Comment choisir sa tente de randonnée ? Voyage à pied, à vélo, en kayak…

choisir sa tente de randonné, voyage à vélo, kayak
Mongolie © Besoin d'Aventure

Quand on part voyager à l’aventure, en randonnée à pied, à vélo, en kayak, à ski… il est important de passer de bonnes nuits réparatrices, de rester au sec et de se sentir en sécurité face à la météo. Il est donc nécessaire de choisir une tente adaptée à vos besoins.

Pour cela, il faut vous poser les bonnes questions. Je vais tenter de vous aider à faire le tri dans cette jungle de questions pas toujours faciles à débroussailler. Pour cela je vais vous proposer 5 étapes pour faire votre choix.

-Mais tout d’abord décrivons les différents éléments qui constituent une tente et les différents types de tentes, histoire que nous parlions tous le même langage 😉

-Puis nous parlerons des 20 critères à prendre en compte pour choisir la bonne tente.

-Ensuite je vous présenterai les 5 questions à se poser pour bien choisir sa tente.

-Et enfin je vous présenterai ma tente idéale pour une utilisation polyvalente.

C’est parti !

Les différents éléments d’une tente

Chambre (tente intérieure) :

Comme son nom l’indique, c’est le lieu où vous dormez. Elle est constituée d’un tissu léger et respirant et/ou d’une moustiquaire.

Double toit (toile extérieure) :

Ce tissu étanche vient recouvrir la tente intérieure.

Arceaux (ou mâts pour certaines tentes) :

Constituent la structure rigide de la tente.

Abside (ou avancée) :

Lieu de vie abrité par le double toit, mais à l’extérieur de la chambre.

Ouvertures (portes) :

Elles permettent l’accès à la tente et sont plus ou moins grandes et plus ou moins pratiques. Certaines tentes en ont plusieurs. Certaines ouvertures sont munies de moustiquaires.

Aération :

Elles évitent la condensation à l’intérieur de la tente. Certaines aérations peuvent être obstruées.

Sardines :

Elles sont enfoncées dans le sol afin de maintenir la tente correctement.

Haubans :

Ces cordelettes permettent de rajouter des sardines supplémentaires pour bien écarter la tente extérieure de la chambre et améliorer la tenue de la tente en cas de vent par exemple.

Foot print (tapis de sol ) :

Toile supplémentaire à installer sous la tente de manière à protéger le bas de la tente intérieure contre les agressions du sol (frottement sur un sol rocheux ou herbes piquantes). Ces tapis de sol sont essentiellement proposés pour les tentes ultra légères constituées de tissus plus fragiles.

Accessoires :

A l’intérieur de la tente vous pouvez trouver des pochettes de rangement, des boucles d’accroche (pour une lampe par exemple).

Les différentes formes de tentes

Tente Dôme (ou igloo) :

Tente généralement à deux arceaux qui se croisent, plus éventuellement un troisième pour augmenter le volume de l’Abside.

Choisir tente randonnée dôme
Tente dome © Vaude

Tente Tunnel :

Tente généralement à 2, 3 ou 4 arceaux parallèles les uns aux autres.

Choisir tente randonnée tunnel
Tente tunnel © Helsport

Tente Géodésique :

Tente généralement à 4 arceaux qui se croisent.

Choisir tente randonnée géodésique
Tente géodésique © Montagnes expéditions

Tente Hybride :

Tente qui reprend l’ensemble des caractéristiques de 2 à 3 types de tentes différentes.

Choisir tente randonnée hybride
Tente Hybride © Arklight Design

Tente Pyramidale (ou tipi) :

Tente à un seul mât central.

Choisir tente randonnée tipi
tente tipi © Nigor

Tarp :

Toile tendue sur un ou deux mâts ou bâtons de randonnée, ce qui n’est plus vraiment une tente…

Choisir tente randonnée tarp
Tente tarp – © Arklight Design

Je ne parlerai pas des tentes à montage automatique, non adaptées à nos activités de plein air !

Les 20 critères pour choisir la bonne tente

1) L’usage (critère important !)

Statique :

Vous souhaitez établir un camp de base qui ne bougera pas pendant plusieurs jours, vous choisirez alors une tente volumineuse et confortable, mais plus lourde que la moyenne.

Polyvalence :

Vous aimez varier vos activités, mais votre porte monnaie n’est pas extensible. Vous souhaitez donc trouver LA tente à tout faire. Malheureusement il faudra trouver des compromis entre poids, volume et résistance.

