Comment bien utiliser ses bâtons de randonnée ?

utiliser batons de marche
Comment bien utiliser ses bâtons de randonnée ?

Les bâtons de randonnée sont essentiels et il est important de bien savoir les utiliser pour en tirer le meilleur parti. Vous êtes amateurs de trekking, marche nordique ou randonnée pédestre ? Vous avez des questions au sujet de vos bâtons de marche ? Découvrez, dans cet article, pourquoi il est important d’utiliser des bâtons de randonnée, comment les régler et marcher avec, l’utilité des dragonnes ainsi que les dangers et erreurs à éviter.


Pourquoi est-il important d’utiliser des bâtons de randonnée ?


Une des principales erreurs du randonneur débutant est de penser que les bâtons de randonnée ne servent à rien et qu’ils sont encombrants. Si vous lisez cet article, c’est que vous êtes déjà sûrement convaincus de leur utilité. Pour bien comprendre comment les utiliser, il est important que vous ayez bien en tête leur utilités. Voici donc les 5 avantages d’adopter des bâtons de marche.


1. Soulager les muscles et les articulations


En effet, les bâtons de randonnée soulagent vos jambes et vos muscles en répartissant mieux l’effort entre vos jambes et vos bras. Pendant que vous marchez, vos bras ne font pas grand chose. Il serait donc dommage de ne pas les utiliser. On dit que les bâtons permettent une répartition entre les jambes et les bras d’environ 70% dans les jambes et 30% dans les bras. Ce n’est pas rien ! Ces bâtons font donc travailler le haut du corps pour soulager vos jambes.


2. Éviter de se blesser


Les bâtons de randonnées soulagent les articulations des genoux en descente, celles des hanches sur le plat mais aussi soulagent les tendons d’Achille en montée.


3. Apporter de l’équilibre


Les bâtons de marche vous permettent de vous appuyer dessus. C’est un peu comme si vous redeveniez un animal à 4 pattes. Il n’y a qu’à voir un chamois sur une paroi rocheuse presque verticale pour comprendre qu’il peut être utile de marcher comme si on avait 4 pattes. Par exemple, ils vous permettent d’éviter de glisser dans une descente raide et humide.


5. Aider à la propulsion


À effort et fatigue semblables, vous marcherez plus vite grâce aux bâtons de randonnée et cela sera particulièrement remarquable en montée. Vous pourrez donc faire plus de kilomètres sans fatigue supplémentaire ou le même nombre de kilomètres en vous fatiguant moins.


6. Alléger la tente


Si vous souhaitez bivouaquer avec un sac à dos léger, vos bâtons peuvent servir d’arceaux de tente. Certaines tentes sont prévues pour être utilisées aves des bâtons qui vous servent alors de structure.


Comment régler ses bâtons de randonnée ?


Il y a 2 méthodes pour régler ses bâtons : la méthode scientifique et la méthode des 90 degrés. Découvrons ensemble leurs caractéristiques.


1. La méthode scientifique


Elle consiste à prendre votre taille en centimètres et de la multiplier par le coefficient de 0,68.

Par exemple, je fais 1m76 donc 176cm = 119,68. Je dois donc régler mes bâtons à 120cm. Quelqu’un d’1m84 devra les régler à 125cm et une personne d’1m62 devra les régler à 1m10.

Il est intéressant de faire ce calcul une bonne fois pour toute, car ensuite vous pourrez régler vos bâtons en fonction des graduations généralement inscrites dessus.


2. La méthode des 90 degrés


Cette approche consiste à créer un angle à 90° avec votre bras quand vous tenez le bâton. C’est une méthode plus pratique sur le terrain et un peu plus intuitive que la précédente. Dans tous les cas, faites attention de bien sortir tous les brins de manière homogène pour répartir l’effort sur chaque partie du bâton. La graduation doit être identique partout pour un réglage parfait.


Ces 2 méthodes vous donnant des résultats très similaires, déterminent une longueur de bâton adaptée aux ¾ des situations, sur des terrains plats ou dans des descentes ou montées modérées.


Comment régler des bâtons pour les montées et descentes raides ?


Dans certaines situations, vous serez peut-être amenés à modifier le système de réglage de base. Si vous êtes dans une montée raide, il sera peut-être utile de raccourcir vos bâtons de 5cm environ et parfois même de 10cm dans des situations un peu extrêmes pour pouvoir bien appuyer sur vos bâtons sans forcer sur vos épaules. Cela vous aidera à garder une bonne force de propulsion.

À l’inverse, si vous êtes dans une descente raide, il sera peut-être utile d’agrandir vos bâtons de 5cm à 10cm selon les situations afin de pouvoir poser vos bâtons assez loin devant. C’est idéal pour vous freiner et bien soulager vos genoux ainsi que vos cuisses.


Faut-il utiliser les dragonnes sur les bâtons de randonnées ?


La réponse est oui et non.


