Comment faire un trek au Népal ?

Guide randonnée Camp de base de l'Annapurna

Dans cette vidéo je répond aux questions d’un de mes lecteurs qui était :

« Comment faire un trek au Népal ? Les permis de trek se font-ils uniquement pour 2 personnes minimum ? »

Si vous souhaitez toutes les infos pour vous préparer votre trek vers le Camp de Base de l’Annapurna ( Trek du sanctuaire et du balcon des Annapurna).

Voici mon guide complet :

“Guide de randonnée Sanctuaire et Balcon des Annapurna”

Transcription de la vidéo

Bonjour et bienvenue.

Dans cette vidéo, je vais répondre aux questions d’un de mes lecteurs qui était :

« Comment faire un trek au Népal ? Les permis de trek se font ils uniquement pour 2 personnes minimum ? »

Alors la réponse rapide à cette question, est oui et non.

D’abord oui, parce que dans cette région particulière comme le Mustang par exemple, vous êtes obligés d’être accompagnés d’un guide et d’être 2 randonneurs minimum en plus du guide. Je vous conseille pour cela, de passer par une agence membre de la Trekking Agencies Association of Nepal (TAAN). Voici le lien : www.taan.org.np.

Non, parce qu’il est tout à fait possible de demander un permis trek pour une personne qui souhaite randonner seule au Népal. Par exemple, si vous souhaitez randonner dans les zones de l’Annapurna, de l’Everest et du Langtang. Dans ce cas, vous avez également la possibilité de passer par une agence, mais vous pouvez très bien le faire tout seul car cela n’est pas très compliqué.

Dans le domaine des permis au Népal, il faut faire la différence entre 3 choses :

  • La carte TIMS : tout randonneur au Népal doit l’avoir pour randonner
  • Les droits d’entrée dans les Parcs Nationaux et les zones protégés qui concernent les principaux treks connus du Népal : la région de l’Everest, de l’Annapurna et du Langtang
  • Les permis de trek pour d’autres régions particulières qui sont plus faciles à obtenir en passant par une agence agrée.

Voici le lien pour en savoir plus sur les tarifs de ces permis : http://www.consulat-nepal.org/spip.ph

Pour vous donner un exemple, voici comment vous devez vous y prendre si vous souhaitez randonner sur le trek du Balcon ou du Sanctuaire des Annapurna (aussi appelé le camp de base de l’Annapurna).

Au passage, ces itinéraires font partis des plus accessibles du Népal et peuvent être réalisés sur 2 semaines de congé, tout compris. Pour effectuer ces treks vous avez besoin de la carte TIMS et du permis ACAP.

Alors comment faire pour les obtenir ? Quand vous arrivez à Kathmandu vous devez vous rendre au TSC, le Tourisme Service Center qui est situé dans le centre-ville, à environ 15 min à pied du centre touristique de Tamel. Pour obtenir la carte TIMS, Trekkeurs Informations Management System, ce qui donne en français Système de Gestion de l’Information des Randonneurs .

Vous devez remplir un formulaire en indiquant :

  1. Une adresse au Népal, mettez votre hôtel à Kathmandu
  2. Un lieu de début et de fin de trek
  3. Une date de début et de fin de trek, mettez des dates un peu plus large que prévu, si jamais vous mettez plus de temps que ce que vous avez envisagé
  4. Un numéro de police d’assurance, penser à prendre une extension d’assurance avant de partir pour couvrir d’éventuels frais d’évacuation en montagne qui peuvent coûter très cher
  5. Un contact d’urgence, un de vos proches par exemple
  6. 2 photos d’identité
  7. Une photocopie de votre passeport
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Immakayak : Expédition en kayak au Groenland - Liste du matériel emporté.

Je vous conseille de prévoir tout ça avant de vous rendre au Népal pour gagner du temps. La carte TIMS coûte 2 000 roupies népalaises, c’est-à-dire environ 15 €. Je vous rappelle que tout randonneur au Népal doit posséder cette carte qui est de couleur verte pour les randonneurs individuels et bleu pour les randonneurs partant avec une agence de trek.

Cela permet d’enregistrer l’itinéraire de chaque randonneur et de contrôler le nombre ainsi que la répartition des randonneurs au Népal. En ce qui me concerne, le permis ACAP qui veut dire Annapurna Conservation Area Project qui donne en français Projet de Conservation de la Zone de l’Annapurna, vous devrez à nouveau remplir un formulaire similaire à celui de la carte TIMS et fournir 2 photos d’identité.

Le permis ACAP coûte également 2 000 roupies népalaises, soit environ 15 € pour une seule entrée. Attention lors de votre trek si jamais vous ressortez de la zone ACAP vous devrez repayer le droit d’entrée.

Le permis ACAP est une taxe d’entrée pour contribuer à la protection de cette zone de l’Annapurna. D’une manière générale, la demande de ces permis peut être assez longue, compter environ 1 h ou 2 h, il faut être patient et les bureaux ferment vers 17 h.

S’ils sont déjà fermés à votre arrivée à Kathmandu, vous devrez attendre le lendemain ou, vous pourrez également obtenir ces 2 permis à Pokhara au NTB, le Népal Tourisme Bord situé à quelques centaines de mètres de l’arrivée des bus en provenance de Kathmandu.

Alors attention la réglementation concernant les visas et les permis de trek au Népal, peut changer, je vous invite donc à vérifier la validité de ces informations sur les sites officiels du Népal (http://www.nepalimmigration.gov.np).

Si vous souhaitez aller plus loin et que vous êtes intéressé par les treks du camp de base de l’Annapurna (Sanctuaire des Annapurna) et du Balcon des Annapurna, je vous invite à cliquer sur ce lien pour découvrir mon guide complet : Guide de randonnée Sanctuaire et Balcon des Annapurna

Ce guide que j’ai réalisé sur ce trek, vous apportera toutes les informations nécessaires pour préparer et réaliser votre randonnée. Il est constitué d’une section « préparation », dans laquelle vous trouverez toutes les informations qu’il faut pour préparer ce trek, ainsi qu’une section « description » dans laquelle vous trouverez l’itinéraire détaillé jour par jour, accompagné d’une carte et d’une courbe altimétrique.

Si vous avez aimé cette vidéo, partagez là si vous pensez quelle pourrait aider d’autres personnes. Moi, je vous dis à bientôt sur le blog ou dans une prochaine vidéo et d’ici là, je vous souhaite de belles aventures. Ciao.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*