un très beau vallon encaissé.

Attention : en cas de pluie le chemin est très glissant et étroit avec un peu de vide sur le côté. Personnellement je l’ai emprunté sous la pluie et ça ne m’a pas posé de problème, même s’il me fallait rester concentré. Mais je marchais ce jour là avec un autre randonneur qui n’était pas trop rassuré.

-Soit vous empruntez la variante beaucoup plus facile.

La variante rejoint le GR 10 au niveau d’un petit pont, environ 1 km avant le village de Bidaray. Village sympatique avec épicerie, bar, hôtel, gîte, camping.

Ravitaillement à Bidaray : Epicerie.
Hébergement à Bidaray : Gîte Airezabal (derrière la poste au bout du village) / 15 € par personne en dortoir / cuisine à disposition. Possibilité de planter la tente. Je vous le recommande c’est un gîte sympa, simple et pas cher.

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Jour 5 : Bidaray – Saint-Etienne-de-Baïgorry (162 m d’altitude) / 8h10 / Dénivelé : + 1400 m – 1390 m

Très belle étape. De Bidaray le chemin monte raide jusqu’au pic de d’Iparla (Altitude : 1044 m). Beau panorama sur un chemin de crête.

Attention : en cas de brouillard, vous pouvez emprunter une variante pour éviter la crête et les à-pics dangereux. Source d’eau à 300 m à droite du col d’Harrieta.

Arrivé au col de Buztanzelhay le sentier redescend tranquillement sur Saint-Etienne-de-Baïgorry. En arrivant dans le village, le bar Le Fronton vous tendra les bras pour vous rafraîchir.

Ravitaillement Saint-Etienne-de Baïgorry : petit supermarché.
Hébergement Saint-Etienne-de Baïgorry : Gîte Gaineko Karrikan / 15 € par personne en dortoir / cuisine à disposition (C’est le seul gîte de ce descriptif dans lequel je n’ai pas dormi).

Attention il y a pas mal de monde ici pour peu d’hébergement. A mon passage tout était complet. Il faut dire que je n’aime pas trop réserver à l’avance, car j’aime rester libre. Du coup j’ai continué un peu. J’ai dormi à la belle étoile, sur un col, avec ma couverture de survie et mon duvet. Il faisait très beau 🙂 . Un beau souvenir.

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Jour 6 : Saint-Etienne-de-Baïgorry – Saint-Jean-Pied-de-Port (157 m d’altitude) / 6h25 / Dénivelé : + 860 m – 865 m

De Saint-Etienne-de-Baïgorry le sentier monte jusqu’au col d’Aharza (robinet d’eau au niveau du parc à moutons) puis continue à monter jusqu’à Monhoa (altitude 1021 m). Chemin facile et agréable. Vous redescendez ensuite sur Saint-Jean-Pied-de-Port. La fin de l’itinéraire emprunte une petite route un peu longue.

Arrivé à St-Jean-Pied-de-Port, après six jours de randonnée en solitaire, quel choc ! Le lieu, hyper touristique, grouille de partout : bars, restaurants, magasins de souvenirs…Ici vous trouverez tout ce que vous voudrez.

Il y a beaucoup d’hébergements pas chers grâce au chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle qui passe par là. Après un petit ravitaillement, j’ai préféré poursuivre ma route et doubler l’étape, j’ai donc beaucoup marché ce jour là.

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Jour 7 : Saint-Jean-Pied-de-Port – Kaskoleta (615 m d’altitutde) / 5h10 / Dénivelé : + 850 m – 390 m

De Saint-Jean-Pied-de-Port le chemin est plat et facile puis monte un peu jusqu’au petit col d’Handiague (587 m d’altitude). Il redescend sur Estérençuby où vous trouverez un bistrot. De là vous remontez principalement par une petite route, sur le sympatique gîte d’étape de Kaskoleta

Hébergement à Kaskoleta : Chalet Kaskoleta (gîte d’étape) dortoir, location de tente 8 € repas 15 €.

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Traversée des Pyrénées à Pied parle GR 10

Jour 8 : Kaskoleta – Chalets d’Iraty (1327 m) / 7h55 / Dénivelé : + 1425 m – 715 m

Une belle étape sans difficulté, mais assez longue. De Kaskoleta vous marchez d’abord sur un large chemin. Passez un petit ruisseau. grimpez par une sente plus petite jusqu’au col d’Irau (route). Continuez à grimper dans les prairies jusqu’au sommet d’Occabé (1456 m d’altitude). Le GR 10 passe juste en dessous du sommet. Faites un tout petit détour et profitez du panorama.