Oui dans la majorité des cas. Il est important d’utiliser les dragonnes car elles vont augmenter l’efficacité de vos bâtons. Vous pourrez alors appuyer plus fortement sur eux sans avoir à serrer fort sur les poignées. Cela soulagera les muscles de vos avant-bras. Cela vous évitera également d’avoir des ampoules aux mains entre le pouce et l’index car vous pourrez tenir vos bâtons sans forcer.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Partir à l'aventure : Posez-moi vos questions !

Non car il faut éviter d’utiliser les dragonnes dans certaines situations quand le risque de chute est important. Je vous conseille donc d’enlever vos dragonnes dans des descentes raides ou lors d’un passage exposé ; c’est-à-dire avec du vide ou une pente très raide sur le côté du chemin. Dans tous les cas, dès que vous ne vous sentez pas à l’aise avec, il est préférable de les enlever.


Comment mettre ses dragonnes de bâtons de randonnée ?


Il y a 2 méthodes pour bien utiliser ses bâtons de randonnée et mettre ses dragonnes correctement.


1. La méthode directe par le haut


Je mets ma main directement par le haut et je prends la poignée. Cette méthode simple permet un bon appui mais nécessite une dragonne assez courte. Cela peut être un peu dangereux si vous chutez car vos mains resteront plus facilement bloquées.


2. La « vraie » méthode, la méthode du recouvrement par le bas


Je passe ma main de bas en haut et je viens attraper la poignée en serrant la dragonne contre la poignée. C’est la méthode classique qu’on utilise lorsqu’on est à ski de randonnée par exemple. Pour cette technique, il faudra agrandir la dragonne. N’oubliez pas que toutes les dragonnes sont réglables. L’avantage de cette pratique est d’avoir un meilleur maintien du bâton. En même temps, si vous tombez, votre main aura plus de facilités à sortir de la dragonne puisqu’elle est plus grande. C’est donc la plus efficace et la plus sécurisante. Je vous la recommande.


Comment marcher avec ses bâtons de randonnée ?


Il y a principalement 2 techniques pour marcher avec des bâtons de randonnée :


1. La technique de l’alternance inversée


Elle consiste à venir mettre en avant le bâton opposé à la jambe. Par exemple, j’avance le bâton droit en même temps que j’avance la jambe gauche et vice verso.

L’idée est donc de poser le bâton au même niveau que le talon du pied opposé. Cette technique plutôt adaptée au terrain plat ou peu pentu permet d’avoir un bon rythme de marche. Il est également possible dans une descente raide d’inverser les choses. En effet, vous devrez planter le bâton du côté où on pose le pied dans le but d’amortir le choc et de freiner chaque pas.


2. La technique « synchronisée »


Elle consiste à venir mettre en avant les deux bâtons en même temps. Cette technique, plutôt adaptée aux terrains à forte pente ou pour des passages d’obstacles comme des grosses pierres par exemple, aide à bien se freiner en descente et à bien se propulser en montée.


Malgré cela, les 2 techniques peuvent s’utiliser dans les différents cas de figure. C’est une question de choix, de rythme et de sensations. Personnellement, j’alterne souvent entre les deux.


Comment utiliser ces 2 techniques pour bien utiliser ses bâtons de randonnée ?


Sur le plat, on va privilégier la technique de l’alternance inversée avec un planté de bâton à chaque pas pour garder un rythme soutenu.

Si votre allure est plus cool, vous pouvez faire un planté de bâtons tous les 2 à 3 pas. La technique synchronisée fonctionne également mais elle peut être un peu moins intuitive sur le plat.


Dans une montée avec une pente modérée, vous pouvez rester sur la technique de l’alternance inversée. Cependant, plus la montée sera raide, plus vous aurez tendance à passer à la technique synchronisée pour bien pousser sur les bras de manière simultanée.


Dans les descentes raides, vous pouvez faire un appui paume. Vous allez directement appuyés sur le haut de la poignée avec la paume de la main. On privilégiera alors la technique synchronisée.


Si maintenant vous marchez sur un chemin en dévers avec un terrain plus haut d’un côté que de l’autre, vous avez 2 options :

  • Soit le dévers n’est pas très long. Dans ce cas, vous pourrez vous contenter de placer votre main plus bas sous le bâton amont, celui qui est du côté haut. Certaines paires de bâtons sont d’ailleurs parfois équipées de mousse dans la partie haute pour une meilleure prise en main et un confort optimal.
  • Soit le dévers est très long. Alors, vous prendrez le temps de raccourcir le bâton amont pour qu’il soit à la bonne hauteur et ici, il sera recommandé d’utiliser la dragonne.

Comment passer des obstacles (rochers, tronc d’arbre…) ?


Les obstacles créent une grosse marche. Le plus simple et le plus intuitif est d’appliquer la méthode parallèle en synchronisant vos mouvements. Il vous suffira de poser vos 2 bâtons sur la partie haute de l’obstacle et de pousser dessus pour vous propulser.

Par contre, si l’obstacle est important et que vous avez besoin de vos mains pour le franchir, prenez le temps de replier vos bâtons et de les fixer sur votre sac à dos de randonnée. Certains sacs sont équipés de fixations prévues pour les bâtons.


