Débuter la randonnée en montagne avec la FFCAM | Interview de Niels Martin – Directeur Adjoint de la Fédération

c'est quoi la FFCAM

La Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne (FFCAM) est souvent connue sous son ancien nom : le Club Alpin Français (le CAF). Il a été créé en 1874 et aura bientôt 150 ans. C’est l’une des plus vieilles Fédérations de France. Niels Martin, directeur adjoint, prend le temps de nous détailler l’histoire de cette organisation mythique, son fonctionnement et ses privilèges.

Vous hésitez à pratiquer des activités en montagne ? Vous vous demandez encore si devenir membre de la FFCAM est un choix judicieux ? Découvrez dans cet interview pourquoi et comment vous devez absolument adhérer à l’esprit Club Alpin !

Présentation de la fédération

Bonjour Niels, merci de m’accorder cet interview. Peux-tu nous présenter la FFCAM ?

La FFCAM est à l’origine des premières associations d’Alpinisme, des grandes premières himalayennes ainsi que de l’épopée de la construction des refuges. Elle a également fait des petits. Notamment la fédération de ski en 1920 et elle a participé à ce qui est devenu aujourd’hui l’UCPA, dans les années 60. C’est en 1996, que le club alpin est devenu une fédération et a pris le nom de FFCAM.

Pourquoi ce changement ? Et pourquoi peut-on encore voir l’intitulé CAF pour certaines villes ?

Avant le CAF était une seule entité, basée à Paris, qui avait des sections dans les territoires. Mais pour pouvoir pratiquer, organiser des activités et délivrer des brevets, il faut être une fédération de sport agréée par le ministère des Sports. Les anciens CAF sont alors devenus des clubs indépendants affiliés à la FFCAM. Mais 60% d’entre eux ne s’appellent pas, ou plus, CAF. Aujourd’hui, voici des chiffres éloquents :

  • 430 clubs affiliés ;
  • 5000 licenciés ;
  • 120 refuges de montagne (l’association dispose en effet de la moitié des refuges, elle en est le premier propriétaire).

⏩ Pour en savoir plus : 10 refuges de montagne facilement accessibles avec des enfants – Alpes

Quels sont les objectifs de la fédération et des clubs ?

Permettre à tous de pratiquer les activités de montagne. Cet objectif est le même depuis 1874. Et chaque mot a son importance. C’est-à-dire que l’on veut offrir la possibilité à tous de pratiquer. Il n’y a aucune discrimination et il n’y a pas besoin de pré-requis pour se lancer.

Concrètement, l’accueil des nouveaux pratiquants se fait par le biais des clubs, qui proposent une multitude d’activités. Leur objectif est de les rendre autonomes, puis de former celles et ceux qui souhaitent encadrer. Si vous poussez la porte d’un club, vous allez souvent trouver des bénévoles, des passionnés qui ont envie de transmettre. Ils vont vous emmener, mais pas juste pour se balader.

Le but est de vous rendre indépendant dans la pratique de votre activité et de vous accompagner pour progresser. Non seulement la fédération permet de pratiquer en montagne mais elle la protège aussi. Nous faisons d’ailleurs partie des grands acteurs de la préservation de l’environnement et nous avons notamment participé à la création des parcs nationaux au début des années 60.

Dynamisme indiscutable de la FFCAM

Quelles activités peut-on pratiquer au sein de l’association ?

Nous sommes une fédération qui propose un large panel d’activités. L’activité hivernale phare est l’alpinisme bien entendu, mais on propose également :

  • la cascade de glace ;
  • le ski de randonnée ;
  • le ski de fond ;
  • les raquettes ;
  • la randonnée ;
  • l’escalade ;
  • la via ferrata ;
  • le canyoning ;
  • la spéléologie ;
  • etc.

Certains clubs offrent toutes ces activités alors que d’autres n’en proposent que quelques-unes, voire qu’une seule. Il existe certains dispositifs spécifiques aux activités, mais également en fonction des publics :

  • Les mineurs : nous avons des écoles de sport pour pratiquer l’escalade ou l’alpinisme par exemple.
  • Les personnes en situation de handicap.
  • Les groupes féminins.
  • Les groupes de haut niveau pour se perfectionner et briller sur les grandes compétitions : espoir, excellence, promotion, etc.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Initier ses Enfants à la Randonnée | 7 Étapes Essentielles

Comment se déroulent les formations ?