Randonnée :

Vous souhaitez randonner en portant votre maison. Votre critère essentiel sera le poids, mais pas que…

Randonnée MUL (Marcheur Ultra Léger) :

Vous êtes un obsédé du moindre gramme, vous souhaitez porter le sac à dos le moins lourd possible au détriment de votre confort, votre seul critère sera le poids ou presque…

Voyage à vélo :

Vous aimez sillonner les routes à vélo, seul ou en famille. Votre critère sera le poids, mais aussi un peu de volume pour abriter vos affaires (un voyageur à vélo est généralement un peu plus chargé qu’un randonneur).

Voyage en kayak :

Vous souhaitez voyager le long de la côte et bivouaquer sur les plages, le poids est un critère moins important puisque c’est le kayak qui porte. Vous aurez besoin d’un peu de volume pour abriter tout votre équipement. Une tente autoportante (voir plus loin) offre un atout intéressant sur le sable des plages.

Expédition hivernale, en haute montagne ou expédition polaire :

Vous aimez le froid, la neige et la glace. Une tente 4 saisons résistante à toute épreuve est indispensable au détriment du poids.

2) Le poids (critère important !)

Le poids est un critère très important en randonnée à pied, un peu moins à vélo et en kayak. Mais rappelez vous : quelque soit votre mode de voyage, plus vous voyagez léger plus vous profitez !

Vous pouvez trouver des tentes qui vous protègeront pour l’équivalent de plus ou moins 1 kg par personne. (exemple : une tente prévue pour 2 personnes, pesant 1,8 kg, vous propose un équivalent de 0,9 kg par personne). Certaines tentes très légères vous permettront de descendre aux environs des 0,6 kg par personne.

Dans tous les cas je vous déconseille fortement de dépasser un équivalent de 1,5 kg par personne.

3) L’encombrement

Avec une grande tente il sera un peu plus délicat de trouver un emplacement adapté pour passer la nuit. Une fois pliées les tentes ont des formes plus ou moins allongées ou compactes. Pensez à la possibilité de séparer les éléments pour vous répartir le poids si vous partez à plusieurs.

4) Le nombre de places et l’habitabilité (critère important !)

Voici un critère essentiel ! Les tentes sont données pour un nombre de places allant généralement de 1, 2, 3 à 4 personnes (exceptionnellement plus). Mais attention, dans la plupart des cas, les dimensions proposées permettent uniquement de mettre le bon nombre de matelas et encore… pas toujours !

Il semblerait que les fabricants ”oublient” que nous voyageons avec un minimum de matériel, et qu’il faut l’abriter des intempéries ou des vols… (sacs à dos, sacoches de vélo, sacs étanches). Si l’abside est suffisamment grande pour protéger ce matériel, tout va bien. Mais assurez vous d’avoir au moins 60 cm de large par personne dans la tente au niveau de la tête mais aussi au niveau des pieds, pour éviter que les matelas ne se chevauchent (attention aux tentes proposant des largeurs variables)

Petit exemple : La largeur d’un matelas standard est de 50 cm, vous pourriez donc vous dire qu’une tente de 1,50 m de large suffit pour y dormir à trois. En théorie oui… Sauf qu’en pratique vous êtes dans une maison en tissus et les 1,50 m sur le papier ne suffisent plus car les bords ont tendance à remonter un peu et les matelas se chevaucheront.

De plus vous n’aurez aucune liberté de mouvement, vous serez donc serrés comme des sardines 🙁 Je sais de quoi je parle, puisque je viens de remplacer ma tente 3 places de 1,50 m de large (grand luxe à 2), mais maintenant que ma fille grandit, à 3, la largeur est vraiment insuffisante !

Si l’abside est petite et/ou que vous souhaitez rentrer vos équipements à l’intérieur de la chambre, la technique consiste à prendre une tente proposant une place de plus par rapport à votre besoin. Exemple : si vous êtes 2, alors prenez une tente 3 places. Cette technique est très courante surtout en voyage à vélo, ou l’on peut se permettre de porter quelques centaines de grammes en plus.

Si c’est juste pour dormir, l’habitabilité peut être faible, mais vous aurez besoin d’un peu d’espace pour rester une journée sous la tente en cas de mauvais temps. Je vous conseille une largeur minimale de 60 cm par personne (attention cela ne prend pas en compte le besoin de stocker son équipement).