Ces conseils sont là pour vous permettre de prendre en main ou d’améliorer l’utilisation de vos bâtons mais n’intellectualisez pas trop. Ayez juste ces techniques en tête et allez-y au feeling.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment trouver un compagnon de randonnée ?

Quels sont les dangers et erreurs à éviter en utilisant des bâtons de randonnée ?


Danger numéro 1 : se prendre ses bâtons dans les pieds


Attention dans les descentes de ne pas trop planter vos bâtons dans l’axe de vos pieds. Plantez-les légèrement sur les côtés en écartant un peu les bras. Cela vous évitera de vous prendre les pieds dedans et de faire une mauvaise chute.


Par exemple, ma fille a dernièrement fait un beau soleil en faisant cette erreur. Elle marchait vite en descente, les dragonnes aux poignets et elle a planté un bâton devant elle. Ce dernier s’est bloqué entre deux roches et est venu lui barrer la route. Heureusement, il y a eu plus de peur que de mal.


Danger numéro 2 : bloquer son bâton dans un trou


Selon la nature du terrain, votre bâton peut rester bloqué après avoir été planté. C’est ce qui s’est passé d’ailleurs pour ma fille. Les cas les plus fréquents se passent souvent sur des passerelles ou des petits ponts avec des lattes de bois espacées ou des plaques de tôle ajourées. Mon conseil est de ne pas utiliser vos bâtons sur ce genre de passage. Ainsi, vous éviterez de vous faire mal et éventuellement de casser vos bâtons.


Danger numéro 3 : tomber avec ses dragonnes


Si ma fille n’avait pas enfilé ses dragonnes, la chute n’aurait pas été aussi spectaculaire. Dès que vous ne le sentez pas, enlevez les dragonnes.


J’attire votre attention sur le fait que les 3 dangers que nous venons de voir se produisent généralement en même temps.


Danger numéro 4 : faire face à un orage


En cas d’orage, les bâtons ne doivent pas être placés sur le haut du sac et surtout ne pas dépasser du sac à dos. L’idéal est de les ranger au fond ou sous le sac à l’horizontale. Vous pouvez également les éloigner de vous en les posant à plat par terre si vous faîtes une pause pour vous abriter.


Danger numéro 5 : faire attention à ses compagnons de randonnée


Si vous randonnez en groupe, faites attention de ne pas porter vos bâtons à l’horizontale sous le bras. Pointe vers l’arrière, cela serait dommage d’éborgner celui qui vous suit et pointe vers l’avant, d’embrocher celui qui vous précède. À moins de vouloir faire comme Jean-Claude Dusse dans les Bronzés 😉.


Danger numéro 6 : garder ses bâtons dans les magasins d’alimentation


Quand vous entrez dans un commerce, prenez toujours le temps de plier vos bâtons et de les ranger. Cela vous permettra d’avoir vos 2 mains pour faire vos petites courses mais surtout évitera de les tenir sous le bras, de vous retourner et faire valser tout un rayon de bouteilles d’huile d’olive par exemple 😉.


Danger numéro 7 : abimer son sac à dos avec ses bâtons


Si vous devez ranger vos bâtons dans votre sac, faites bien attention de bien mettre les embouts en caoutchouc qui protègent la pointe de vos bâtons. Ils sont généralement vendus avec et empêchera d’abimer ou de déchirer votre sac à dos.


2 Astuces et conseils : Quand vous avez besoin d’avoir les mains libres (par exemple, pour regarder la carte), les bâtons vous embarrassent. Vous avez peut-être déjà essayé de les poser contre votre ventre et constaté qu’ils tombent 1 fois sur 2. Pour remédier à cela, certains sacs à dos ont des sortes de boucles au niveau de leur système de serrage de la ceinture ventrale. Il vous suffit alors de passer les poignées de vos bâtons dans chaque boucle et vous n’aurez plus de problème de bâtons qui tombent.


Ne rangez pas vos bâtons mouillés ou même humides à la fin de votre rando. Laissez-les déplier pour qu’ils sèchent correctement. Même s’ils sont en alu, la corrosion peut apparaître avec l’humidité.


Désormais, vous ne pourrez plus vous passer de vos bâtons de marche. Vous savez maintenant pourquoi il est important d’utiliser des bâtons de randonnée, comment les utiliser et connaissez leurs petits dangers. À vous maintenant de pratiquer ! Ceci demande un petit peu d’entraînement au début mais vous ne pourrez bientôt plus vous en passer. p>

Si l’aventure vous appelle, téléchargez mon guide gratuit. Vous y trouverez une méthode simple pour choisir, en moins d’une heure, votre prochain voyage nature !

Je vous souhaite de belles Aventures !

Brieg (Alias Maître Campeur 😉 )

Si vous cherchez une paire de bâtons de randonnée léger, lisez l’article “5 bâtons de randonnée pliables ultra légers !” (cliquez sur l’image ci-dessous pour lire l’article) !

Et si vous souhaitez directement voir les bâtons de marche que je vous recommande regardez la vidéo “Avis : Bâtons de randonnée – Fizan / Compact 4” (cliquez sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo) !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*