Comment se rendre au départ d’une randonnée ?

Comment se rendre au départ de sa randonnée

Voilà une question que beaucoup d’entre nous se posent avant de partir randonner.

Mais le plus génial, c’est que pour randonner il nous suffit juste d’un sac à dos ! Nous sommes donc flexibles et pouvons emprunter n’importe quel moyen de locomotion…

Oui, mais lequel choisir ?

Voici les questions que vous vous posez :

Comment me rendre au départ de ma randonnée ?

Et comment revenir chez moi ?

Pour cela deux cas deux figures se présentent à vous :

1er cas de figure :

Vous prévoyez une randonnée en boucle avec le même point de départ et d’arrivée. Dans ce cas la logistique est simple et vous pouvez utiliser n’importe quel moyen de locomotion.

Utiliser votre véhicule personnel reste le moyen le plus simple pour une randonnée pas trop éloignée. Mais nous verrons que cette option présente aussi des inconvénients.

2ème cas de figure :

Vous prévoyez une randonnée linéaire avec un point de départ différent du point d’arrivée. Dans ce cas utiliser votre véhicule personnel ne sera pas le moyen le plus simple, car vous devrez organiser une logistique pour le récupérer.

Alors comment faire le bon choix ? hé bien tout simplement en connaissant vos besoins !

Vous voulez :
1) Voyager sans vous ruiner
2) Voyager sans perdre trop de temps
3) Voyager sans trop vous fatiguer
4) Voyager avec une logistique simple
5) Voyager de manière écologique si vous êtes sensible à cette problématique. (Si vous aimez la rando et la nature je pense que vous l’êtes… 😉)

Il faudra donc souvent trouver un compromis entre tous ces critères.

Voyons donc les avantages et inconvénients des 9 moyens de transport que vous avez à votre disposition.

1er moyen : LES VEHICULES PERSONNELS (Prix moyen : 20 centimes / km)

En plus d’une grande liberté, vous partez quand vous voulez et rejoignez n’importe quel point de départ de randonnée en France. Si vous devez vous rendre à l’étranger l’intérêt de la voiture deviendra discutable car le trajet sera long et fatiguant.

Ce choix dépend surtout du nombre de personnes au départ.
SEUL : la voiture ne sera sûrement pas la meilleure option, car cela vous coûtera cher, sera fatiguant et pas très bon écologiquement.

Retenez une chose à ce sujet :
Le prix d’un voyage en voiture pour une personne seule, est à peu près équivalent au prix d’un billet de train. Donc en voiture vous diviserez le prix de votre voyage par le nombre de passagers. A partir de deux personnes la voiture devient plus intéressante financièrement que le train !

Que devez-vous prendre en compte pour calculer le prix de votre voyage en voiture ?

Si vous comptez : l’essence, les péages éventuels et l’usure de votre voiture, cela vous coûtera entre 10 et 30 € pour 100 km

(L’usure de votre voiture, vous coûte de l’argent sans que vous vous en rendiez compte. C’est donc un critère important pour comparer correctement le prix de la voiture avec les autres moyens de transport)

Prenons un exemple :

Je dois me rendre de Paris à Chamonix. Sur le site Mappy (calculateur de trajet) je rentre mon point de départ « Paris » et mon point d’arrivée « Chamonix ». Mappy me propose alors plusieurs itinéraires :

  • Le plus rapide
  • Un itinéraire sans péage
  • L’itinéraire avec le moins de kilomètres.

Si je choisis l’itinéraire le plus rapide (option la moins fatigante), j’ai 616 km à parcourir en 5h35. Le tarif annoncé par Mappy est de 103 euros, dont 52 € de péage. (Vous pouvez choisir dans les options votre type de véhicule pour obtenir un tarif précis qui correspond à votre situation).

A cela je dois rajouter l’usure de mon véhicule. (Comptez 5 à 15€ pour 100 km en fonction de sa valeur). Pour une valeur moyenne, je vais donc compter une valeur d’usure de 10€ / 100 km.