Concernant la longueur, vous avez besoin de marge au niveau de la tête et des pieds car les murs de la tente ne sont pas verticaux. Pour vous donner un exemple je mesure 1,76 m et une longueur de 2,15 m est un minimum pour moi. Attention : si vous êtes plus grand prévoyez plus de marge !

La hauteur est également un critère important pour un minimum de confort. Avec 75 cm de haut vous avez juste de quoi vous faufiler. Avec 100 à 120 cm de haut vous pouvez tenir assis. Personnellement je tiens tout juste assis avec 100 cm et 110 cm me permettent d’être assis confortablement.

5) Sens de couchage

Pensez également au sens de couchage ! Une tente proposant un sens de couchage, tête au fond et pieds au niveau de l’ouverture vous offrira le meilleur confort. Chacun sortira et rentrera facilement sans gêner les autres. Vous n’aurez pas à passer par dessus vos équipiers pour aller et venir. (ce sera le cas si vous dormez en travers du sens de l’ouverture). Vous n’aurez pas non plus besoin de vous retourner pour mettre vos pieds au fond. (ce sera le cas si vous dormez la tête côté ouverture).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Une liste de nourriture pour un weekend de randonnée à deux

Cela peut vous sembler être un détail, mais je peux vous assurer qu’à la longue ça fait une différence de confort importante !

6) L’indice de saisonnabilité de la tente (critère important !)

Les tentes sont classées en trois catégories selon les saisons ou les lieux d’utilisation :

Tente 2 saisons :

(on devrait dire 1) Tentes adaptées à des températures clémentes, à des petites pluies, et à un vent modéré. Ces tentes ont généralement une bonne ventilation. On en trouve peu sur le marché.

Tente 3 saisons :

Cette catégorie représente la majorité des tentes. Elles sont prévues pour une météo variable, allant du beau temps aux situations difficiles avec forte pluie et vent fort (jusqu’à un certain point tout de même). Elles présentent une ventilation correcte. Ce sont les plus polyvalentes mais elles ne sont pas adaptées à la neige.

Tente 4 saisons :

Ces tentes sont censées résister à toutes les conditions, aux tempêtes et surtout à la neige. Elles sont pour cela munies d’une toile ”à pourrir” (toile qui dépasse en bas du double toit et qu’on enterre sous la neige pour éviter les courants d’air) . Elles offrent donc moins de ventilation, et de ce fait, sont sujettes à la condensation. Ces tentes sont utilisées pour les expéditions polaires et l’alpinisme. Ce type de tente ne sera pas du tout adapté pour des températures chaudes.

7) La forme de la tente

Tente dome (igloo) :

Ces tentes sont simples à monter, leur rapport poids / volume est correct, leur résistance au vent aussi. Elles ont un très gros avantage : elles sont autoportantes. C’est à dire que, une fois montée, la tente tient debout toute seule sans avoir besoin de mettre des sardines. Evidemment les sardines seront importantes pour bien tendre la tente extérieure et pour maintenir l’abside s’il y en a une…

Les avantages de ce type de tente sont nombreux :

– Vous pouvez utiliser la tente intérieure seule et la poser sur un sol en béton, sous un hangar par exemple. J’ai souvent utilisé ma tente de cette manière lors de mon tour du monde à vélo.
– Vous pouvez l’utiliser facilement sur une plage, il suffira de réussir à faire tenir quelques sardines éventuellement pour tenir l’avancée (quelques cailloux suffisent).
– Si vous l’utilisez sur un sol dur et rocailleux et que vous n’arrivez pas à enfoncer quelques sardines, ce n’est pas un problème la tente tiendra (sauf évidemment si le vent souffle très fort)

J’utilise une petite tente dôme sans abside pour mes bivouacs sur les plages quand je pars en kayak. Je n’ai rien trouvé de plus pratique ! Je monte les deux arceaux sur la tente intérieure, j’accroche la tente extérieure desssus, je la pose sur le sable et je mets un peu de matériel à l’intérieur pour ne pas qu’elle s’envole s’il y a du vent et le tour est joué 🙂

Tente Tunnel :

Ces tentes présentent un rapport poids / volume généralement plus intéressant que les tentes dômes. Les parois à l’intérieur sont plus verticales, elles offrent donc plus de volume, les absides sont généralement grandes, bonne résistance au vent si la tente est bien orientée.
(le problème c’est que le vent ça tourne !).

