Les 3 meilleurs sacs de couchage pour randonner

Les 3 meilleurs sacs de couchage pour randonner

En randonnée itinérante il est important de bien dormir et pour bien dormir il ne faut pas avoir froid !

Le sac de couchage est donc un des éléments les plus importants à bien choisir pour passer une bonne nuit sous la tente.

Cet article présente 3 sacs de couchage utilisables au printemps, en été et à l’automne.

(On les appelle des sacs de couchage 3 saisons). Ils ne seront donc pas adaptés pour des aventures hivernales.

Mais avant de vous présenter ma sélection, j’aimerais vous expliquer quels sont les critères les plus importants à prendre en compte pour choisir un sac de couchage…

Quand on investit dans un équipement pour nos aventures natures, on aime bien trouver l’animal à 5 pattes qui peut nous suivre dans presque toutes les conditions. Cela nous permet de limiter notre budget, d’en avoir moins dans les armoires et de limiter notre impact sur la planète.

Comment choisir un sac de couchage pour randonner ?

Les 4 critères principaux pour choisir un sac de couchage de randonnée

1 – La légèreté

C’est LE critère numéro 1 pour ne pas porter un sac à dos trop lourd. Et cela se jouera principalement au niveau de la matière isolante du sac de couchage.

Vous avez 2 options :

-le synthétique

ou

-le duvet d’oie/de canard

Le synthétique pourrait être intéressant car il ne craint pas l’humidité et sèche facilement.

Un sac de couchage en synthétique mouillé, tient encore un peu chaud. Mais le synthétique pèse vraiment trop lourd pour atteindre un rapport chaleur / poids acceptable.

Le duvet d’oie/de canard est plus sensible à l’humidité et sèche moins facilement. Mouillé, il ne tiendra vraiment pas chaud. Mais le duvet propose un rapport chaleur / poids largement supérieur au synthétique.

J’ai longtemps été réticent au duvet à cause de ce problème d’humidité, mais une fois qu’on y a goûté on ne revient plus au synthétique.

D’autant plus que les tissus extérieurs de la plupart des sacs de couchage en duvet actuels, sont traités pour être déperlants, ce qui les protège de l’humidité.

Donc, pour trouver un sac de couchage assez léger pour randonner, je recommande de partir directement sur du duvet.

2 – La chaleur

Pour trouver un sac de couchage polyvalent, le critère le plus important est la température pour laquelle il est conçu : la température confort.

Une température confort aux environs de 0°c vous permettra d’envisager sereinement quasiment toutes vos aventures en 3 saisons. Et rassurez-vous, s’il fait plus chaud ou si vous dormez dans un refuge, il suffira de l’ouvrir ; ou de l’utiliser comme une couette pour vous apporter juste la chaleur qu’il vous faut. Qui peut le plus peut le moins !

Les fabricants peuvent également indiquer une température limite confort. Cette donnée est à prendre avec des pincettes. Les marques sérieuses vous indiquent des chiffres cohérents, alors que d’autres vous indiquent des chiffres un peu farfelus. Pour bien dormir à la température limite confort, vous devrez généralement vous habiller chaudement (Bonnet/polaire/doudoune/collant/chaussettes…)

Certains disent aussi que la température confort est adaptée pour les femmes et que la température limite confort est adaptée pour les hommes. Cela dépend surtout de votre résistance au froid. Il y a des hommes frileux et inversement des femmes pas frileuses !

Personnellement j’ai un sac de couchage avec une température : confort de 0°C / limite confort -6°C. Je fais tout avec (nuits en bivouac, en gîte, en refuge, en cabane non gardée, à la mi-saison ou en été, sur le littoral ou en montagne (sauf bivouac hivernal).

Quand la température descend à 0°C je n’ai pas froid en portant éventuellement une petite doudoune. A la température limite confort je commence à avoir un peu froid, je dois vraiment m’habiller chaudement et bien le fermer pour que le froid ne me réveille pas (en sachant que je ne suis pas spécialement frileux).

Mais attention : en terme de chaleur, le sac de couchage ne fait pas tout. Votre matelas sera aussi très important pour vous isoler du sol !

Note : toutes ces informations de température sont encadrées par des normes, pour vous assurer que les fabricants ne vous racontent pas n’importe quoi :

La norme EU – EN135378 (norme Européenne, la plus ancienne)

Et La norme ISO 23537-1 (norme internationale, la plus récente qui remplace de plus en plus la norme EU)

3 – La résistance/qualité

Quand on investit dans un équipement pour nos aventures on veut qu’il soit costaud pour nous suivre longtemps, ne pas avoir à dépenser d’argent trop souvent et limiter notre impact sur la planète.