Donc 616 km / 100 = 6.16 x 10 € = 61 € d’usure
Ce qui me fait au total : 103 € + 61 € = 164 €
L’usure rajoute dans ce cas un peu plus de 50% au tarif annoncé par Mappy !

A plusieurs, le voyage sera donc plus économique mais aussi moins fatiguant et moins polluant. Mais ce choix sera surtout déterminé par la logistique, c’est-à-dire la facilité de laisser votre véhicule au départ de votre randonnée et de le récupérer ensuite.

A noter que laisser un véhicule seul sur un parking isolé comporte aussi des risques de vols et apporte du stress.

Et à l’inverse, partir de chez soi en utilisant les transports en commun, vous permettra de démarrer votre aventure dès que vous fermerez la porte de votre maison. Vous vous sentirez peut-être un peu démuni avec juste votre sac sur le dos, mais votre sentiment de liberté sera grand !

Quelques recommandations concernant votre véhicule

Si vous devez laisser votre véhicule plusieurs jours quelques part, garez-le correctement.

Mettez-vous dans un coin du parking pour ne pas gêner. Attention de ne pas vous garer au bord d’une piste forestière… Vous gêneriez le passage des engins agricoles ou forestiers faisant plusieurs mètres de large.

L’hiver, ne garez pas votre voiture le long de la route à cause des chasses neige.

Emportez la clé de votre voiture et laissez-la dans une poche fermée. (Choisissez une poche que vous n’ouvrirez pas beaucoup) Certaines poches sont munies d’un petit mousqueton en plastique pour accrocher des clés.

Personnellement je la mets dans un zip lock qui me sert de porte-feuille. Sinon, accrochez-la à l’intérieur de votre sac à dos avec une épingle à nourrice.

2ème moyen : LE COVOITURAGE (prix moyen : 7 centimes / km)

Option intéressante pour se déplacer à moindres frais. Et cela marche dans les deux sens… !

Vous pouvez proposer des places dans votre propre voiture :

En proposant des places pour remplir votre véhicule personnel, vous économiserez de l’argent, vous ferez des rencontres, vous rendrez service à d’autres. De plus, vous limiterez la pollution de votre déplacement, tout en conservant les avantages de la voiture. C’est-à-dire partir quand voulez et aller où vous voulez.

L’inconvénient est qu’il faudra trouver un moyen pour récupérer votre véhicule, si vous faites une randonnée linéaire. Cette solution est donc très intéressante mais reste aléatoire car vous n’êtes pas sûr de trouver des passagers. C’est un risque à prendre.

Mais vous pouvez aussi chercher une place dans une autre voiture :

Cette solution est très économique et pratique si vous faites une randonnée linéaire car vous n’avez pas besoin de venir récupérer votre véhicule.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Découvrez le Garmin Inreach Explorer +

Mais cela est un peu plus aléatoire car les places ne sont généralement pas proposées très longtemps à l’avance (vous pouvez parfois trouver des propositions longtemps à l’avance mais la plupart des annonces sont publiées environ 1 semaine à l’avance, parfois plus, parfois moins). Par contre l’offre est assez grande et permet souvent de trouver un trajet qui vous convient.

Si je reprends mon exemple de trajet entre Paris et Chamonix : cela me coûtera environ 50 € en covoiturage (3 fois moins cher que la voiture)

Le site de covoiturage le plus connu en France et en Europe est BlaBlaCar.fr (90% du marché).

Vous pouvez également essayer de passer une annonce de covoiturage sur rando-trekking ou voyage forum. Les chances de résultats sont plus faibles, mais qui sait vous rencontrerez peut-être des bons copains de randonnée !

Un conseil pour chercher ou proposer un covoiturage :

Proposez des villes de tailles assez grandes, ou créez des étapes dans ces grandes villes. Vous aurez plus de chances de trouver une voiture qu’en indiquant un petit village 😉.

Passons maintenant aux transports en commun.