Le montage semble un tout petit peu plus fastidieux qu’avec une tente dôme. On trouve des tentes tunnel 3 ou 4 saisons.

J’avoue ne pas être très attiré par ce genre de tente à cause de leur non auto-portance. J’ai peut être tort et je ne demande qu’à essayer ! J’ai d’ailleurs failli choisir cette option dernièrement pour remplacer ma vieille tente 3 places devenue trop petite, mais j’ai opté pour une autre solution…

Tente géodésique :

Ces tentes présentent une grande résistance au vent au détriment du poids. Ce sont des tentes spécialisées pour les expéditions polaires et l’alpinisme.

Tente Hybride :

Ces tentes essaient de regrouper les avantages des différentes formes et elles y arrivent assez bien, elle sont souvent auto-portantes et légères.

Tente pyramidale (tipi) :

Ces tentes présentent un rapport poids / volume extraordinaire, avec une bonne résistance au vent. L’abside s’il y en a une est généralement assez petite. Autre avantage : elles sont très hautes de plafond et donc très confortables et conviviales.

8) Tente auto portante ou non ? (critère important !)

Nous avons vu plus haut les avantages d’une tente autoportante. Si vous avez le choix et que tous les critères importants pour vous sont réunis dans une tente autoportante, n’hésitez pas, choisissez là. Mais le choix d’une tente est souvent un compromis à trouver, voire une prise de tête 🙁

Il faudra parfois écarter le critère d’auto-portance pour gagner en poids par exemple. J’adore le principe de l’auto-portance et pourtant je viens de choisir une tente sans ce critère… Ne soyez pas borné la dessus !

9) La taille et le nombre d’absides (critères importants !)

La plupart des tentes ont une abside (avancée), mais leur taille et leur nombre varie (généralement 1 à 2). Votre choix dépendra de la façon dont vous souhaitez utiliser votre tente. Si vous préférez mettre vos affaires au sec dans la chambre intérieure vous n’aurez pas besoin d’une grande abside. Ca peut être le cas d’un randonneur à pied.

Par contre à vélo ou en kayak, les sacoches, généralement étanches, pourront être entreposées sans risque dans l’abside. Il faudra donc la choisir assez grande. En kayak de mer, il faudra même éviter de rentrer des sacs étanches dans la chambre intérieure car le sel ne lui ferait pas du bien et tout deviendrait poisseux ! Si les risques de vols sont faibles dans les zones que vous visitez, le plus simple est de laisser les sacs dans le kayak.

L’autre intérêt d’une grande abside est de pouvoir cuisiner à l’intérieur en cas de mauvais temps. Ne vous fiez pas trop aux ”surfaces au sol” annoncées par les marques. Il faut surtout du volume en hauteur pour ne pas risquer de voir sa tente partir en fumée.

Attention : le risque d’incendie est réel ! Plusieurs expéditions se sont soldées par un échec à cause d’une tente ayant pris feu !

Dans tous les cas il est très utile d’avoir au moins une petite abside, ne serait ce que pour mettre à l’abri vos chaussures sans avoir à les rentrer dans la tente intérieure.

2 absides apporteront  de l’espace de stockage supplémentaire pour les affaires, 2 ouvertures donc du confort pour sortir et rentrer dans la tente quand on est plusieurs et la possibilité de ventiler la tente facilement quand il fait chaud.

10) Les ouvertures (portes)

Une tente comporte généralement 1 ou 2 ouvertures. Comme je viens de le préciser, 2 ouvertures apporteront plus de confort si l’on utilise la tente à plusieurs. Cela permettra également de ventiler la tente de manière très efficace par temps chaud. Elles sont généralement pourvues d’une moustiquaire.

Attention : des ouvertures très basses s’avèreront très fatigantes et peu confortables pour le dos.
Choisissez de préférence une ouverture assez haute, plus agréable à vivre pour sortir et rentrer dans la tente sans avoir à se tordre en deux.

11) Les aérations

Le corps humain dégage de l’humidité, il est donc important d’avoir de bonnes aérations pour l’évacuer et ainsi éviter la condensation sur les parois intérieures (ce phénomène se produit surtout au petit matin). Les aérations sont également importantes par temps chaud pour faire circuler l’air. Par contre ces aérations diminueront l’isolation au froid. Notez que certaines aérations peuvent se fermer si besoin.

