Comment utiliser le filtre à eau Sawyer – Mini : Vidéo 2/5

comment utiliser le filtre sawyer mini

Voir la vidéo suivante 3/5 : Comment nettoyer le filtre Sawyer mini ?


MATOS !!!

Liste du matériel présenté dans cette série de vidéo :

FILTRE A EAU SAWYER MINI

POCHE A EAU SOURCE

SOURCE CONVERTUBE

KATADYNE MICROPUR FORTE


Les quatre méthodes pour utiliser le filtre à eau Sawyer Mini

J’ai testé pour vous le filtre à eau Sawyer mini.

Je vais vous détailler ici les 4 manières d’utiliser ce filtre, et vous expliquer ma préférence.

1 – L’utilisation classique du filtre Sawyer mini, directement sur une poche à eau

La première solution que je vous présente est la plus classique : on utilise directement le filtre sur sa poche à eau souple, livrée avec lui.

Une solution simple et pratique

Avant tout, une mise en garde : la poche à eau souple fournie avec le filtre n’est pas très résistante. Pour ce qui me concerne, elle s’est percée très rapidement. Heureusement, il existe des produits de meilleure qualité, j’y reviens plus loin.   

Le principe de fonctionnement n’est pas compliqué. Je remplis ma poche d’eau sale. Sur le filtre, vous trouvez une grosse flèche blanche marquée « flow » qui indique le sens d’écoulement de l’eau. L’eau non potable arrive par le derrière de la flèche et va sortir par le devant. Un capuchon permet de protéger l’embout quand vous stockez votre filtre ; ainsi cet embout ne sera pas pollué par de l’eau sale.

Vous vissez alors le pas de vis (côté arrière de la flèche) sur la poche à eau, vous ouvrez le capuchon (côté devant de la flèche), puis vous appuyez sur la poche. Cela permet de filtrer votre eau par pression. Vous récupérez l’eau propre dans une bouteille ou un camel back.

Bien choisir sa poche à eau

La poche à eau que j’ai utilisée est le modèle Liquitainer de la marque Source. Elle pèse 28 gr, contre 14 gr pour la poche d’origine ; c’est un peu plus lourd, mais sa contenance est double (1 L contre 50 cl), ce qui est plus pratique. 1 L permet d’éviter de remplir la poche à eau à plusieurs reprises. Il est possible de boire directement au filtre.

En appuyant sur la poche, vous créez une pression. Le débit n’est pas énorme, mais largement suffisant. Si vous voulez récupérer l’eau filtrée dans un récipient, vous ne pouvez pas vous tromper sur le sens de montage des éléments : un seul côté du filtre est fileté. De plus ce filetage est adapté à un grand nombre de bouteilles en plastique.

Le goulot de la bouteille que vous utiliserez pour récupérer l’eau filtrée doit mesurer environ 21 mm de diamètre. Attention quand même, le filtre ne s’adapte pas à toutes les marques. Il est parfait, par exemple, sur une bouteille de Perrier, mais pas d’Évian.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment éviter les blessures en randonnée ?

Petit inconvénient, il vous faudra dévisser régulièrement le filtre pour que de l’air rentre dans la bouteille. Sinon celle-ci deviendra toute plate et ne durera pas longtemps. Au final, la solution « bouteille plastique » reste du dépannage, mais m’a été bien utile.

2 – Seconde méthode : monter le filtre sur son camel back

Vous pouvez installer directement le filtre sur le tube de votre camel back (la poche à eau ou gourde à l’intérieur de votre sac à dos). Je vous conseille de le mettre sur le tube à l’extérieur du sac et non à l’intérieur. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises qui risqueraient d’inonder le contenu de votre sac !

L’idéal est de le fixer à votre bretelle, au moyen d’un petit scratch ou d’une cordelette afin que l’ensemble ne bouge pas.

Pour connecter le filtre, vous allez couper le tube du camel back à la hauteur du haut du filtre. Tous les tubes de camel back sont d’un diamètre standard correspondant à celui du filtre. Raccordez ensuite le reste du tuyau dans le bas du filtre. Faites bien attention au sens, flèche vers le bas, capuchon en bas.

Je vous conseille de couper le tube sur une longueur équivalente à la hauteur du filtre, puis de connecter le bas. Vous obtenez ainsi un système de filtration directe : vous remplissez votre poche à eau et vous buvez directement, c’est l’aspiration qui va créer la filtration.

