Descendre La Loire en canoé/kayak de Nevers à Orléans

Fleuve La Loire

Je vous propose ici des informations précises sur la descente de la Loire, de Nevers à Orléans. J’ai descendu cette rivière au mois d’aout en canoë et en famille, avec ma femme et ma fille de 10 ans. Comptez environ 9 jours.

Pour des informations sur la descente de La Loire entre Roanne et Nevers, je vous invite à lire mon article précédent :

La Loire en canoé/kayak de Roanne à Nevers

Pour obtenir des informations techniques pour vous préparer à descendre un fleuve comme La Loire, je vous invite à lire mon article :

Comment descendre la Loire en canoë kayak ?

L’essentiel en 30 secondes

Nom de l’itinéraire : La Loire de Nevers à Roanne
Pays / département : France / Allier, Nièvre et Cher
Point de départ : Nevers
Point d’Arrivée : Orléans
Temps de parcours : 9 jours
Distance : 189 Km
Niveau : Modéré
Hébergement : Tente (bivouac et campings)
Ravitaillement : La Charité sur Loire / Gien
Eau : villages, campings ou filtre à eau
Période : de mai à septembre

Vue d’ensemble

Voici la carte générale de la Loire avec la section décrite dans cet article en pointillés orange.

La Loire (Trajet décrit dans cet article en pointillés oranges)

Description de l’itinéraire

Entre Nevers et Orléans La Loire s’étire sur 189 km. La première partie entre Nevers et Cosne est assez sableuse, avec le superbe Bec d’Allier et la réserve naturelle du Val de Loire.

Le courant est modéré et les passages délicats peu nombreux. Les berges de la fin de cette section sont un peu plus aménagées mais le fleuve reste assez sauvage.

Seul petit point négatif le passage près de 2 centrales nucléaires…

Distances

De Nevers à La Charité sur Loire : 37 Km
De la Charité-sur-Loire à Cosne : 30 km
De Cosne à Briare : 31 km
De Briare à Gien : 10 km
De Gien à Sully : 22 km
De Sully à Jargeau : 30 km
De Jargeau à Orléans : 29 km
Total : 189 km

La Loire de Nevers à Orléans

Obstacles à la navigation / Ravitaillements / Campings / Points remarquables


Il existe plusieurs passages délicats :
-Soit en passant directement en canoé avec quelques remous, mais jamais rien de bien méchant.

-Soit en effectuant un portage pour passer un barrage ou un seuil (une marche) important sous un pont. Prévoir obligatoirement un chariot si vous êtes un peu chargé.

Attention : La Loire, comme beaucoup de fleuves est changeante. Les informations données ici correspondent aux conditions au moment de mon passage avec un niveau d’eau particulièrement bas.

Ayez à l’esprit qu’au moment de votre passage les conditions seront peut-être différentes.

Mais avant de commencer mettons nous d’accord sur quelques termes :
Rive droite = le côté droit du fleuve dans le sens de la descente
Rive gauche = le côté gauche du fleuve dans le sens de la descente
Amont = du côté de la source (haut)
Aval = du côté de l’estuaire (bas)

Bivouac après l’orage / © Brieg JAFFRES

Départ de Nevers

Si vous devez laisser votre véhicule, vous viendrez le rechercher en train, à partir d’ Orléans.

Si vous souhaitez arriver la veille du départ, je vous conseille le camping de Nevers« Aquadis Loisirs » ; il se trouve juste en amont du pont sur la rive gauche du fleuve (sud du fleuve).

Pour vous mettre à l’eau à partir du camping, vous devrez rejoindre la plage en Aval du pont, rive gauche, distante de 300 m et marcher dans le sable mou sur une centaine de mètres.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Immakayak : Expédition en kayak au Groenland – Baie de Disko (Partie : 4/7)

Premier obstacle : au niveau du pont de la Charité sur Loire.

Avant la Charité-sur-Loire restez bien rive droite pour ne pas partir à gauche de l’ile de la Charité.

Au niveau du pont de la Charité une passe à canoés se situe sous la troisième arche à partir de la rive droite (indiquée par un panneau vert sur l’arche).

Passe à canoë – La Charité-Sur-Loire / © Brieg JAFFRES
En arrivant sur La-Charité-Sur-Loire
La Charité-Sur-Loire

Il y a des bons remous dans la passe, mais rien de très difficile à franchir.
Il est possible de s’arrêter sur la plage rive droite en amont du pont pour aller faire un repérage à pied. (Je vous le conseille pour savoir à quoi vous attendre). Si vous ne le sentez pas, optez pour le portage rive droite.

