8+2 techniques fiables pour prévoir le temps en observant les nuages (partie 1/2)

comment prévoir le temps lors de vos randonnées

Voici 8 moyens rationnels, simples et plutôt efficaces, pour prévoir le temps en observant les nuages, qui ne sont pas juste de vieilles croyances. Toutes les techniques présentées ici ont une explication météorologique !

Les nuages ont une importance capitale dans la prévision du temps : cela représente 80 % des techniques de cet article.  (Je vous parlerai de 2 autres techniques à la fin de cet article. D’où le 8+2 dans le titre 😉 )

Pourquoi ? He bien tout simplement parce que les nuages sont la « face visible » de tout ce qui se passe dans l’atmosphère. En fait la météo n’est qu’une histoire de relation entre trois facteurs, à savoir : la pression, l’humidité et la température. Ce qui crée le vent, la pluie, le beau temps et les nuages.

Chaque nuage correspond donc à une situation météo bien particulière. Alors n’hésitez pas à lever le nez vers le ciel et à observer.

Quand vous partez en voyage outdoor, vous cherchez à prévoir le mauvais temps essentiellement par souci de sécurité mais aussi de confort 😉 . Nous parlerons donc plutôt de mauvaises prévisions !

Petite précision sur le terme “fiables”. J’avoue que le titre de l’article est un peu racoleur car, si la météo est facile à schématiser, c’est une science inexacte où même les meilleurs prévisionnistes équipés de puissants modèles numériques se trompent parfois. Au passage, ne leur jetons pas la pierre : les erreurs sont parfois normales vu la complexité des phénomènes !

Je me permets d’écrire cet article car j’ai toujours été passionné par la météorologie. Mon métier de marin m’a permis de m’entrainer dans l’art de la prévision météo. Mes nombreux voyages sur terre, en mer et sur les 6 continents, m’ont permis de comprendre plusieurs types de climat. J’enseigne maintenant la météorologie à des élèves voulant devenir à leur tour marin…

Dernière précision : Ces techniques sont utiles à cour terme dans votre secteur.

TECHNIQUE n° 1 : Les Cirrus

L’observation des Cirrus est primordiale pour la prévision du temps, car ils indiquent la direction de la dépression et de sa perturbation associée. Ils sont donc le plus souvent signe de mauvais temps. Ces nuages se composent de longs filaments échevelés en forme de virgules.

(leur nom vient du latin : Cirrus = Boucle de cheveux).

Ces nuages sont étirés par des vents violents à haute altitude (environ 10 000 m) qui précèdent la perturbation, et composés de tout petits cristaux de glace. (tellement petits et légers qu’ils restent en altitude)

comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Cirrus – © Hehaden
comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Cirrus – © Lyndsey Nicholson

Que nous indiquent ces nuages ?

-Pas très nombreux et peu échevelés (peu étirés et pas de virgules) et se déplacent lentement : le beau temps tiendra sûrement.

-A l’inverse, nombreux, avec de belles virgules et envahissent le ciel rapidement, le mauvais temps se prépare sûrement.

Pour confirmer votre prévision de mauvais temps, ils doivent être suivis d’un autre type de nuages… C’est la technique numéro 2 !

TECHNIQUE n° 2 : Le halo autour du soleil et de la lune

Ce phénomène de halo lumineux (qui confirme votre observation de la technique n°1) s’observe uniquement dans les nuages de type « Cirro-stratus » ; ils apparaissent après les Cirrus quand une perturbation se dirige sur vous. (Ce halo peut être légèrement visible dans les Cirrus, mais le phénomène sera beaucoup plus marqué et visible dans les cirro-stratus).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment préparer vos itinéraires à vélo ?

Comme les cirrus, les cirro-stratus se composent de cristaux de glace. Ce halo est créé par réfraction de la lumière du Soleil ou de la Lune à travers ces cristaux. (en principe plus le cercle sera grand, plus le mauvais temps se rapproche).

Ces nuages se présentent sous l’aspect d’un voile blanchâtre et transparent (altitude de 7 à 8000 m)

comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Halo autour du soleil formé par un Cirrostratus (Photo prise le dimanche 4 juin 2017) © Brieg Jaffrès

Que nous indiquent ces nuages ?

Le halo est donc également signe de mauvais temps (pluie et vent)
Le vent annoncé par ce type de nuage sera souvent d’au moins 50 km/h (force 7 Beaufort)

Voici un exemple concret avec la photo ci-dessus :

J’ai observé ce halo le dimanche 4 juin 2017 vers 14h. Juste après j’ai été faire une capture d’écran des prévisions de vent pour les jours suivants (prévisions ci-dessous). Nous voyons que le lundi 05, il est prévu que le vent souffle du Sud à une vitesse de 30 à 40 noeuds, soit 50 à 70 km/h environ. Alors que le dimanche lors de mon observation le vent était quasiment nul.

 comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Prévisions météo relevés le dimanche 4 juin 2017. Un fort vent de 50 à 70 km/h est annoncé pour le lundi soir.

TECHNIQUE n° 3 : Les traînées d’avions

Vous avez peut-être parfois remarqué que les avions laissent des traînées derrière eux et que parfois ils n’en laissent pas ! Pourquoi ?