Le chemin redescend ensuite dans les bois jusqu’à la route D18 . Vous la longerez sur 1 Km, (chalet Pedro : bar / restaurant sur la route). Puis continuez dans les bois à l’abri du soleil. Vous atteindrez une petite crête qui annonce bientôt les chalets d’Iraty au col Bagargiak.

Ravitaillement aux chalets d’Iraty : Toute petite alimentation et restaurant.
Hébergement aux chalets d’Iraty : Gîte d’étape Les Chalets d’Iraty. 14 € par personne en dortoir / cuisine à disposition. Attention la réservation et la remise des clés s’effectuent à l’accueil des chalets au col Héguichouria, 700 m avant le col Bagargiak.

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Jour 9 : Chalet d’Iraty – Logibar (375 m d’altitude) / 6h40 / Dénivelé : + 305 m – 1260 m

Des Chalets D’Iraty le GR 10 fait un très beau détour en contournant le Pic des Escaliers par l’Ouest (passage à 1423 m d’altitude). Il rejoint ensuite une petite route. Quittez ensuite cette route pour suivre un chemin qui suit la crête sur le versant Sud.

Environ 2h45 après avoir quitté la route il y a une source avec un filet d’eau à une centaine de mètres après une grange situé à 974 m d’altitude. Si l’eau coule vous ne pouvez pas la rater. Le chemin commence à descendre de plus en plus franchement pour déboucher sur la D26 et le Gîte d’étape de Logibar.

Hébergement à Logibar : Gîte d’étape de Logibar / 17 € par personne en dortoir / 17 € le repas.

Traversée des Pyrénées à Pied parle GR 10

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Jour 10 : Logibar – Saint-Engrâce (630 m d’altitude) / 8h50 / Dénivelé : + 1140 m – 885 m

De Logibar rejoignez la Passerelle d’Holzarté. Attention : avant la passerelle, dalles glissantes par temps humide. Il y a des mains courantes pour s’assurer. Le point de vue de la passerelle est magnifique. Le phénomène d’écho est très puissant 🙂 .

Le chemin monte plus franchement en rive gauche puis fait quasiment un demi-tour en rive droite. Plus haut vous récupérez une piste que vous suivrez sur environ 4 km. Quittez-la pour monter au col d’Anhaou (1383 m d’altitude). Faites un petit effort et montez sur la bosse herbeuse à gauche (nommée Izeyta sur la carte). Le point de vue est vraiment sympa et vous serez sûrement seul…

Après une petite pause éventuelle, empruntez la petite route qui redescend. Elle passe devant le cayolar d’Anhaou. C’est une bergerie ou il y a un point d’eau. Continuez à descendre jusqu’aux gorges de Kakouetta (gorges très touristiques payantes). Continuez par la route puis prenez un chemin, pour arriver au charmant petit village de Sainte Engrace. Montez à gauche pour rejoindre l’église et le gîte.

Hébergement à Sainte Engrâce : Gîte d’étape maison Elichalt / 15 € par personne en dortoir / 18 € le repas / 9 € par personne pour camper / cuisine à disposition.

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Jour 11 : Sainte-Engrâce – Arette-la-Pierre-St-Martin (1630 m d’altitude) / 4h50 / Dénivelé : + 1130 m – 130 m

De Sainte-Engrâce le chemin monte dans la forêt. Ici vous quittez le pays basque. En haut de la forêt le chemin passe à côté des ruines de la cabane d’Escuret-de-bas. Continuez dans cet alpage. Attention en cas de brouillard le chemin n’est pas très bien marqué au niveau des abreuvoirs.

Récupérez la piste et montez jusqu’au col de la Pierre-saint-Martin (1760 m d’altitude). Le panorama rocailleux très particulier est magnifique (Route D132). Longez la route sur environ 1 km. Rejoignez Arette-la-Pierre-St-Martin par un sentier à travers les pistes de ski.

Juste avant d’arriver à la station vous passerez devant le refuge Jeandel. Vous pouvez y passer la nuit si vous souhaitez poursuivre votre chemin sur ce beau GR 10. Si c’est le cas, ce GR 10 cheminera dans une zone beaucoup plus montagneuse et donc un peu plus difficile que la partie précédemment décrite dans cette article.