Si vous souhaitez vous arrêter au camping de la Charité-sur-Loire (situé sur une île rive gauche juste en aval du pont) : Après avoir franchi la passe, venez tout de suite à gauche, longez le pont au plus près et débarquez sur la première toute petite plage. Le camping se trouve à 200 m derrière l’angle du chemin à droite.

Ravitaillement : Vous trouverez un SPAR dans le haut du centre ville de l’autre côté du pont (rive droite).

Réserve du Val de Loire : Elle commence au niveau de la Charité-Sur-Loire et s’étend sur une petite vingtaine de kilomètres (Le bivouac y est interdit)
Attention aux blocs de roche à fleur d’eau dans cette partie du fleuve.

Repérez les petits remous à la surface qui les signalent !

Remous créés par les roches à fleur d’eau / © Brieg JAFFRES

Deuxième obstacle : au niveau du barrage de la centrale de Belleville.

Il s’agit d’un petit barrage créant une retenue d’eau en amont avec peu de courant. Des panneaux en amont du barrage conseillent de serrer à droite.

Portage – Barrage de Belleville / © Brieg JAFFRES
Barrage de Belleville

S’il y a beaucoup d’eau vous pouvez prendre à droite entre les îles après le panneau indicateur rive droite.

Mais si le niveau d’eau est faible, vous pouvez continuer sur le bras de gauche en longeant l’île de droite ; puis contourner l’île juste avant le barrage ; et rejoindre la cale à canoés à droite de la digue métallique. (ce que nous avons fait).

Il faut effectuer un petit portage (il y a même une moquette synthétique sur laquelle vous pouvez trainer votre embarcation). La remise à l’eau se situe 50 m en aval sur du sable. Il n’y a donc rien de compliqué ici !

Châtillon sur Loire : Au niveau du site de Mantelot restez bien rive gauche pour laisser une espèce de digue (série d’îlots) sur votre droite. Il n’y a pas de difficulté particulière.

Gien : Un camping est situé rive gauche à 700 m après le deuxième pont de Gien (accessible directement depuis le fleuve). Ravitaillement possible dans la ville.

Troisième obstacle : au niveau de la centrale de Dampierre.

Restez rive gauche, laissez les bouées sur votre droite, sans trop serrer la rive car les fonds sont faibles si le niveau d’eau est bas.

Portage – Barrage Dampierre / © Brieg JAFFRES
Barrage Dampierre

Niveau d’eau faible : vous pourrez débarquer sur la rampe asséchée rive gauche. Faire un tout petit portage de quelques mètres et se remettre à l’eau en bas de la rampe. (ce que nous avons fait).

Niveau d’eau assez haut : l’eau doit passer sur cette rampe.
Il doit donc être possible d’y passer sans débarquer (Nous n’avons pas rencontré cette situation…)

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Immakayak : Expédition en kayak au Groenland - Baie de Disko (Partie :1/7)

St-Benoit-sur-Loire : Un camping sympathique est situé juste en bordure de Loire (rive droite) au Sud-Ouest du village.

Quatrième obstacle : Orléans.

Ce n’est d’ailleurs pas vraiment un obstacle. Mais il y a deux passages avec pas mal de remous. Normalement, vous ne rencontrerez pas de problème particulier en visant bien au milieu du V inversé visible sur l’eau

Orléans / © Brieg JAFFRES
Orléans

(voir mon article technique sur la descente de la Loire)

-Le premier : au niveau du premier double pont juste en arrivant sur Orléans

-Le deuxième : au niveau du deuxième pont.

Orléans :
Le camping municipal est situé rive droite à mi-chemin, entre le beau pont suspendu et le pont de l’autoroute (situé plus en aval du pont suspendu). Une cale située rive droite, à 800 m après le pont suspendu, vous permet de débarquer.

L’entrée du camping est située à 300 m plus en aval de la cale.
Ce camping n’a rien d’extraordinaire mais il est pratique pour finir votre aventure…

Quelles cartes pour couvrir l’itinéraire ?