Pour cela la meilleure solution est de choisir des valeurs sûres. Des modèles et marques de qualité qui ont fait leurs preuves ! Cela demande un petit investissement, mais je vous rassure il existe des équipements de gamme intermédiaire qui font l’affaire pour commencer si vous avez un budget limité.

4 – La taille

Un modèle de sac de couchage est proposé dans différentes tailles. La longueur d’un sac de couchage doit faire entre 30 et 45 cm de plus que votre taille, pour vous permettre de dormir confortablement.

Par exemple un sac de couchage de 215 cm de long est adapté pour une personne de 1.70 à 1.85 m.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 3 meilleures batteries externes pour randonner (Powerbank)

Les fabricants sérieux proposent généralement un guide des tailles. Un sac de couchage adapté à votre morphologie est essentiel pour avoir chaud et être à l’aise à l’intérieur.

-trop grand, la chaleur émise par votre corps n’arrivera pas à chauffer l’intérieur du sac de couchage et vous aurez froid.

-trop petit, vous ne serez pas à l’aise dedans, vous toucherez le fond, et vous aurez froid aux pieds.

Les petits détails qui font toute la différence

Quand vous êtes devant votre écran d’ordinateur ou votre smartphone, et que vous essayez de comparer différents sacs de couchage, vous êtes sûrement perdu avec toutes les informations données par les constructeurs…. ou au contraire, il vous manque certaines informations importantes car elles ne sont même pas mentionnées !

Cela demande donc beaucoup de temps et d’expérience pour analyser tout ça. Peser le pour et le contre de chaque modèle n’est pas facile. Vous avez peur de vous tromper et c’est tout à fait normal !

A – L’isolant du sac de couchage (plusieurs choses à vérifier)

La matière :

Sachez que le duvet l’oie est plus isolant que le duvet de canard. Certains duvets sont certifiés avec différents labels éco-reponsables comme par exemple La norme RDS « Responsible Down Standard » . Cette certification garantit le suivi de bonnes pratiques en matière de conditions animales des oies et canards, sur toute la chaîne d’approvisionnement en duvet.

Le nombre de Cuin :

Le nombre de Cuin (abréviation de « Cubic Inch ») correspond au gonflant du duvet. C’est-à-dire sa capacité de remplissage du sac de couchage. Plus les Cuin sont importants plus le duvet est de qualité et d’un bon rapport poids/chaleur. (Un bon sac de couchage tourne autour des 800 Cuin)

La charge du duvet :

La charge du duvet correspond au poids de duvet qui a été mis dans le sac de couchage (ce poids est évidemment plus faible que le poids total du sac de couchage).

Mais au final, les 2 derniers critères (nombre de Cuin et charge de duvet) ne sont pas faciles à comparer ! 

Par exemple,

-un duvet de 800 Cuin pourra être plus chaud qu’un duvet de 850 Cuin si la charge de duvet est supérieure.

-par contre à Cuin égal, la charge de duvet montre « normalement » le sac de couchage le plus chaud !

B – Le Tissus extérieur/intérieur

Le tissu extérieur (et parfois intérieur) peut être traité déperlant (DWR : Durable Water Repellent). Ce détail important protégera le duvet de l’humidité. La plupart des sacs de couchage de qualité sont traités déperlant.

C – La forme du sac de couchage :

Un sac de couchage peut être de forme : Sarcophage / Sarcophage anatomique / Rectangulaire.

Quasiment tous les bons sacs de couchage de randonnée ont une forme sarcophage ou sarcophage anatomique. Cela permet de mieux épouser les formes de votre corps et de vous apporter plus de chaleur pour un poids plus réduit.

Les sacs de couchage aux formes rectangulaires sont à proscrire, car ilsseront peut-être plus confortables, mais moins chauds et plus lourds).

Les sacs de couchage de forme « sarcophage anatomique » sont assez étroits en bas et s’élargissent d’un coup (cela permet de gagner en confort tout en gardant un bon rapport poids/chaleur).

D – La fermeture éclair :

La fermeture éclair peut être à simple ou double curseur. Le double curseur est pratique pour ouvrir le sac de couchage au niveau des pieds et pourrait servir d’aération. Mais je ne trouve pas ce détail-là essentiel (en tout cas je ne me sers jamais de cette fonction. Soit, je l’ouvre, soit, je le ferme).

La fermeture éclair peut s’ouvrir sur toute la longueur ou sur les ¾ de la longueur. Une fermeture ¾ de longueur permet de gagner du poids et ne pose pas de problème de confort. Cela dit, s’il fait vraiment chaud vous apprécierez de pouvoir ouvrir votre sac de couchage en entier et l’utiliser comme une couette. Dans ce cas une fermeture éclair pleine longueur sera plus pratique.

Sachez également que sur certains modèles de sac de couchage vous pouvez choisir une fermeture éclair à droite ou à gauche. Sur d’autres modèles le côté est imposé. C’est un choix très personnel.