12) Les tissus (critère importants !)

Il y a deux types de tissus :

Le nylon (polyamide)

C’est un tissu haut de gamme léger, souple et résistant à la déchirure et aux frottements. Il peut être siliconé (pour une meilleure étanchéité). Il est utilisé pour les tentes ultra légères.

Cependant il a deux inconvénients :
-Le premier : il se détend avec l’humidité. Il faut donc parfois reprendre la tension de la tente au niveau des sardines (il y a généralement un réglage de tension sur la boucle qui accueille chaque sardine).
-Le deuxième : les fabricants ne peuvent pas coller de bande d’étanchéité sur ce type de tissus. Les coutures ne sont donc pas étanches à 100% (même si du fil hydrophobe est utilisé pour favoriser l’étanchéité de la couture). La solution consiste donc à mettre au niveau des coutures du Seamgrip (ou du Silnet sur les tissus nylons siliconé) après l’achat de votre tente.

Le Polyester

C’est un tissu plus lourd que le nylon mais il ne se détend pas. Les fabricants peuvent coller des bandes d’étanchéité sur les coutures. Il peut être utilisé pour le double toit mais un nylon siliconé offrira un meilleur rapport poids / résistance. Les tentes ultra légères n’utilisent pas de polyester car il est trop lourd.

Quelque soit le type de tissu, les fabricants proposent différentes épaisseurs calculées en Denier (D).
Le Denier correspond au poids en gramme du fil du tissu pour une longueur de 9 000 m de long.

Exemple : 40 D = 40 grammes pour 9 000 m de fil.

Vous trouverez des valeurs généralement comprises entre 10 et 40 Deniers, voire 100 D pour des tentes 4 saisons. Donc plus les Deniers seront élevés, plus la tente sera résistante mais lourde et inversement.

13) L’imperméabilité (critère important !)

Une tente se doit d’être étanche. Le critère d’imperméabilité des tissus est donc important. Mais attention la tente doit être bien conçue, bien coupée, bien montée et bien tendue pour être sûr que la tente extérieure ne touche pas la chambre intérieure. Vous aurez beau avoir des tissus de qualité : si les deux toiles se touchent, l’eau finira par rentrer !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  10 utilisations du savon de Marseille en voyage

Comment se mesure l’imperméabilité d’un tissu de tente ?

On utilise le “Schmerbers” en mm de colonne d’eau (il représente la hauteur d’une colonne d’eau que peut supporter le tissu sans qu’une goutte ne le traverse / 1 Schmerber = 1 mm et donc 3 000 Schmerber = 3 m

Vous trouverez des tentes dont le Schmerbers est de :

500 mm : Suffit pour une pluie faible et fine (c’est trop peu)
1 200 mm : Idéal pour une averse (c’est peu)
3 000 mm : Protège d’une forte pluie, même à grosses gouttes (Assez courant sur les tentes ultra-légères)
5 000 mm : Résiste même aux pluies intenses
10 000 mm : Supporte tout type de pluie et d’humidité. Vous êtes à l’abri quoi qu’il arrive ! normalement 😉

Ces valeurs sont à prendre avec du recule car, comme je l’ai dit au dessus, la conception de la tente est très importante. Certaines tentes légères très plébiscitées ont des toiles à 1200 mm…

14) Mono toit / double toit

Certaines tentes ultra légères sont mono toit : Elles ne comportent qu’une seule toile. Cela peut suffire avec des conditions météo optimales. Mais elles n’auront pas du tout la même résistance à la pluie. De plus la condensation inévitable qui apparaîtra sur la partie interne d’une toile extérieure sera directement en contact avec vous et votre duvet.

Si le vent est de la partie, vous découvrirez ce qu’ est le “splash effect” ! C’est le fait que les gouttes accrochées à la toile se détachent sous l’effet des mouvements de la tente et viendront insidieusement vous réveiller au petit matin, voire même mouiller une partie de vos affaires. Je suis parti en Irlande à vélo pendant un mois avec ce type de tente… On n’en meurt pas, mais ça n’est pas très agréable quand il pleut un jour sur deux !

Cela dit la plupart des tentes ont un double toit. Nous venons de parler des différents tissus et de leur imperméabilité. La toile extérieure est la plus résistante. La toile de la tente intérieure peut être :

-en tissu plein (souvent déperlant, mais pas étanche).
-ou en mesh (c’est à dire en moustiquaire).