Si vous optez pour la série d’IGN TOP 100, il vous faut les cartes :
N° 135 : Nevers / Autun (début de l’itinéraire)
N° 128 : Auxerre / Montargis (pour couvrir un petit bout en milieu d’itinéraire)
N° 127 : Orléans / Blois (fin de l’itinéraire)

Location de canoé kayak :

Voici 2 adresses intéressantes pour louer une embarcation et organiser un transfert aux points de départ et d’arrivée !
– Loire nature découverte (à Sancerre, entre Nevers et Orléans)
– Destination H2O (Dans le Loiret / Proche d’Orléans)

Canoë 3 places acheté d’occasion pour l’occasion et revendu en fin d’été / © Brieg JAFFRES

Question Logistique

Arrivé à Orléans si vous devez retourner à Nevers pour récupérer votre véhicule, comptez 2 bonnes heures en moyenne par le train.

Voilà il ne vous reste plus qu’à partir et à profiter !

Si vous souhaitez commencer votre aventure à partir de Vichy sur l’Allier pour ensuite rejoindre la Loire au Bec D’allier proche de Nevers et poursuivre l’itinéraire présenté ici, cliquez ici pour voir mon article : L’Allier en canoé/kayak de Vichy au Bec d’Allier

Si arrivé à Orléans vous en voulez encore, vous pouvez continuer à descendre La Loire jusqu’à la mer ! Mais je n’ai pas encore parcouru cette partie…

Pour plus d’informations sur La Loire je vous conseille de vous procurer le très bon guide de randonnée nautique « La Loire vue du Fleuve » de Jean-François Souchard aux Editions Le Canotier.

Cliquez ici pour acheter le livre « La Loire vue du Fleuve »

Je vous souhaite de belles aventures !

Brieg

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

4 Comments

  1. Bonjour Brieg.
    Je rentre de huit jours de kayak, en solitaire, trempé, d’une petite descente de la Meuse, avec un manque d’eau certain pour le fleuve malgré la pluie journalière, pour tester mon Touryak 470 et je découvre ton article.
    je ne me lasse pas de lire toutes tes aventures et les précieux conseil que tu livres à tous ceux qui te suivent.
    En regardant ton parcours Nevers Orléans les images me reviennent avec grand plaisir.
    La Loire était très très basse lors de ton passage, bien plus basse que début juin lorsque j’y suis passé.
    Au pont de la charité sur Loire les roches étaient à peine affleurantes à ce moment, et en 2018 j’étais passé par la digue, coté gauche de l’île du Faubourg.
    Au barrage de Belleville cette année il m’a été encore possible en kayak de passé rive gauche le long de la centrale, “je souligne que le passage est interdit” quelques roches mais avec de beaux remous et retours de vagues, le Old Town lui passant par rampe rive droite. Ne jamais faire en étiage..
    J’aimerai signaler qu’a la mise à l’eau, en eaux moyennes il y a un petit risque de se faire mal dû aux palplanche immergées à 1m50 du bord.
    lors de notre passage cette année un touriste kayakiste c’est très fortement abîmé une jambe.
    En début début juin 2018, les eaux étaient très très hautes, nous étions passés rive gauche sans souci avec un fort courant et de très belles vagues sur plus de 300 m.
    Se renseigner avant au près des clubs ils sont très sympa et généreux en renseignement.

    Au barrage de Dampierre je vois aussi le très faible niveau, la perte d’eau impressionnante que la Loire à subie cette année, en juin nous avions pu encore faire glisser Kayak et canoë chargé de 200 Kg sans problème, avec toujours ces palles-planches en fer, en bas de la pente.
    En juin 2018, nous avions franchi ce passage à deux dans le canoë chargé avec cette vague de retour de plus de 80 cm de haut du au mouvement d’eau créer pas ces pièces de métal.
    Là je n’avais pas osé passer en kayak, la vague drossant vers la droite sur le mur en béton et glissières en caoutchouc.
    c’est aussi un endroit qu’il faut vérifier avant de s’engager et toujours regarder ce qu’il y a sous l’eau.

    Comme je te l’ai déjà exprimé, à la lecture de tes récits, j’ai repris goût à ma première passion de jeunesse les randonnées en kayak.
    Cette année je me suis inscrit dans un club de kayak de descente pour une remise à niveau, car si je me permet des descentes un peu osées, elles sont toujours faites avec un repérage au préalable et au regard de mes capacités.
    Merci pour tout.
    A lire tes autres aventures et conseils.
    Cordialement.
    Patrick

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*