L’avantage principal des transports en commun c’est une grande liberté, puisque vous n’avez pas à récupérer votre voiture.

L’inconvénient majeur est qu’il n’y a pas de transports en commun partout. Vous devrez vous adapter aux horaires avec des trajets souvent plus longs que la voiture !

3ème moyen : LE TRAIN (prix moyen : 15 centimes / km )

Comme je l’ai déjà dit cette solution est rentable financièrement par rapport à la voiture si on voyage seul, mais pas si on est plusieurs. Par contre c’est une des solutions les moins fatigantes.

L’inconvénient c’est que les départs de randonnée se font rarement en ville. Vous devrez donc emprunter un autre moyen de transport pour rejoindre le point de départ de votre randonnée situé dans un village ou proche d’un parking un peu isolé par exemple.

Voici le site de la SNCF en France : oui.sncf

Mais sachez que le train peut également vous amener à peu près partout en Europe !

Voici un des sites de référence pour vous renseigner sur les trains en Europe : Train line

Si je reprends mon exemple de trajet entre Paris et Chamonix : cela me coûtera environ 100€ en train (presque 2 fois plus cher que le covoiturage). Sachez que les prix de la SNCF varient en fonction des horaires et des dates…

4ème moyen : LE BUS (prix moyen : 5 centimes / km )

Le bus sert souvent à prolonger le voyage après le train, pour rejoindre un petit village, d’où part votre randonnée. Vous utiliserez dans ce cas les bus régionaux et communaux.

Mais le bus est aussi une alternative au train. Depuis quelques années de plus en plus de lignes de bus, (comme : flixbus, ouibus et eurolines) sillonnent la France et l’Europe entre les grandes villes.

Leurs prix sont très compétitifs par rapport au train et même au covoiturage. En contre partie, votre voyage sera un peu plus long.

Omio est un des sites de référence pour vous renseigner sur les bus en France et en Europe.

Pour trouver un bus régional ou communal taper sur un moteur de recherche « le nom de la ville où vous arrivez en train » + « bus » (et éventuellement le nom de votre destination).

La plupart des gares routières se trouvent juste à côté des gares ferroviaires 😉

Si je reprends mon exemple de trajet entre Paris et Chamonix : cela me coûtera environ 30€ en bus (presque 3 fois moins cher que le train).

5ème moyen : LE TAXI prix moyen : 1.9 € / km )

Un taxi coûte cher, mais il vous permettra d’effectuer les derniers kilomètres (non desservis par les bus) qui vous séparent de votre point de départ.

Mieux vaut s’y prendre à l’avance ! Les chauffeurs de taxi, peu nombreux en zone rurale, ne seront pas forcément intéressés car ils ne trouveront pas facilement de clients pour rentabiliser leur trajet retour.

Si vous êtes 3 ou 4 personnes, le prix sera plus raisonnable car vous pourrez partager les frais. C’est donc une alternative à prendre en compte.

A noter qu’en France, on peut maintenant utiliser des VTC (Voiture de tourisme avec chauffeur). Cela permet de répondre aux problèmes de mobilité en zone rurale. Ce système est à mi-route entre le covoiturage et le taxi. Voici un site proposant ce genre de service : atchoum.eu

Pour trouver un taxi : Tapez sur un moteur de recherche « le nom de la ville où vous arrivez en train par exemple » et « taxi » (et éventuellement le nom de la destination).

6ème moyen : LE STOP (prix moyen : 0 € / km 😊)

Cette solution évidemment économique est un peu délaissée au profit du covoiturage.

En effet pour de longs trajets le covoiturage sera plus confortable, plus sécurisant et vous permettra de prévoir vos heures d’arrivée.

Par contre pour les petits trajets vous servant à rallier un point de départ de randonnée ou à quitter la fin de votre randonnée, ce moyen est parfait.

De moins en moins pratiquée, cette solution marche généralement très bien en zone rurale car les gens sont sensibles au manque de transports en commun. De plus votre dégaine de marcheur avec votre sac à dos est plutôt rassurante.