En tant que fédération, nous proposons un dispositif de formation. Il y a des étapes et des compétences à valider avant de délivrer un brevet. Les formations peuvent être dispensées directement dans les gros clubs ou dans les comités départementaux et régionaux.

Évolution identitaire depuis 1874

Comment peut-on définir « l’esprit cafiste » qui peut quelquefois avoir une connotation négative ?

Nous on essaye de remplacer « l’esprit cafiste » par « l’esprit club alpin ». Ce qu’il faut savoir c’est que les clubs sont très différents. Ils ne proposent pas tous la même chose et ne s’adressent pas au même public. Il est indispensable de bien choisir son club et de bien se renseigner parce que chaque club a son identité.

On a une image d’Épinal du groupe « cafiste » de personnes un peu âgées qui évoluent en grand nombre dans la montagne. Mais cette vision est erronée car selon les clubs ça ne va pas forcément exister. Il y a des clubs par exemple qui sont réservés uniquement aux étudiants. L’esprit club alpin c’est le partage. Il ne faut pas s’arrêter au nom « CAF ». Certains dirigeants de clubs sont d’ailleurs très jeunes et ne sont plus du tout associés à l’esprit cafiste d’antan. Il ne faut pas hésiter à pousser la porte d’un club et voir si ça vous convient. En plus, vous avez la possibilité d’appartenir à plusieurs clubs. Dans ce cas, le pratiquant ne paye que la partie club en supplément.

Comment la FFCAM a évolué depuis quelques années ?

En 1996, avant de devenir une fédération, il y avait 80 clubs. Aujourd’hui, il y en a 430 et 10 à 15 clubs nous rejoignent chaque année. Soit des clubs qui se créent, soit des clubs qui étaient affiliés à une autre institution auparavant. Donc forcément cela contribue à notre dynamisme et à notre identité qui évolue.

J’ai vu que vous aviez un centre de documentation. Est-elle accessible à tous les adhérents ou plutôt à quelqu’un qui souhaite faire des recherches ?

En effet, depuis 1874, on gère et on entretient un centre de documentation à Paris. Il est devenu l’un des plus beaux centres documentaires sur la montagne en France. On a des livres anciens, des livres rares, des collections de revues, etc. Il est principalement fréquenté par des chercheurs. L’accès n’est cependant pas réservé aux adhérents, le centre est ouvert à tout le monde.

Avantages de cette association sportive

Quels sont les intérêts d’adhérer à la FFCAM ?

  1. Être bien assuré pour les pratiquants réguliers. L’assurance garantit une protection pour toutes les activités. De plus, elle a une portée mondiale, même si le voyage n’est pas déclaré en amont. Elle est souvent pointée du doigt comme étant l’une des plus performantes.
  2. Obtenir des réductions dans tous les refuges français et dans certains pays européens : entre 30 à 50%. Certains qui y logent régulièrement prennent une licence uniquement pour ce privilège.
  3. Profiter d’un partenariat avec une quarantaine de stations de ski. Il existe différentes réductions selon les stations.
  4. Bénéficier d’avantages avec certains partenaires matériels et certains voyagistes.
  5. Profiter de 50% de réduction sur la revue trimestrielle « La montagne et Alpinisme » (plus ancienne revue sur la montagne en France).

Quel est le coût d’une adhésion annuelle ?

Cela dépend des clubs. Voici comment on décompose le prix d’une licence :

  • la part fédérale ;
  • la part du comité ;
  • l’assurance (avec différentes options) ;
  • la part club (variable entre 15 et 50 €).

Pour une licence, avec une part club moyenne, il faut compter environ 80 €.

Qu’est ce que la carte découverte ?