La solution la plus courante consiste à proposer, le bas de la toile intérieure en tissu plein (pour éviter le splash effect) et le haut de la toile intérieure en mesh (pour permettre une bonne aération et éviter la condensation).

Donc plus il y a de mesh, moins il y aura de condensation, mais la tente gardera moins sa chaleur. Et moins il y a de mesh, plus il y aura de condensation, mais la tente gardera bien sa chaleur.

Pour faire simple les tentes ayant beaucoup de mesh sont plutôt prévues pour des conditions estivales et inversement celles ne comportant pas beaucoup de mesh sont plutôt prévues pour des conditions hivernales.

Dernier point à savoir :
Plus il y aura d’espace entre le sol et le bas de la tente extérieure, plus il y aura une bonne ventilation et moins il y aura de condensation.
Mais le problème c’est que si vous avez trop d’espace entre les deux, la pluie finira par mouiller votre tente intérieure. Certains fabriquants proposent des espaces trop grands !

15) Le temps et la facilité de montage

La plupart des tentes actuelles sont assez faciles à monter. Il y a des petites différences mais franchement je trouve que ce critère n’est pas des plus importants. Par contre certaines tentes permettent de monter le double toit en premier (très utile si vous devez monter votre tente sous la pluie). Cela vous permet de monter la chambre intérieure à l’abri du double toit et de la garder sèche !

16) La couleur

Le choix de la couleur extérieure (double toit) est assez simple :
-soit vous voulez être le moins visible possible (pour vos bivouacs discrets). Dans ce cas prenez plutôt du vert foncé ou à défaut du gris.
-soit vous voulez être le plus visible possible (pour être facilement repérés en cas de problème). Dans ce cas prenez plutôt du jaune ou orange.
La couleur de la chambre (tente intérieure) doit être lumineuse (jaune, blanche) pour un maximum de clarté. Une couleur foncée pourra être utile pour dormir plus facilement dans les pays du nord en été car il n’y a pas ou peu de nuit.

17) Les arceaux

Il y a deux types d’arceaux :

Les arceaux en aluminium utilisés sur la plupart des tentes de qualité. L’aluminium est léger et fiable. La marque leader sur le marché que l’on retrouve sur la plupart des tentes de qualité est “DAC”
Les arceaux en fibre de verre que l’on retrouve uniquement sur les tentes bas de gamme sont lourds et cassants.
Quelque soit la matière utilisée, les arceaux peuvent être fixés, soit sur la chambre intérieure, soit sur le double toit.

-Si les arceaux sont fixés sur le double toit, on dit que la tente à une meilleure tenue au vent. Cela permet également de monter seulement le double toit, pour en faire ”un tarp”.
-Si les arceaux sont fixés sur la chambre intérieure, le montage est rapide et simple. Cela permet également de monter uniquement la chambre pour s’en servir comme moustiquaire.

18) Les sardines

Les sardines pour maintenir votre tente au sol sont fournis avec votre tente, mais vous pouvez en acheter des différentes :
-Les sardines en acier sont évidemment trop lourdes.
-Les sardines en alu sont plus légères, mais se tordent facilement sur un sol dur.
-Les sardines en titane sont très légères et très résistantes.

Vous trouverez principalement deux types de formes. Les sardines rondes plutôt adaptées à un sol dur et les sardines en cornières plus polyvalentes (sol dur et mou)

Il existe également des sardines en plastique pour les sols très mous.
Nous ne parlerons pas des sardines en bois qui sont trop lourdes (mais très adaptées au sable)

19) Prix (critère important !)

Evidemment un des critères importants sera le prix. De ce côté on trouve de tout ! Mais si vous pouvez mettre quelques euros de plus, vous y gagnerez ! Votre tente sera plus performante, plus agréable et plus durable.

Attention tout de même : les modèles ultra-légers sont chers, mais pas forcément les plus résistants.

20) Votre filling

Fiez vous à votre intuition… il faut que la tente vous plaise !

Voici donc les 5 questions importantes à se poser :

1ère question

Pour quel type d’aventure vais-je utiliser ma tente ?

2ème question

Quelles seront les conditions climatiques pendant mon aventure ?

3ème question

Une tente pour combien de personnes et quels équipements ?