J’ai énormément voyagé en stop, sur des grandes ou des petites distances, en France et à l’étranger, et j’ai très très très rarement eu de mauvaise surprise. J’ai souvent rencontré des gens d’une grande gentillesse et même parfois des gens extraordinaires !

J’en entends certains me dire « Mais je n’ai plus l’âge pour faire du stop » c’est faux ! Il n’y a pas d’âge pour le stop, il faut juste oser lever le pouce et la magie opère. (Bon d’accord, il faut parfois de la patience, mais les situations de galère sont finalement très rares).

J’ai même réussi à m’en sortir en plein désert Australien où ne passaient que quelques rares voitures par jour, juste pour vous dire que ça marche partout… 😉

Et puis le stop, petite prolongation de votre aventure, y mettra un peu de piment.

Et quand vous osez vous y mettre, vous ressentez un sentiment de grande liberté puisque vous savez que vous pouvez aller n’importe où quand vous le voulez.

Voici quelques conseils pour faire du stop :

Choisissez un endroit pour que les conducteurs vous voient de loin et puissent s’arrêter facilement.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment bien choisir ses chaussures de randonnée ? - DOSSIER COMPLET + Guide gratuit !

Placez-vous en avant de la zone d’arrêt, soyez souriant, regardez les conducteurs dans les yeux.

Mettez votre sac à dos en évidence, cela rassure les conducteurs et l’encombrement ne sera pas un problème puisque vous pourrez le mettre sur vos genoux si besoin).

Si vous êtes plus de 2 personnes séparez-vous, ce sera plus facile.

Cependant attention, le stop peut comporter des risques, notamment pour les femmes seules…

7ème moyen : L’AVION (prix moyen : 11 centimes / km)

L’avion vous permettra d’aller vite et loin. Intéressant, voire obligatoire pour partir loin à l’étranger. Notez que le prix de l’avion au kilomètre (11 centimes) est assez faible, mais les distances parcourues sont généralement grandes. Le budget est donc souvent conséquent.

A notez également que c’est le moyen de transport le plus polluant…

Pour trouver un avion parmi les meilleurs moteurs de recherche vous avez : Liligo et Kayak, mais vous pouvez très bien passer directement par les sites des compagnies aériennes et même par des agences physiques qui souvent trouvent des tarifs très similaires sans vous prendre la tête. (Sauf, grosses réductions et offres de dernière minutes que l’on peut trouver sur internet).

Attention aux prix d’appel affichés et aux frais supplémentaires appliqués par certaines plate-formes de réservation en ligne !

Un conseil : une fois que vous avez déterminé l’avion qui vous correspond le mieux, allez jusqu’au bout de la commande sans payer pour voir le prix réel !

Pour partir à l’étranger, les prix sont souvent moins chers de Paris que de la province, mais vous devrez rajouter le prix de votre transport jusqu’à Paris. Il faut donc comparer les deux options.

8ème moyen : LE BATEAU (prix moyen : 20 centimes à 1 € / km)

L’utilisation du bateau dépendra bien évidemment de votre destination. Rejoindre une île en France ou traverser la Manche pour aller randonner en Irlande par exemple.

Les prix au kilomètre sont très variables, selon la distance à traverser et si vous embarquez avec votre véhicule personnel ou pas…

Le bateau offre parfois une bonne alternative à l’avion. Il vous permet de prendre le temps, de rentrer dans votre aventure en douceur. Il est par exemple possible de rejoindre l’Islande par Ferry ! Si si je l’ai fait !

Si vous appréhendez de prendre le bateau, sachez que les gros ferries ne bougent généralement pas beaucoup, surtout pendant une période météo favorable à la randonnée.
Et la traversée vers une île avec un plus petit navire, est souvent courte (disons 1 heure ou 2 max). Donc si jamais vous êtes malade le calvaire ne sera pas très long 😉.