C’est une carte qu’on propose sur des événements organisés pour découvrir les activités. Il y a principalement deux catégories :

  • Les grands parcours : orientés vers les activités de randonnée, alpinisme, ski de fond, etc.
  • Les camps IV : rassemblements plutôt dédiés aux jeunes sur des activités comme l’escalade, la slackline, etc.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Vidéo : Mon avis sur le sac à dos Deuter Guide 45+

Tout le monde peut participer. Et pour permettre aux pratiquants d’être assurés, on a ce système de carte découverte qui équivaut à une licence temporaire.

Si quelqu’un veut pratiquer la randonnée, il a le choix entre la FFCAM, la Fédération Française de Randonnée (FFR) et la Fédération Française de Montagne et d’Escalade (FFME). Quelles sont les différences entre ces trois entités ?

L’avantage de la FFCAM, par rapport à la FFR, réside dans le fait que vous pouvez essayer plusieurs activités et que votre protection est garantie pour toutes ces pratiques. L’assurance de la FFR quant à elle protège uniquement des incidents liés à la randonnée. Mais le prix de la licence est naturellement moins cher. Ça dépend de ce que vous recherchez, si vous ne pratiquez que la randonnée, c’est peut-être plus intéressant de s’affilier à la FFR par exemple. Concernant la FFME, elle va être plus orientée vers l’escalade sportive. Donc elle attire en priorité les sportifs qui aiment grimper, en salle ou en extérieur, et qui veulent faire de la compétition.

Cependant, les activités n’appartiennent pas à une instance. Celle-ci propose des activités mais les autres peuvent aussi les pratiquer, ce qui est très bien. Néanmoins, certaines fédérations sont délégataires. Elles sont chargées d’organiser les activités. Pour la randonnée, c’est la FFR qui a la délégation du ministère des sports pour définir les règles de sécurité, baliser les sentiers de Grande Randonnée, etc. Elle met en place des outils que d’autres associations peuvent utiliser.

⏩ Poursuivez votre lecture avec cet article : Comment trouver un GR en France ? Ce qu’il faut savoir

Concrètement, comment peut-on adhérer à l’association ?

Pour adhérer à la FFCAM, vous avez deux options : via un club ou via le site internet de la FFCAM. La licence est annuelle, elle est valable de septembre à septembre. De manière générale, on s’aperçoit que l’entrée des pratiquants se fait par les clubs. Ils vont trouver un club près de chez eux et ils vont s’affilier à la fédération à laquelle appartient le club, sans vraiment le savoir. Certains prennent aussi une licence de manière très individuelle, sans vouloir profiter des activités du club. Ils la prennent souvent sur internet et choisissent tel club un peu au hasard. Certains clubs ont ainsi un nombre d’adhérents qu’ils ne voient finalement jamais.

As-tu quelque chose à rajouter concernant vos actions ?

Nous œuvrons aussi pour la défense des activités. Nous essayons de les promouvoir, de les pratiquer mais aussi de les défendre. Par exemple, après les confinements, on a milité pour que les refuges ré-ouvrent et que les activités reprennent assez rapidement. Le relationnel avec les institutions, jusqu’au plus haut niveau, est aussi une de nos fonctions.

Merci Niels pour toutes ces précisions.

Maintenant vous savez tout, ou presque, sur la FFCAM. Adhérez à un des clubs si vous souhaitez progresser et rencontrer des gens pour pratiquer la randonnée ou d’autres activités en montagne. Même si vous n’habitez pas près d’une zone montagneuse, il existe des clubs alpins dans toute la France (CAF Orléans, CAF Rennes, CAF Lille, etc.). Quand on est loin de la montagne c’est une bonne solution pour s’introduire dans le milieu et partir quelques jours encadrés, avec d’autres personnes. 

Allez voir leur site pour en savoir encore plus…

Le guide du matériel pour randonner

Pour découvrir ma sélection de plus de 150 équipements pour partir randonner léger et en sécurité, Téléchargez mon Guide Ultime du Matos pour Randonner. Vous y trouverez les meilleurs compromis : légèreté / résistance / polyvalence / confort / prix. + 3 checklists pour ne rien oublier !

Je vous souhaite de belles Aventures !

Partager l'article :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*