4ème question

Quels sont mes besoins : confort ou légèreté ? (poids)

5ème question

Quel est mon budget ?

Voici pour finir ma tente idéale pour une utilisation polyvalente en 3 saisons

Je précise que c’est MA tente idéale et qu’il est quasiment impossible de regrouper tous ces critères. Je ne l’ai d’ailleurs pas trouvée 😉 . Il faut donc faire des compromis. Mais cette base peut vous aider à faire votre sélection et à comparer les critères un par un…

Usage : Polyvalent
Poids : Moins de 1 kg par personne
Encombrement : Je trouve que ce n’est pas le critère le plus important
Habitabilité : 60 cm de large par personne ( + un peu d’espace pour le matériel)
Sens du couchage : Tête au fond, pieds au niveau de l’ouverture
Indice de saisonnabilité : 3 saisons
Forme de la tente : Dôme ou hybride si possible
Tente auto portante ou pas : Auto portante si possible
Abside : Abside assez grande pour cuisiner et stocker un peu de matériel
Ouverture : Assez haute
Aération : Mesh dans la partie haute de la chambre + aérations sur le double toit
Tissus : Nylon siliconé
Imperméabilité : 3 000 mm minimum pour le double toit et 5 000 mm minimum pour le tapis de sol
Double toit ou mono toit : Double toit
Temps et facilité de montage : Je trouve que ce n’est pas le critère le plus important
Couleur : Verte
Arceaux : Aluminium
Sardine : Aluminium ou titane en cornière
Prix : Le moins cher possible 🙂
Non sans rire…….. Après avoir repéré les tentes qui répondent à mes attentes, et après avoir forcément fait des compromis, le prix m’aidera évidemment à me décider ..

Et vous quelle est votre tente idéale ? Dites le moi dans les commentaires !

Choisir tente - tour du monde à vélo
Nouvelle-Zélande © Besoin d’Aventure
Recherches utilisées pour trouver cet article :tente randonnee, choisir une tente pour randonnee, tente 3000 mm suffisent, tente voyage velo
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    120
    Partages
  • 120
  •  
  •  
  •  

14 Comments

  1. Bonjour….et félicitation pour ton article très complet.Je suis justement à la recherche d’une tente 2 places très légère (entre 1kg et 1,3 kg) pour faire cet été la traversée des Pyrénées par la HRP. Je me suis donc déjà posé toutes les questions (poids, 2 entrées, double toit, intérieur partie haute en mesh… ) et bien sûr je sais que je devrai faire quelques compromis. J’ai déjà une tente 1 p dont je suis très satisfait qui pèse 800 gr. Il s’agit de la Tarptent Notch (partial solid) achetée sur le site hightmobilitygear. Pour mon prochain achat je pense à la Tarptent StratoSpire (Solid intérior) proposée par le même site. Cette tente répond à la majorité de mes critères….sauf celui du prix !!!
    Cordialement
    Christian

  2. Bonjour,
    Bravo pour votre article très complet. Perso j’ai longtemps utilisé une tente Jamet Dolomite de 2kg pour 1 ou 2 pers qui m’avait coûté moins de 95 euros à l’époque. Elle est encore impeccable et a résisté sans problème à toutes les intempéries mais présente 2 inconvénients : Pas assez de place pour 2 personnes en trekking long et montage par l’intérieur, d’où problème en cas de pluie.
    Après des années d’hésitation, d’études et… d’économies, je me suis décidé pour la Nordisk Ultralight Tunnel de 3 personnes et 1,9 kg : https://nordisk.eu/oppland-3-lw/forest-green/p/75/
    Je peux dire que je suis extrêmement content de mon achat : présentée pour 2000 mm au niveau du double toit, j’avais une certaine appréhension mais elle a très bien résisté à une véritable tempête avec trombes d’eau durant plusieurs heures. Aucune goutte d’eau à l’intérieur ! J’avais moins d’appréhension pour le grand vent car elle est homologuée pour des vents de 90 km/h. La nuit de tempête deux autres sont venus se réfugier dans l’abside où nous avons pu cuisiner en toute décontraction. Le lendemain la tente était totalement sèche. Elle a déjà fait ses preuves dans le Thabor, les Pyrénées ES et FR, les Vosges et le Luxembourg. Une place de Roi à l’intérieur et relativement facile à monter même seul. Cela a beau être une tente tunnel est est quasiment autoportante car 2 sardines suffisent à la faire tenir… même si à choisir je préfère toujours placer un max. de sardines car la météo peut évoluer. Points faibles : Le prix et l’empreinte au sol : plus de 4 m de long compte tenu de l’immense abside. Attention aussi aux arceaux : avant montage des arceaux, bien veiller à dé serrer les sangles permettant de tendre la tente et de la faire descendre au ras du sol et placer les arceaux en position toile couchée. J’ai en effet cassé un arceau en forçant. Heureusement qu’avec le kit de réparation fourni d’origine, j’ai pu continuer mon trek sans problème. Je n’ai plus jamais eu le problème par la suite…

