Comment trouver un compagnon de randonnée ?

comment-trouver-des-coéquipiers-de-randonnée

Si vous n’avez pas l’âme solitaire, et/ou si vous ne voulez pas partir seul pour une question de sécurité, vous souhaitez chercher un compagnon de randonnée.

Ce n’est pas toujours facile de trouver quelqu’un de motivé et disponible parmi vos connaissances. Qui plus est, quelqu’un avec qui vous vous entendez bien, avec qui vous avez des affinités.

Un conseil, ne partez pas avec quelqu’un avec qui vous vous entendez moyennement, juste pour une histoire de sécurité, cela risque de ne pas être une réussite…

D’une manière générale choisissez des personnes conviviales, complémentaires et généreuses. Faites votre choix au feeling. Choisissez des personnes avec qui vous vous sentez bien, avec qui vous partagez des valeurs.

1 – Si vous connaissez déjà votre compagnon de randonnée

Gardez en tête que ce n’est pas parce que vous connaissez bien vos coéquipiers (que ce soit des amis ou de la famille) que tout se passera bien.

Les recommandations suivantes, concernant les coéquipiers que vous ne connaissez pas sont tout à fait adaptées ici aussi. La grosse différence est que vous aurez moins de doute concernant des personnes que vous connaissez déjà.

2 – Si vous ne connaissez pas votre compagnons de randonnée

Partir avec quelqu’un qu’on connaît très peu, voire pas du tout, est assez risqué. Mieux vaut dans ce cas, que chacun soit autonome en cas de séparation. Car il se peut que, malgré votre bonne intuition, vous n’ayez aucune affinité.

Vous devez donc redoubler de prudence lors de votre choix de partenaire de randonnée. Un conseil : méfiez-vous des personnes qui ont tout vu et tout fait !

3 – Comment trouver un compagnon de randonnée auprès de vos connaissances

Commencez par lancer un appel auprès de vos connaissances avec qui vous aimeriez partir (amis ou famille). Faites le bien à l’avance pour qu’ils puissent s’organiser.

Si personne n’est motivé ou disponible, demandez-leur de lancer à leur tour un appel auprès de leur entourage.

L’avantage de cette façon de faire est que vos connaissances choisiront des personnes susceptibles de vous correspondre.

Si cela ne donne rien vous pouvez poster un message sur des forums spécialisés dans le domaine de la randonnée et du voyage…

4 – Comment trouver un compagnon de randonnée sur les forums de voyage

Voici une liste des principaux forums sur lesquels vous pouvez tenter votre chance :

-Forum Rando-trekking.com : Rubrique « Equipiers » pour chaque région ou pays

-Forum Randonner-leger.org : Rubrique « Rencontres hors cadre associatif »

-Carnet d’aventure (expemag) : Rubrique « Compagnons d’aventures »

-Voyage forum : Rubrique « Compagnons de voyage » (annonces généralistes)

-Le forum du routard : Rubrique « Compagnons de voyage » / choisir une zone (annonces généralistes)

-Le forum de lonely planet : « Rubriques petites annonces » « recherche de coéquipiers » (annonces généralistes)

Comment rédiger votre annonce et les bonnes questions à poser

Soyez clair et précis cela inspire confiance.

Présentez votre programme, vos dates, votre niveau sportif, votre état d’esprit, vos objectifs. Annoncez tout de suite votre flexibilité (ou pas) en termes de dates ou d’itinéraires. Précisez aussi, si vous êtes ouvert à d’autres propositions…

Annoncez également très clairement si vous préférez un coéquipier ou une coéquipière, ou si les deux vous conviennent. (Ce point est très important pour inspirer confiance !)

Si vous avez des réponses, échangez un peu sur le forum. Puis, échangez par mail perso pour les points précis qui n’intéresseront que vous :

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Une liste de nourriture pour un weekend de randonnée à deux

Voici 3 questions intéressantes à poser :

Question 1 : Pourquoi aimes-tu randonner ? (Une super question pour découvrir la façon de voir les choses de votre coéquipier potentiel).
Question 2 : Quelle est ton expérience de la randonnée ?
Question 3 : Quel est ton niveau sportif ?