L’avantage de ce système, c’est le temps gagné : pas besoin d’appuyer sur la poche avant de boire. Mais le gros inconvénient c’est que le filtre crée un frein. Vous allez devoir tirer fort en aspirant. À la longue,  ça peut être un peu pénible, surtout si vous êtes en plein effort et que vous avez du mal à reprendre votre respiration. Personnellement, cela m’a détourné de cette solution.

Autre inconvénient qui se rajoute, vous contaminez votre camel back. S’il vous arrive de trouver de l’eau potable qui n’a pas besoin d’être filtrée, vous êtes quand même obligé de la verser dans votre camel back et de laisser votre filtre, à moins de mettre des pastilles de micro pure dans l’eau. Ce n’est donc pas une solution très flexible.

Enfin, une fois que tout le système est en place, son démontage est vraiment difficile. Je l’ai fait pour enlever l’eau qui restait, et c’est une vraie galère !

3 – Utiliser la paille, la solution numéro 3 pour le filtre Sawyer Mini

On peut aussi utiliser la paille fournie avec le filtre. Vous l’installez côté filetage indiqué par le haut de la flèche. Je m’en sers surtout dans une flaque, un endroit où il n’y a pas beaucoup d’eau, et ça me permet de boire directement sans problème.

Même si l’eau est légèrement boueuse, ça fonctionne bien. Il faudra nettoyer le filtre plus souvent, mais ça marche en mode survie ! Cela reste donc une solution de secours.

4 – Dernière option : et si on laissait faire la gravité ? 

Enfin, une dernière méthode consiste à laisser le filtre travailler par gravité. Vous placez votre poche à eau en l’air et vous laissez couler l’eau de la poche dans un récipient, une bouteille par exemple. Cette solution est beaucoup plus lente que les précédentes. Il faut compter une dizaine de minutes pour filtrer un litre.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment dormir pas cher ou gratuitement en randonnée ?

Par contre, aucun effort n’est requis et une fois mis en place, ce système permet de boire sans attendre. C’est idéal quand vous faites une pause et que vous installez l’ensemble sur un arbre ou sur votre sac. Vous pouvez aussi l’utiliser pendant que vous marchez. Vous devrez cependant procéder à un peu de bricolage. Le plus simple est d’utiliser une bouteille à gros goulot, comme un jus d’orange.

Le filtre peut entrer, pas entièrement, mais suffisamment dans le goulot. Vous limitez le risque que celui-ci ne sorte ; il est bien tenu, mais il faut quand même faire attention. Le problème principal est que les poches à eau n’ont aucune solution d’attache. J’ai tout simplement fait des trous dans la partie haute de la poche ; il y a des parties soudées qui ne sont pas en accès direct sur l’intérieur.

J’ai utilisé un tournevis cruciforme chauffé sur la gazinière pour faire un trou de 3 mm. Ensuite j’ai passé une cordelette dans le trou, j’ai fait 2 nœuds d’arrêt de chaque côté et passé la cordelette dans la poignée de portage de mon sac à dos. Si vous avez des difficultés à bien faire les nœuds, je vous invite à rejoindre ma formation Les nœuds de l’aventure qui vous permettra d’acquérir de bonnes bases pour partir en sécurité et gagner en confort en voyage nature.

L’installation que je viens de vous présenter fonctionne, ne bouge pas trop, mais nécessite d’avoir un sac à dos adapté avec des poches filet pour y mettre une bouteille.

Utilisation du filtre à eau Sawyer mini : le conseil de Besoin d’Aventures

Je penche clairement pour la première solution : l’utilisation du filtre directement sur la poche à eau. C’est la plus polyvalente, la plus flexible. Elle permet à tous vos contenants de rester avec de l’eau propre. Il n’y a que la poche à eau qui est contaminée, donc pas d’erreur possible, et cela vous laisse la possibilité de remplir vos contenants propres directement à un robinet ou une fontaine d’eau potable sans avoir besoin de passer systématiquement par le filtre.

En second choix, la quatrième méthode, par gravité, reste une option. Toutefois, elle demande du temps et il faut être sûr de son installation pour ne pas perdre le précieux liquide.

Si vous êtes à la recherche de l’aventure de vos rêves, je vous incite à télécharger mon guide gratuit pour bien choisir votre aventure . Je vous propose une méthode simple et efficace qui vous guide pas à pas pour déterminer en moins d’une heure votre prochain voyage nature.

Pour tout savoir sur le filtre Sawyer mini, je vous invite à découvrir les autres vidéos.

Dans la vidéo 1, je vous présente le filtre en détail.

Dans la vidéo 3, je vous montre comment le nettoyer et l’entretenir.

Je vous souhaite de belles aventures !

Brieg.

Partager l'article :

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*