Par contre certains sacs de couchage sont jumelables ! Pour cela il faudra bien s’assurer de prendre des fermetures éclair de côté opposé (une droite et une gauche).

Et enfin, toutes les fermetures éclair des bons sacs de couchage sont équipées d’un rabat

antifroid à l’intérieur pour éviter les ponts thermiques (pertes de chaleur) dûs à la fermeture éclair.

E – La capuche :

La capuche doit être bien enveloppante et doit pouvoir se fermer facilement avec des cordons de serrage. C’est normalement le cas sur un bon sac de couchage.

F – Le sac de rangement :

Les sacs de rangement ne sont généralement pas étanches, dans ce cas il suffit de mettre votre sac de couchage dans un sac étanche ultra fin comme le Ultra-Sil Nano Dry 20 Litres de Sea to summit qui est une référence. (Vous pourrez y mettre votre sac de couchage et votre matelas, pour les placer au fond de votre sac à dos)

Mais certaines marques proposent un sac de rangement étanche (un petit plus non négligeable) ! Notez que le fabricant indique généralement le volume en litres (ou en diamètre/longueur) du sac de couchage compressé dans son sac de rangement. Ce qui vous donne une idée de la place que prend votre sac de couchage une fois rangé.

G – Le SAV et la garantie

Quand on investit dans un duvet de qualité il est intéressant de regarder ce que le fabriquant propose comme service après vente… Par exemple La marque Valandré garantit ses duvets de tous défauts de fabrication et propose un service de nettoyage, réparation et regarnissage de ses duvets, pour un coup raisonnable ;).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Avis Tente Big Agnes légère - 3 places / Copper Spur HV UL 3

Allez après tous ces sonseils ! je vous dévoile ma sélection…

Les 3 meilleurs sacs de couchage pour randonner

En tenant compte de tous ces critères et après de très longues recherches, voici les 3 meilleurs sacs de couchage que j’ai sélectionné pour vous. Chaque modèle correspond à une catégorie bien spécifique :

Le sac de couchage en duvet 3 saisons, le plus accessible financièrement

(Catégorie « A » comme « Accessible financièrement »)

Sac de couchage de trekking MT 900 0°C Duvet / Marque Forclaz

Cliquez ici pour voir son tarif

Sac de couchage de trekking MT 900 0°C Duvet - Forclaz
Cliquez sur l’image pour voit le tarif
Caractéristiques :

-Poids : 985 g (en taille L)

-Température confort : 0°C

-Température limite confort : -5°C

-Matière isolante : 90% duvet et 10% plume (800 Cuin) Certifié RDS

-Charge de duvet : 500 g

-Tissu extérieur : Traité déperlant

-Forme : Sarcophage + capuche cagoule (Largeur aux épaules 72 cm, hauteur aux pieds 26 cm en taille L.)

-Fermeture éclair : Double curseur, 3/4 de longueur gauche (non jumelable)

-Capuche : Forme cagoule, réglage par cordon

-Sac de rangement : Pas étanche (volume compressé : 7.8 litres)

Les différentes tailles

Taille S : 750 g, utilisateur jusqu’à 1m60. Dimensions housse : Ø 15 x 34 cm. Volume 6,1 litres. 380 g de duvet/plumes.
Taille M : 850 g, utilisateur entre 1m60 et 1m70. Dimensions housse : Ø 16 x 34 cm. Volume 6,9 litres. 440 g de duvet/plumes.
Taille L : 985 g, utilisateur entre 1m70 et 1m85. Dimensions housse : Ø 17 x 34 cm. Volume 7,8 litres. 500 g de duvet/plumes.
Taille XL : 1050 g, utilisateur entre 1m85 et 2m. Dimensions housse : Ø 18 x 34 cm. Volume 8,7 litres. 560 g de duvet/plumes.

Avantages : Un sac de couchage économique et assez léger pour randonner en 3 saisons dans des conditions climatiques non extrêmes.

Inconvénients : Un sac de couchage d’un rapport poids / chaleur moins bon que des modèles plus haut de gamme. La plume est moins chaude que le duvet. Il faut aimer la forme « cagoule » de la capuche.

Mon avis sur le sac de couchage Trekking MT 9000°C – Duvet /Forclaz :

Un sac de couchage tout à fait correct pour vos premières nuits en montagne estivale ou au printemps/automne en plaine. Un peu lourd, mais il peut déjà en faire beaucoup pour un budget serré !