Randonner dans les Pyrénées GR 10

Randonner dans les Pyrénées GR 10
Arrivée sur Arette-la-Pierre-St-Martin

Quel guide et carte choisir ?

Le Topo Guide de la Fédération Française de Randonnée pédestre

C’est celui que j’ai utilisé. Il n’y a pas beaucoup mieux je pense. Vous y trouverez des cartes suffisamment détaillées, un descriptif de l’itinéraire, les temps de marche, les dénivelés, de manière très précise. Vous y trouverez également les numéros de téléphone de tous les hébergements cités dans cet article et même d’autres…

Les temps de marche indiqués dans cet article, correspondent aux temps indiqués dans ce topo. Etant un marcheur assez rapide, j’enlève souvent un tiers ou un quart du temps par rapport aux temps indiqués par les topos de la Fédération Française de Randonnée Pédestre.

La carte IGN TOP 100

Si vous souhaitez avoir une vue d’ensemble de votre parcours et pouvoir repérer les sommets aux alentours, je vous recommande cette carte sur laquelle le GR 10 est tracé. Attention elle n’est pas assez précise pour randonnée, surtout en cas de mauvais temps.

Si vous souhaitez un maximum de précision (mais le topo guide suffit largement), vous devrez vous procurer 5 cartes IGN TOP 25 numéro : 1245 OT, 1345 OT, 1346 OT, 1346 ET, 1446 ET.

Quand partir ?

Vous pouvez randonner sur cette portion du GR 10 de Mai à Octobre car l’altitude n’est pas très élevée en général, (sauf peut être la dernière étape). En Juillet et Aout vous aurez plutôt chaud.

Attention par mauvais temps, les températures en altitude peuvent très vite descendre. Attention à la neige, en début et fin de saison sur les plus hautes altitudes. Sachez qu’au pays Basque il pleut assez souvent. Equipez vous donc en conséquence. Mais rassurez vous, le soleil chauffe vite également.

Hébergement

Cet itinéraire a été effectué sans tente, en utilisant les hébergements les plus simples, mentionnés dans le Topo Guide de la Fédération Française de Randonnée Pédestre. Vous pouvez tout réserver à l’avance, mais cela vous enlève la liberté de changer vos étapes en cas d’envies ou de besoins techniques (mauvaise météo, blessure).

Dans la plupart des cas la réservation 1 ou 2 jours à l’avance suffit. Mais ce n’est pas une méthode infaillible. Pour preuve, sur 10 nuits, j’ai du dormir une nuit à la belle étoile, mais moi j’aime bien ce côté imprévisible…

Ravitaillement

Vous ne rencontrerez pas beaucoup de problèmes de ravitaillement sur ce parcours. Mais il faut bien prévoir et anticiper ses repas à l’avance, car il n’y a pas de ravitaillement tous les jours, plutôt tous les 2 jours. Les gîtes proposent souvent des sandwich pour la journée. J’ai indiqué les points de ravitaillement possibles dans la description de l’itinéraire.

Eau

Le ravitaillement en eau ne pose pas de problème particulier sur l’ensemble des étapes. Il y a dans la plupart des cas, un point d’eau accessible, plus ou moins à mi-parcours des étapes. Même si c’est parfois juste un filet d’eau. Pensez à emporter suffisamment d’eau surtout si il fait chaud. Disons 2 litres voire 2,5 litres pour les gros buveurs comme moi 🙂

Achat technique

Si vous partez sans aucune préparation. En principe, comme moi, vous pourrez vous procurer le Topo Guide du GR 10 du pays Basque (Pyrénées Occidentales) à Hendaye : à la maison de la Presse, dans la rue au tout début du GR 10 .

Mais je vous recommande vivement de l’acheter à l’avance 🙂

Comment s’y rendre

Hendaye : facilement accessible en train. J’ai fait du covoiturage jusqu’à Biarritz et j’ai fini en train. La gare de Henday est à environ 10 min à pied du début du GR 10.

Arette-la-Pierre-St-Martin : Je suis redescendu en stop jusque dans la vallée ou j’avais rendez-vous pour un covoiturage. Sinon il y a une navette jusqu’à la Gare d’Oloron-Sainte-Marie située à 40 km.