  3. Pour nous 2 portes et 2 absides
    Une pour stocker le matériel qui ne sert pas ( sacoches vides sacs grosses chaussures)
    L autre pour ma cuisine
    Avec des enfants c est aussi une sécurité ( je ne voulais aucun enfant côté cuisine )

    Attention aussi si la partie sommitale de la tente intérieure est en mesh et qu il fait froid la condensation va geler et au premier rayon de soleil il pleut dans la tente
    Idem pour la condensation simple avec du vent le matin ( le splash effet)

    Après 30 ans 2 TDM et 3 enfants ( à pied .en vélo .en kayak .en voiture)
    nous devons avoir une bonne demi douzaine de tente diverses et variées
    Chacune ayant son usage

    • Bonjour Marie,

      Merci pour votre témoignage. En effet si l’on a plusieurs activités on fini au fil du temps par posséder plusieurs tentes.
      C’est mon cas également !

  4. Bonjour,
    Nous sommes ravis d’avoir lu tous vos conseils.
    Nos critères idéaux de tentes sont les mêmes que les vôtres. Nous souhaitons partir en voyage à vélo à deux. Nous sommes à la recherche de LA tente vert foncé qui se trouve sur la photo prise en nouvelle Zélande avec les deux vélos à l’avant plan.
    Pourriez-vous nous transmettre les références de celle-ci?

    • Ah malheureusement elle ne se fait plus ! Je l’ai toujours mais après presque 300 nuits d’utilisation et 13 ans de vie elle commence à rendre l’âme.
      C’est, ou plutôt, c’était une tente de la marque Vieux Campeur. Mais ils ne font plus de tente maintenant.
      C’est bien dommage car c’était une tente vraiment top, résistante, bien taillée, et légère : 3.2 kg avec une chambre intérieur de 140 cm de large et une hauteur de 107 cm
      Parfait pour un long voyage à vélo à deux.

      Mais voila ce que j’ai trouvé pour vous en équivalent actuellement :

      Tente Msr Mutha Hubba NX Verte 2260 g / 455 €
      https://www.aventurenordique.com/tente-msr-mutha-hubba-nx-verte.html

      Avec l’avancé en option : Msr Gear Shed 940 g / 179 €
      https://www.aventurenordique.com/abside-msr-gear-shed.html

      Total 3200 g / 634 € (c’est un budget !)

      Inconvénient : l’avancée est basse et c’est plus long à monter
      Avantage : espace intérieur de la chambre assez spacieux vu le poids

      En espérant que cela vous aide… Mais il faut fouiller il y a surement d’autre modèle intéressant…

      N’hésitez pas à faire part de vos recherche !

  5. Bonjour….et félicitation pour ton article très complet.Je suis justement à la recherche d’une tente 2 places très légère (entre 1kg et 1,3 kg) pour faire cet été la traversée des Pyrénées par la HRP. Je me suis donc déjà posé toutes les questions (poids, 2 entrées, double toit, intérieur partie haute en mesh… ) et bien sûr je sais que je devrai faire quelques compromis. J’ai déjà une tente 1 p dont je suis très satisfait qui pèse 800 gr. Il s’agit de la Tarptent Notch (partial solid) achetée sur le site hightmobilitygear. Pour mon prochain achat je pense à la Tarptent StratoSpire (Solid intérior) proposée par le même site. Cette tente répond à la majorité de mes critères….sauf celui du prix !!!
    Cordialement

    • Bonjour Ben,

      Cette tente est un excellent concept que j’ai découvert il y a quelques mois. J’aimerais beaucoup la tester d’ailleurs…
      Comme tu l’as bien noté, le choix d’une tente est un compromis et celui du prix en fait malheureusement partie !

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*