Un peu de théorie pour comprendre :

Ces traînées proviennent essentiellement de la vapeur d’eau émise par les moteurs d’avion : en fait, des traces de “condensation solide”. C’est à dire que la vapeur d’eau invisible sortant des réacteurs, se refroidit très vite au contact de l’air (air froid en altitude). Elle se transforme directement en cristaux de glace, sans passer par la phase liquide.

Ce phénomène est possible grâce à la présence de particules dans les gaz d’échappement servant de support à la création des cristaux de glaces. On appelle ces particules des noyaux de congélation.

Ce phénomène se produit sur les avions volant à haute altitude (au moins 8000 m) avec un taux d’humidité de l’air de plus de 68 %. En fait, les avions créent des Cirrus (voir technique 1), que l’on appelle depuis 2017 des homogenitus (du latin homo = homme et genitus = produit). Ils sont nommés « contrail » en anglais

2 cas de figure se présentent :

Soit la quantité d’humidité de l’air est faible à l’altitude où l’avion vol. Dans ce cas le phénomène est faible, et donc quasiment invisible. On ne voit pas de traînée.

Soit la quantité d’humidité de l’air est importante à l’altitude où l’avion vol. Dans ce cas le phénomène est important puisque cette humidité, déjà présente dans l’air, va venir se condenser au contact des particules contenues dans cette traînée. Plus la traînée est longue et persistante plus il y a d’humidité dans l’air.

 comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Contrail – trainées d’avions fines

Que nous indiquent ces traînées ?

Hé bien c’est très simple, les perturbations (c’est à dire le mauvais temps) sont généralement précédées d’air humide en altitude.

Donc :

Si les avions laissent des traînées, c’est que l’air est plutôt humide en altitude, donc plutôt signe de mauvais temps dans les 1 à 3 prochains jours.

Si les avions ne laissent pas de traînées, c’est que l’air est plutôt sec en altitude, donc plutôt signe de beau temps dans les 1 à 3 prochains jours.

Attention ce phénomène doit être important (grosses et nombreuses traînées dans le ciel) pour que la prévision de mauvais temps soit fiable.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 7 règles pour éviter de se perdre dans la nature ! - Lecture de carte / orientation
comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Contrail – trainées d’avions large, accompagnées de Cirrus

Pour résumer les 3 premières techniques :

Si vous observez dans le ciel des cirrus, puis un halo autour du Soleil ou de la Lune + des trainées d’avions, alors vous êtes quasiment sûr d’avoir du mauvais temps dans les 24h à venir…

TECHNIQUE n° 4 : Les nuages lenticulaires

L’altocumulus lenticularis, plus communément appelé nuage lenticulaire.

Ces nuages se forment à proximité d’un relief. Côté sous le vent d’une montagne ou d’une grosse colline. Mais ils peuvent aussi les surplomber, stationnaires, immobiles. Dans certains cas ils peuvent s’empiler les uns au dessus des autres pour former de véritables piles d’assiette.

 comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Nuage lenticulaire © Brieg Jaffrès (photo prise au Sud de la Corse)

Pour que ces nuages se forment il faut :

Une masse d’air stable* qui se déplace et se soulève en rencontrant une montagne (ce relief doit généralement s’élever au minimum à 300 m d’altitude).
Un vent fort en altitude (le vent doit généralement atteindre au moins 50 km/h).
Un minimum d’humidité dans l’air.

*Stable veut dire : qu’il n’y a pas de mouvement vertical de l’air dû à une différence de température : C’est à dire que l’ air se soulève uniquement pour contourner l’obstacle.

Il se crée alors une onde stationnaire : L’air en se soulevant devient moins dense et se condense. Il y a alors formation du nuage.

comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Nuages lenticulaires – onde stationnaire

 

Que nous indiquent ces nuages ?

Nous avons vu que ce type de nuage apparaît quand le vent souffle fort en altitude : dans ce cas, il y a de fortes chances pour qu’il souffle fort au sol dans les prochaines heures. Car l’activité météo en altitude précède souvent l’activité météo sur terre (au sol). Ces nuages sont donc généralement signe de vent fort d’au moins 50 km/h (force 7 Beaufort).

Par exemple : ils annoncent souvent le Mistral en Méditerranée. Du vent fort voir du mauvais temps si ils se forment au dessus du Mont Blanc.

comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Nuage lenticulaire © Nicolas Xanthopoulos

TECHNIQUE n° 5 : Les Cumulus

Les cumulus ressemblent à des morceaux de coton blanc, souvent présents lors des belles journées d’été. En effet l’air réchauffé par la terre à tendance à monter naturellement et à se condenser au contact de l’air froid présent en altitude, d’où la création du nuage.

En bord de mer ces nuages se développent au dessus de la terre, car dans la journée la terre se réchauffe plus vite que la mer.

comment prévoir le temps lors de vos randonnées
Cumulus © L de Jong

Que nous indiquent ces nuages ?

Si les cumulus restent petits et blancs ils vous indiquent un temps stable et beau pour la journée.
Mais si ces cumulus bourgeonnent (s’ils se développent verticalement), ils peuvent se transformer en Cumulonimbus… On en parle dans la technique n°6…

Cliquez sur le lien suivant pour voir la suite de l’article : 

8+2 techniques fiables pour prévoir le temps en observant les nuages (partie 2/2)

Brieg

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    12
    Partages
  • 12
  •  
  •  
  •  

4 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*