Budget

Hébergement :
Comptez environ 25 € par nuit. Certaines nuits vous coûteront 15 € avec une cuisine à disposition. D’autres nuits vont jusqu’à 35 € en demi-pension, voire 50 € au col des Veaux. Donc 10 nuits vous coûterons environ : 250 €

Alimentation : Comptez environ 75 € sur 10 jours pour vos vivres de course (= nourriture pour la journée) et quelques repas du soir. En sachant que vous opterez pour la demi-pension certains soirs.

Topo Guide : 15 €

Carte top 100 : 8 €

TOTAL : environ 350 €

A cela vous devez rajouter :
-Le prix de votre transport jusqu’à destination. (très variable en fonction de votre lieu de résidence et du moyen de transport utilisé).
-L’achat de matériel de randonnée qui vous manquerait éventuellement…

Trucs et astuces

Partez le plus léger possible, sans faire l’impasse sur quelques vêtements chauds et le matériel de sécurité minimum. Il faut toujours se méfier des conditions météo en montagne… Mon sac pesait 11 kg (eau et nourriture comprise)

Conclusion

Cette première section du GR 10 est plutôt facile, que ce soit au niveau de l’orientation mais aussi de la difficulté du terrain. Cela vous permettra de vous mettre en jambes pour continuer plus loin ce beau sentier si vous le souhaitez.

Si cet article vous a plus, inscrivez-vous à la newsletter pour être informé des prochains et recevoir des informations réservées aux membres inscrits 😉 .

Brieg.

Recherches utilisées pour trouver cet article :faire 4 jours randonnée gr10 pays basque, gr 10 au depart du col ibardin, gr 10 hendaye sare précis, gr10, gr10 budget, suivre gr 10 au depart du col ibardin
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 3
  •  
  •  
    3
    Partages
  •  
  •  
  • 3
  •  

9 Comments

  1. Chouette article ! Ma compagne et moi avons fait le gr30 ce mois de juin, ça donne envie de remettre le couvert ! Pourrait-on avoir un inventaire de l’équipement emporté ? Et par curiosité quel est le sac utilisé ? Cordialement.

    • Bonjour Mathieu,

      Sympa le GR 30 autour des volcans d’Auvergne 😉
      Le sac que j’ai utilisé sur le GR 10 est un Deuter, modèle : Guide tour 45+ (150 euros)
      C’est un sac très polyvalent avec lequel on peut faire du ski de rando, de l’alpinisme et de la randonnée.
      Les sacs Deuter ne sont pas les plus léger (1.9 kg pour ce modèle) mais ils sont très réputés pour leur confort et je le confirme !

      Depuis l’automne dernier j’utilise également un sac Osprey, modèle Exos 48 (160 euros) qui est un sac typé plus randonnée.
      C’est un très bon rapport: poids (1.2 kg), confort, qualité. Je cherchais un sac de randonnée plus léger que mon Deuter mais sans perdre en confort.
      C’est le sac que j’ai retenu après de longues recherches et comparaisons et je ne suis vraiment pas déçu. Il est très proche du confort de mon Deuter !

      Si tu veux un sac polyvalent pour plusieurs activités en montagne, je te conseille le Deuter.
      Si tu veux un sac pour faire uniquement de la rando, je te conseille le Osprey.

      Ce n’est que mon avis… 🙂

      Pour la liste de l’équipement que j’ai emporté, je vais faire un petit article sur le sujet… A venir…

      • Merci pour la réponse ! Personnellement j’ai un berghaus crusader 90L +20. Sac confortable mais trop volumineux, donc j’ai facilement tendance à trop le remplir. J’irai tester les références 😉 encore merci et bravo pour le site. Ca donne envie de repartir au plus vite !

  2. Belles photos et descriptions, merci; ainsi j’ai trouvé où loger au col d’Ibardin! Nous ne ferons que 3 jours sur le GR10 mais en venant du GR65 puis GR8 (autour d’Espelette) et nous terminerons à Hendaye. Je pense uniquement me guider avec la carte IGN1245OT pour ces 3 jours. Selon toi, Est-ce suffisant, le balisage est-il correct? Merci de ta réponse.

    • Bonjour Martine,

      Merci ! Oui la carte IGN est suffisante si tu sais bien t’orienté et lire une carte.
      Comme beaucoup de GR en France, le sentier est bien balisé.
      Bonne rando !

  3. Merci pour ta réponse “rassurante” d’habitude je ne suis pas le guide du groupe, mais cette fois nous ne sommes que deux et c’est moi qui ai établi le parcours! Mais je suis confiante!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*