8+2 techniques fiables pour prévoir le temps en observant les nuages (partie 2/2)

comment prévoir le temps lors de vos randonnées

Si vous n’avez pas lu la première partie de cet article, je vous invite à cliquer sur ce lien. Vous pourrez ensuite continuer avec la technique n°6 ! Le sens de lecture est important pour votre compréhension 😉

 

TECHNIQUE n° 6 : Les Cumulonimbus

Les Cumulonimbus sont les nuages les plus puissants et les plus dangereux qui existent, pouvant se développer sur plus de 15 000 m de hauteur. Ces énormes nuages très sombres en forme d’enclume se forment à cause de l’instabilité de l’air (grande différence de température entre l’air au sol et l’air en altitude).

On retrouve ces nuages soit :

Dans un front froid à la fin du passage d’une perturbation, entrecoupés entre eux par des zones de ciel bleu. Ils apportent des précipitations violentes mais courtes, qu’on appelle des grains. Ces grains se voient d’ailleurs à l’oeil nu quand le nuage approche (trainées plus ou moins verticales descendant vers le sol).

Le vent présent sous un Cumulonimbus peut être également violent et peut souffler dans une direction très différente du vent présent en dehors du nuage.

Dans un système orageux. En effet, seuls les cumulonimbus peuvent déclencher les orages.

Cette première photo montre un magnifique cumulonimbus parfaitement formé, avec une belle forme d’enclume.

comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Cumulonimbus (La forme d’enclume est bien visible) – ©Lorenzo

Cette deuxième photo montre un cumulonimbus dont on ne voit pas l’enclume. Par contre le grain sous le nuage (zone grises foncées) est bien présent !

comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Cumulonimbus (la forme d’enclume n’est pas visible, mais le grain sous le nuage est bien présent) ©Wikimédia

Que nous indiquent ces nuages ?

Contrairement aux 4 premières techniques, les cumulonimbus ne vous permettent pas de faire une prévision à long terme (long terme = 1 à 3 jours). Mais en observant :

Leur développement : vous pourrez anticiper de quelques heures, ou de quelques dizaines de minutes l’orage pouvant se produire à l’intérieur.

Leur sens de déplacement : vous serez capable de déterminer s’ils viennent sur vous.

Grâce à ces observations, vous pourrez anticiper et trouver un abri (s’il y en a un à proximité 🙁 ) pour vous protéger de l’averse et du vent, et de l’orage éventuel, généré par ce nuage.

En été par temps chaud, surtout en montagne, ces cumulonimbus sont dangereux, car générateurs d’orage. Ils se produisent généralement après 11 h du matin et plus particulièrement en fin d’après-midi vers 16 h. Le signe annonciateur du développement des cumulonimbus est la formation de cumulus bourgeonnant.

comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Cumulus bourgeonnant

Nous venons de voir dans la technique n°5 que les cumulus sont plutôt signe de beau temps ; mais si l’air est instable* ces cumulus vont bourgeonner et se développer. C’est à dire grossir verticalement de manière importante, pour peut être devenir des cumulonimbus…

*En été par temps chaud, l’air réchauffé par la terre monte et se confronte à l’air froid en altitude.

TECHNIQUE n° 7 : Le déplacement des nuages en altitude

Suivant l’altitude le vent ne souffle pas toujours dans la même direction. Il peut souffler par exemple de l’Ouest au niveau de l’observateur qui se trouve sur la terre ferme (ou en mer), alors qu’en altitude il souffle du Nord Ouest.

Nous avons vu dans la technique n°4 du nuage lenticulaire que l’activité météo en altitude précède souvent l’activité météo sur terre (au sol).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le TOP 5 de l'alimentation en voyage

Que nous indiquent ces nuages ?

Si nous observons une différence de direction entre ”le vent au sol” et la direction dans laquelle les nuages ”en altitude” se déplacent, il y a fort à parier que le ”vent au sol” tournera dans les prochaines heures dans la direction indiquée actuellement par ces nuages.

Voici un exemple concret :

Première image : Le vent est Nord à Nord Est au niveau du sol à 8h00

comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Direction du vent au niveau du sol à 8h00

Deuxième image : Voici au même moment (8h00) la direction du vent à 1500 m d’altitude. Vous avez devant vous l’image de ce qui va se passer dans quelques heures au niveau du sol. (La couleur verte montre juste que le vent souffle plus fort en altitude)

comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Direction du vent à 1500 m d’altitude à 8h00

Troisième image : Nous voyons qu’à 16h00 (8h00 plus tard) au niveau du sol, la direction du vent est quasiment identique à la deuxième image. (Excepté la force qui est plus faible au sol)

comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Direction du vent au niveau du sol à 16h00

TECHNIQUE n° 8 : La couleur du coucher et du lever de soleil

Cette technique est valable dans nos régions (Europe Occidentale) car le mauvais temps vient souvent de l’Ouest.

Les différentes couleurs du coucher et du lever de soleil sont dues, aux différentes particules présentes dans l’atmosphère, au taux d’humidité et au type de nuages qui diffusent la lumière. Cette couleur dépend donc d’une situation météo bien particulière ce qui permet d’en tirer des conclusions qui fonctionnent assez souvent…

Un coucher de soleil rouge ou rosé est plutôt signe de beau temps. Ces couleurs résultent d’une atmosphère peu humide. Le mauvais temps venant toujours avec de l’humidité, il y a de grandes chances qu’il fasse beau le lendemain.

comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Coucher de soleil rouge (signe de beau temps) – © Pyc assaut

Un lever de soleil rouge est plutôt signe de mauvais temps. L’air est sec à l’Est, mais le beau temps est sûrement passé ! En effet, les nuages situés à l’ouest, illuminés par le lever du soleil annoncent peut être l’approche d’une perturbation.