Pour trouver la compagnie de bateau qui vous intéresse :
Taper sur un moteur de recherche « Le nom de votre destination » (le nom de l’ile par exemple) + « compagnie bateau » (ou compagnie ferry).

9ème moyen : LES MOYENS NON MOTORISES (prix moyen : 0 centimes / km 😊)

Le dernier moyen le plus économique et le plus écologique, est de partir à la force de vos petites jambes.

Vous pouvez soit partir directement de chez vous à pied, ou choisir de rallier le départ de votre randonnée à vélo. Cette idée du vélo n’est pas farfelue, certains le font !

A raison de 40 à 100 km par jour de vélo, il vous faudra du temps pour rejoindre une randonnée éloignée, mais si elle se situe dans votre région cela est réalisable sur une période relativement courte.

Par contre vous devrez trouver un endroit pour laisser votre vélo en sécurité le temps de la rando. Vous réaliserez une double aventure à vélo et à pied !

Je ne dis pas que c’est simple à mettre en place et tout le monde n’a pas forcément envie de faire ça. Mais en vous parlant de cette alternative, je voudrais juste entre-ouvrir une petite porte pour vous montrer que toutes les alternatives sont possibles…

Si vous arrivez dans un village en bus par exemple, la marche est également envisageable pour effectuer les quelques kilomètres qui vous séparent du point de départ de votre randonnée !

Visualisez l’ensemble du trajet :

Que vous partiez en France ou à l’étranger, vous devrez souvent cumuler différents moyens de transport.

Vous devez trouver une solution pour chaque section du trajet et connaître les différents tarifs, ce qui vous permettra de calculer votre budget global pour vous rendre sur zone.

Voulez-vous connaître le Bilan carbone de votre déplacement et mesurer votre empreinte écologique ?

Vous pouvez calculer vos déplacements en train, voiture et avion sur le site : Goodplanet.org

Ces données restent assez aléatoires et beaucoup d’hypothèses sont utilisées pour faire ces calculs…Mais ça donne une petite idée !

Pour résumer, on peut dire que sur un trajet de quelques centaines de kilomètres, un avion polluera 10 à 50 fois plus qu’un train, 5 à 10 fois plus qu’un bus et à peu près autant qu’une voiture (si vous êtes seul dans votre voiture).

Voici pour résumer le prix moyen de ces différents transports :

  • La voiture (pour une personne seule) : 20 centimes / km
  • Le train : 15 centimes / km
  • Le covoiturage : 7 centimes / km
  • Le bus : 5 centimes
  • Le taxi : 1.9 € / km
  • Le stop : 0 € / km
  • L’avion : 11 centimes / km
  • Le bateau : 20 centimes à 1 € / km
  • Les moyens non motorisés : 0 € / km

Voilà, j’espère que cette présentation vous permettra d’y voir un peu plus clair et de faire le bon choix !

Si les idées d’aventure vous manquent… Où si au contraire vous avez trop d’idées et que vous ne savez pas quelle aventure vous correspond le mieux… Je vous conseille de lire :

« mon guide gratuit pour bien choisir votre aventure »

Vous pouvez me le demander dans le formulaire juste en dessous !

Je vous souhaite de belles Aventures 😉.
Brieg.

Notez cet article !
[Total: 8 Average: 5]
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

8 Comments

  1. Un site gratuit pour du co-voiturage “non commercial” (donc aux antipodes de blabla) c’est http://www.mobicoop.fr 🙂 alors il y a moins de trajets proposé mais ce site est communautaire, il ne cherche pas le profit… et puis plus on sera à l’utiliser et plus ça marchera 😀 CQFD

    Autrement je confirme pour le STOP. Je suis une adepte.
    Bon il est vrai que ça remonte à au moins 4 ans la dernière fois que j’en ai fait, mais j’ai 52 ans. Il n’empêche que si j’en ai besoin, j’en referai sans hésiter.
    Je dois totaliser plus de 15 ou 20000 km en STOP juste en France.