                                                                                                                      Cliquez ici pour voir son tarif


Le sac de couchage en duvet 3 saisons, le plus polyvalent mais assez léger

(Catégorie « P » comme « Polyvalent mais assez léger »)

Sac de couchage Mirage 3/4 / Marque Valandré

Cliquez ici pour voir son tarif

Sac e couchage mirage 3/4 Valandré
Cliquez sur l’image pour voir le tarif
Caractéristiques :

-Poids : 773 g (en taille M)

-Température confort : 0.1°C

-Température limite confort : -5.7°C

-Matière isolante : Duvet d’oie 800+ Cuin (Origine France)

-Charge de duvet : 365 g

-Tissu extérieur : 40 g/m2 (= 26 Deniers), traité déperlant (DWR)

-Forme : Sarcophage anatomique

-Fermeture éclair : Trois quart de longueur

-Capuche : un cordon de chaque côté de la capuche, faciles à serrer et à desserrer

-Sac de rangement : Pas étanche (volume compressé : 4.8 Litres en taille M)

* Les Deniers correspondent à l’épaisseur du tissu. Cette information n’est pas connue pour le Forclaz (Catégorie A). La comparaison est donc difficile à faire…

Avantages : Super rapport poids/légèreté. Tissu extérieur résistant. Fabrication de qualité (marque française).

Inconvénients : Pas de sac de rangement étanche.

Mon avis : Un sac de couchage de fabrication française de très bonne qualité et très polyvalent pour du 3 saisons.

La réputation de la marque Valandré n’est plus à faire. Pour moi c’est le meilleur compromis prix/légèreté/chaleur.

J’emporte ce modèle dans toutes mes aventures depuis 5 ans (sauf bivouac hivernal). Sa forme sarcophage anatomique (voir photo) laisse plus d’espace pour plier les jambes qu’un sarcophage classique.

                                                                                                                      Cliquez ici pour voir son tarif


Le sac de couchage en duvet 3 saisons, le plus léger

(Catégorie « L » comme « Légèreté maximum »)

Sac du couchage Phantom -1°C / Marque Mountain Hardwear

Cliquez ici pour voir son tarif

Sac de couchage Phantom Mountain Hardwear
Cliquez sur l’image pour voir le tarif
Caractéristiques :

-Poids : 632 g (en regular)

-Température confort : 2°C

-Température limite confort : – 4°C

-Matière isolante : Duvet d’oie 850 Cuin

-Charge de duvet : 285 g

-Tissu extérieur : 10 Denier* respirant et déperlant

-Forme : Sarcophage

-Fermeture éclair : Pleine longueur, double curseur

-Cordon de serrage de la capuche : Classique

-Sac de rangement : Etanche (volume compressé : 33 cm x 15 cm = 5.8 litres)

* Les Deniers correspondent à l’épaisseur du tissu. Cette information n’est pas connue pour le Forclaz (Catégorie A). La comparaison est donc difficile à faire…

Avantages : Très léger. Sac de rangement étanche. Fabrication de qualité.

Inconvénients : Manque un peu de chaleur pour être vraiment polyvalent en 3 saisons. Tissu extérieur plus fin que le Valandré.

Mon avis : Le Phantom est également une belle référence. Un sac de couchage très léger qui conviendra pour la plupart des aventures 3 saisons. Il sera quand même un peu moins polyvalent que le Mirage ¾ car il est un peu moins chaud et peut être un peu moins résistant dans le temps. Il conviendra particulièrement au randonneur qui souhaite mixer, selon les conditions météo, entre des nuits en bivouac et en hébergement (gîtes, refuges…).

                                                                                                                      Cliquez ici pour voir le tarif


Voilà, Vous n’avez plus qu’à faire votre choix ;).

Le guide du matériel pour randonner

Si vous souhaitez découvrir ma sélection de plus de 150 équipements pour partir randonner léger et en sécurité, Téléchargez mon Guide Ultime du Matos pour Randonner. Vous y trouverez les meilleurs compromis : légèreté / résistance / polyvalence / confort / prix. + 3 checklists pour ne rien oublier !

guide matériel randonnée
Cliquez sur l’image pour télécharger le guide

Je vous souhaite de belles Aventures !

Brieg.

Partager l'article :

2 Comments

  1. Perso je rajouterais un autre détail que personnellement je prends en compte pour acheter un duvet
    Qui est le SAV

    Une marque française comme Valandré ou triple 0 qui n’apparaît pas dans ce best of offrent ce service bien pratique réparation regarnissage pour qq euros ( de mémoire 15 euros les 100 g de duvet ) lavage ( le premier offert par triple zéro )

    Cela permet de garder ses duvet très longtemps

    nos plus vieux valandré modèle hiver
    (Cadeau de mariage ) ont 35 ans un TDM et de très nombreux voyages

    Nos triple zéro plutôt 3 saisons ont eux plus de 20 ans et un TDM plus d innombrables voyages de plusieurs mois

    C’est vrai que c’est un investissement au départ mais rapporté au nombre de nuit et aux temps c’est très largement amorti

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*