Un coucher de soleil jaune est plutôt signe de pluie, surtout si les rayons de lumière partent vers le sol en formant des Haubans*.

Le vieux dicton dit : “ Haubans dans le Soleil couchant : marin prépare ton caban** “

*Haubans : Cables latéraux permettant de maintenir un mât de voilier à la verticale.
**Caban : ciré du marin

comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Coucher de soleil jaune + haubans (signe de pluie)

TECHNIQUE n° 9 : La pression atmosphérique

On mesure la pression atmosphérique en Hectopascal (hPa) à l’aide d’un baromètre. S’il y a un équipement à posséder pour prévoir le temps, c’est bien le baromètre ! 

comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Baromètre mural

Certaines montres performantes (adaptées à la randonnée) proposent cette fonction en plus de la fonction altimètre et de la fonction boussole. Le modèle G-SHOCK Rangeman de Casio propose ces 3 fonctions. Je l’utilise et j’en suis très content 🙂

Bref ! Cette pression peut varier entre 950 hPa et 1050 hPa. L’évolution de cette pression va vous permettre de confirmer ou pas vos observations du ciel.

Les basses-pressions

Situées entre 950 et 1013 hPa, correspondent aux dépressions, apportant plutôt du mauvais temps (vent, pluie, nuages) avec leurs perturbations associées.

Les hautes pressions

Situées entre 1013 et 1050 hPa, correspondent aux anticyclones, apportant plutôt du beau temps (peu de vent, temps sec, ciel clair).

L’observation la plus importante , c’est surtout l’évolution de cette pression !

Est-ce qu’elle diminue ? Ou est-ce qu’elle augmente ? Comment ? Rapidement ou doucement ?

Si elle diminue = signe de mauvais temps. Plus elle diminue vite, plus le temps à prévoir est mauvais.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Mon avis sur le sac à dos de randonnée Exos 48 litres de Osprey (vidéo)

Exemple : une baisse de pression de 4 à 5 hPa en 3 heures annonce un vent d’environ 70 km/h (force 8 Beaufort)

Si elle augmente = signe de beau temps. Plus elle augmente vite, plus le temps à prévoir est beau.

Si elle est stable = la météo actuelle se maintiendra.

Sans entrer dans les détails, voici une carte isobare (carte représentant la pression atmosphérique) :

-Nous voyons des zones de Dépressions (“D” rouge). Les pressions sont faibles 980 ou 990 hPa. Ce sont des zones de mauvais temps.

-Nous voyons des zones d’Anticyclones (“A” bleu). Les pressions sont élevées 1020 à 1025 hPa. Ce sont des zones de beau temps.

 comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Carte isobares montrant des dépressions et des anticyclones – ©Météo France

TECHNIQUE n° 10 : Les prévisions officielles

Cette dixième et dernière technique est bien sûr connue de tous. Grâce à leurs modèles numériques et à leur puissance de calcul impressionnante, les services météorologiques officiels présentent des résultats fiables.

Quand leurs prévisions ne s’avèrent pas bonnes, cela est souvent dû à des phénomènes locaux et soudains, difficiles à prévoir et à modéliser.
Alors soyez tolérants avec Météo-France 😉 . Les progrès accomplis en quelques dizaines d’années sont impressionnants !

IMPORTANT : je me permets de vous rappeler que, pour votre sécurité, il est essentiel de vérifier les prévisions météo avant une sortie en pleine nature.

Si votre aventure dure plusieurs jours ou plus, ayez un moyen pour rester informés de la situation. L’information ”météo officielle” est maintenant disponible quasiment partout, ne vous en privez pas ! Mais encore faut-il réussir à bien analyser les informations (parfois complexes) que nous offrent ces services, pour visualiser correctement ce qui nous attend sur le terrain… Dites moi dans les commentaires si vous êtes intéressé par un article sur ce sujet…

Mon petit conseil

Pour vous entraîner, je vous conseille d’expérimenter les 9 premières techniques présentées dans cet article.

Plus précisément vous devez expérimenter les 8 premières techniques qui concernent les nuages et les valider à l’aide de la 9 ème technique du baromètre.

Une fois votre prévision établie, vous pouvez ensuite la comparer aux prévisions officielles et/ou encore mieux : attendre le lendemain et constater si vous aviez raison ou pas.

Si vous souhaitez progresser dans la prévision du temps par les nuages, vous devrez répéter ces observations aussi souvent que possible afin qu’elles deviennent un jeu pour vous. En tout cas pour moi c’en est un 😉 .

Voici pour finir une photo d’un bel arc-en-ciel, que j’ai prise cet été dans les Alpes, après un grain orageux bien violent.

Alors dans les moments difficiles, n’oubliez pas le dicton « Après la pluie, le beau temps !

Bonnes Aventures !

Brieg

comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Double arc-en-ciel après un grain (Alpes du Sud) © Brieg Jaffrès
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    13
    Partages
  • 13
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*