    • Très bien ce site ! A tester donc 😉
      J’en profite pour vous dire que malgré le confinement, je continue à publier les articles que j’avais prévus.
      J’ai bien conscience que cet article n’a pour l’instant pas beaucoup d’utilité tant que nous sommes bloqués chez nous. Mais du coup vous avez sûrement plus de temps pour préparer vos “futurs” randos. Il faut toujours voir le positif dans les situations négatives… 😉

      • C’est vrai que du coup on en a du temps ^^

        Faut voir le bon coté des choses 🙂

        Sinon je ne marche que très peu dorénavant (en fait depuis 2013) car j’ai de l’arthrose dans les 2 gros orteils. De ce fait quand tout va bien je peux faire jusqu’à 2 ou 3 kilomètres (c’est devenu plus qu’exceptionnel) mais le plus souvent au bout de moins d’un kilomètre j’ai trop mal et les mauvais jours au bout de 50 mètres, je peux plus. Lors des grosses crises, je ne peux carrément plus poser les pieds au sol et je ne supporte même pas le poids d’un drap sur les orteils. 🙁 (ces énormes crises sont rarissimes, jusque là j’en ai eu 2).

        Du coup, je me suis mise (remise après 35 ans d’arrêt, j’ai 52 ans) au vélo (à assistance électrique mais faut tout de même pédaler…).

        Et justement votre site me sers tout de même car que ce soit à pied ou à vélo, nous devons voyager léger (à vélo) et ultra-léger (à pied) et je vous pique des idées parfois 🙂

        Bon comme j’ai un moteur d’assistance sur mon vélo je m’autorise environ 25 kilos de charge, avec ça y’a moyen d’avoir presque “tout le confort” 😀

        Bonne continuation et prenez soin de vous tou-te-s 🙂

        • Oui malheureusement avec l’âge ou avec une maladie il faut parfois s’adapter.
          Mais le plus important est de garder l’envie et de trouver des solutions pour continuer à se faire plaisir !
          Vivement que l’on puisse retourner dans la nature…
          Brieg.

  2. Yen a qui n ont peur de rien! Quelle honte de publier un tel article alors que toutes les organisations demandent de stopper toute activité en moontagne afin de ne pas prendre le risque d engorgér les services hospitaliers! Svp! article a supprimer d urgence dans la conjoncture actuelle !

    • Bonjour,
      Vu l’agressivité de votre commentaire j’ai failli le supprimer…
      Et puis, non, je me suis dit que j’allais vous répondre gentiment.

      Avez vous lu mon article en entier avant de publier votre commentaire ? Moi je viens de le relire…
      A aucun moment je dis dans mon article qu’il faut enfreindre les lois et partir marcher dans la nature en ce moment.
      Cet article je l’ai écrit bien avant que le confinement soit déclaré et bien évidemment tout le monde aura compris que ces conseils seront applicables uniquement quand on sera autorisé à sortir de chez nous…

      Je pense qu’il est important de ne pas se laisser déstabiliser par cette situation exceptionnelle et que certaines personnes qui ont du temps en ce moment, sont contentes de recevoir ces conseils pour préparer leurs futures randonnées.

      Effectivement vu le contexte, on peut me reprocher de ne pas avoir fait une petite introduction au sujet du confinement, mais personne n’est parfait et l’on fait tous des petites erreurs de temps en temps. Pas vous ?

      Pour finir, sachez que vous n’êtes pas obligé de lire le contenu que je partage gratuitement sur mon blog s’il ne vous plait pas.
      Sachez ensuite que la liberté d’expression est encore une des valeurs importante en France, c’est donc à moi de décider ce que je publie ou pas sur mon blog 😉

      Je vous écris ce commentaire sans aucune agressivité, si vous souhaitez y répondre merci de le faire avec gentillesse sans partir dans une polémique inutile sinon je n’y répondrai pas.

      Je vous souhaite une très belle journée, malgré le confinement.

      Brieg.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*