Même si votre interlocuteur ne vous pose pas ces questions, faites comme si ! Parlez-lui de vous, de votre niveau sportif, de votre expérience et des raisons qui vous poussent à randonner, cela lui permettra de mieux vous connaitre !

Faire un test avec votre/vos partenaires potentiels

Si vous comptez partir sur une longue randonnée (plusieurs jours ou semaines), faites si possible un test sur un week-end.

Si vous êtes plus de deux, faites-le avec l’ensemble des coéquipiers, car il suffit parfois d’une seule personne pour complètement changer l’ambiance du groupe.

Ce test est très intéressant pour voir si vous avez le même rythme, la même façon de voir les choses et les mêmes intérêts (par exemple : certains veulent prendre leur temps, d’autres veulent foncer, certains n’ont pas peur du risque, d’autres seront beaucoup moins téméraires…).

S’il n’est pas possible de faire un test sur un week-end, rencontrez-vous au moins une journée en réel.

Si cela n’est pas possible, (éloignement géographique…) organisez-vous une petite entrevue sur internet par Skype par exemple. Cela vous permettra de sentir les choses et de vous faire une idée de la personne.

En effet, nous sommes des humains et beaucoup de sensation passent par le visuel et l’ouïe. C’est à dire le comportement, la gestuelle, la façon de parler et bien sûr les idée exprimées.

5 – Comment trouver un compagnon de randonnée au sein d’un club ou d’une association

Vous pouvez également adhérer à un club de randonnée et rencontrer des coéquipiers potentiels. Vous apprendrez à les connaître lors de sorties avec le club.

Les 3 principaux clubs ou associations en France sont :

Les clubs affiliés à la Fédération Française de randonnée (FFRandonnée)

En cliquant sur ce lien vous pourrez choisir un département en France, vous verrez ensuite toutes les coordonnées des clubs de ce département.

Les clubs du Club Alpin Français (CAF)

En cliquant sur ce lien vous pourrez choisir un département en France et votre activité (randonnée, raquettes, ski de rando…). Vous verrez ensuite toutes les coordonnées des clubs de ce département.

Les clubs de la Fédération Française de Montagne et d’escalade (FFME)

En cliquant sur ce lien vous pourrez choisir un département en France et votre discipline (randonnée, raquettes, ski de rando…). Vous verrez ensuite toutes les coordonnées des clubs de ce département.

6 – Les 7 questions à se poser pour se mettre d’accord avec vos compagnons de randonnée

1-Demandez-vous si chaque individu sera autonome ou pas, pour pouvoir vous séparer en cas de besoin ?

Cela peut être à cause d’un rythme différent, d’une blessure ou d’une mésentente. Cela n’est envisageable que si chaque coéquipier possède à peu près le même niveau d’expérience et si une séparation ne met en danger aucun des membres du groupe.

Dans le cas contraire il faut ”rester groupés” coûte que coûte, jusqu’à l’endroit où l’un des membres peut quitter l’aventure en sécurité (village, vallée…)

2-Quelles seront les heures de lever et de départ envisagées pour marcher, mais aussi le nombre de Km, de dénivelés ou les temps de marche ?

C’est une question primordiale, pour que tout fonctionne bien pendant la randonnée et que tout le monde sache à quoi s’attendre.

3-Dormirez-vous en bivouac ou bien dans des hébergements ?

C’est évidemment une question à se poser en termes d’équipements et de budget. Mais si vous partez en bivouac, assurez-vous que vos coéquipiers auront le budget pour se payer un hébergement (en cas de mauvais temps ou de difficulté) ou s’ils veulent coûte que coûte dormir sous la tente.

4-Vos budgets sont-ils compatibles ?

Définissez le budget de chacun et calez-vous sur le budget le plus bas.

5-Votre équipement est-il similaire à celui de vos coéquipiers ?

Grâce à son équipement, chaque coéquipier doit pouvoir atteindre le même degré de sécurité et de confort que les autres. Le poids de vos sacs à dos doivent être également similaires pour pouvoir avancer au même rythme.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment fabriquer un oreiller en randonnée ?

6-Qui sera responsable de quoi ?

Définissez des rôles en fonction des compétences et de l’expérience de chacun pour éviter que ce soit toujours le même qui fasse tout. (compétences en orientation, des compétences culinaires, en matière de photographie…etc.…)

7-Qui prendra les décisions importantes ?

Dans un groupe il faut soit un chef, soit une majorité pour décider. Vous devez donc décider ensemble de votre façon de fonctionner. Si les niveaux d’expérience sont différents vous pouvez désigner LA personne qui prendra les décisions importantes en cas de situation critique.

Si votre groupe est homogène et impair, vous pouvez décider de fonctionner à la majorité. Si votre groupe est homogène et pair, il vaut mieux décider à l’avance qui aura « le dernier mot » en cas de décision importante à prendre.

Cela peut vous paraître un peu militaire, mais je vous garantis que cela simplifie beaucoup les choses si vous rencontrez une situation critique (Attention tout de même de choisir une personne ayant la capacité à mener le groupe !)

Si vous partez seul il y a de fortes chances que vous rencontriez du monde en route, à moins que vous ne marchiez sur un chemin peu fréquenté ou hors saison…

7 – Les rencontres pendant la randonnée

Si vous souhaitiez partir en groupe mais que vous n’avez trouvé personne, et si cela ne compromet pas votre sécurité, partez tout seul !

Sur votre chemin (surtout si c’est un itinéraire connu et fréquenté) vous ferez plein de rencontres, soit pendant la marche soit le soir à l’étape. (Surtout si vous dormez en hébergements).

Si vous trouvez des affinités avec une personne rencontrée, il peut vous arriver de marcher plusieurs heures ou plusieurs jours avec elle.

Mais ne vous enchainez pas. Restez libre l’un par rapport à l’autre. Si votre rythme est un peu différent, vous vous perdrez peut-être de vue et trouverez un autre coéquipier.

Le risque, est de rencontrer quelqu’un qui vous gonfle et qui est un peu collant. Gardez un peu vos distances au début, le temps de le connaitre un peu plus. Si besoin trouvez les mots justes pour lui expliquer que vous aimez marcher seul, que cela vous permet de vous retrouver, de réfléchir…

Le nombre de rencontres sur le terrain dépend évidemment de la fréquentation de l’itinéraire :

Par exemple, en faisant le tour le l’île de Minorque, hors saison, par le ”Cami de Cavalls” je n’ai vu presque personne et je n’ai passé qu’une seule soirée avec des randonneurs.

Mais par exemple en France sur un sentier de grande randonnée connu, il y aura plein de rencontres possibles en haute saison (juillet/aout).

8 – Etre ouvert d’esprit et tolérant

Dans tous les cas si vous partez avec un ou des partenaire(s) de randonnée soyez ouvert d’esprit et tolérant l’un envers l’autre.

Ce n’est pas toujours facile d’être 24 h sur 24 avec quelqu’un, en sachant que l’effort, la fatigue et parfois le stress n’arrangent rien. Mais si tout se passe bien, ces moments partagés resteront gravés dans votre mémoire !

Si vous cherchez un compagnon de randonnée, vous pouvez poster votre annonce dans les commentaires et/ou répondre à une demande 😉.

Qui sait ? La bonne personne passera peut-être par ici !

Je vous souhaite de belles Aventures.
Brieg

Notez cet article !
[Total: 2 Average: 3]
Recherches utilisées pour trouver cet article :cherche compagnon de randonnée, compagnon de randonnée
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*