Expédition Groenland : Premier test du kayak Nautiraid Grand Narak

Nautiraid Grand Narak Groenland

Le week-end dernier Nicolas et moi avons fait un premier test pour préparer notre expédition en kayak au Groenland.

Si vous n’avez pas lu mon premier article “mon défi : Projet Immakayak” je vous invite à cliquer ici pour le lire…

L’idée de départ de ce week-end était de faire un aller/retour aux îles des Glénan sur 3 jours. Les prévisions météo étant très mauvaises (un peu plus de 25 nœuds de vent annoncé) nous nous sommes rabattu sur La Vilaine. Nous sommes partis le samedi de Redon, direction Arzal, puis retour à Redon le lundi. ( 50 milles au total = 93 Km).

Bon ce n’est pas la mer, c’était très plat, mais cela nous a permis de tester :

-Les qualités de navigation du kayak Nautiraid « Grand Narak » version expé et notamment ses réactions face à des rafales de 25 nœuds.

– Le chargement du kayak pour deux personnes avec le matériel de randonnée. Nous n’étions pas très chargés pour 3 jours, mais nous avons vu que l’on peut charger beaucoup plus et nous pensons qu’une expé sur 3 semaines est envisageable en optimisant bien le chargement.

– L’utilisation d’un petit cerf-volant de traction.

– Notre capacité à bien nous entendre sur le même kayak.

Cela nous as également permis de discuter du projet pendant 3 jours, d’échanger nos idées et d’organiser la préparation de l’expé.

Les qualités de navigation du kayak Nautiraid “Grand Narak” version expé

Nautiraid Grand Narak expédition groenland

Le grand Narak est un kayak pliant (structure en bois) qui peut être utilisé seul ou à deux.
Nous avons constaté qu’à deux, la vitesse de ce bateau est assez élevée; (nous ferons des tests précis avec GPS prochainement) Par contre dès qu’un des deux équipiers s’arrête de pagayer on sent tout de suite la lourdeur du bateau. Je ne le conseillerai donc pas forcément à quelqu’un qui veut partir seul avec beaucoup de chargement.

-Vent de face ; (25 noeuds et une mer plate) le kayak continue à avancer honorablement.
-Vent de travers ; la dérive est assez importante
-Vent arrière ; il surfe bien les vagues, mais le gouvernail est indispensable et ne devrait pas être proposé en option. Nous avons fait un test en relevant le gouvernail avec 25 noeuds par vent arrière. Il nous était très difficile de tenir le bateau, il fallait énormément forcer pour l’empêcher de se mettre en travers du vent.

Conclusion : le Grand Narak avec son gouvernail est un bateau stable et rapide quand il est utilisé par deux personnes.

Le chargement du kayak

Kayak Nautiraid Grand Narak expédition groenland

Ce kayak de 5,50 m de long et 75 cm de large est volumineux
Il pèse 35 Kg avec charge maxi de 320 kg

Avant ce test j’étais sceptique sur la capacité de ce kayak à pouvoir embarquer deux kayakistes et leur équipement (matériel et nourriture) pour 3 semaines. Finalement je pense que cela est tout à fait possible. Cela dit, il faut tout de même bien optimiser le chargement, car les deux kayakistes prennent déjà une place importante. Les sacs étanches sur le pont sont indispensables pour pouvoir tout charger, mais on essaiera de limiter au maximum leur volume pour minimiser la prise au vent.
Nous avons déjà trouvé des petites astuces pour optimiser le chargement à l’intérieur. Je vous en parlerai dans un autre article…

En chiffres :
Nous estimons notre chargement à 100 Kg
Nous pesons à nous deux moins de 140 Kg
Le bateau pèse 35 Kg
Total : 275 Kg

La charge maxi donnée par Nautiraid est de 320 Kg (je pense qu’ils parlent du bateau en charge, c’est à dire le poids du bateau + le chargement et les kayakistes)

Nous avons donc 45 kg de marge

L’utilisation d’un petit cerf volant de traction

Nautiraid grand Narak cerf volant

J’ai emprunté pour ce week end le petit cerf volant de ma fille (une petite aile à caisson de 0,6 m2)
Nous avons testé la possibilité de faire décoller le cerf volant à partir du kayak et sa capacité à nous tracter par vent arrière. Ca a plutôt bien marché. Avec un vent de 20 à 25 noeuds, il nous tractait à une vitesse que nous avons estimée à environ 5 noeuds. On fera aussi un test avec un GPS pour avoir les vrais chiffres.
Il y a tout de même quelques améliorations à faire pour faciliter sa récupération…
Je ne sais pas si nous embarquerons avec nous un cerf-volant au Groenland car ce n’est quand même pas très simple d’utilisation. Par contre nous souhaiterions tester la “voile démontable Bic Sport pour kayak”. Elle n’est pas trop chère, elle me parait facile à utiliser, légère et efficace et en plus elle prend peu de place une fois pliée.

Notre capacité à bien s’entendre sur le même kayak

Nautiraid Kayak bi-place

J’entends par là, que nous avons pu tester, le confort et la place de chacun dans le kayak. Le fait de pagayer à deux de manière synchro. Mais aussi l’envie de faire équipe et d’être à deux toute la journée dans le même kayak. Je crois que cela a été concluant pour tous les deux. Nicolas étant un peu plus grand que moi, il est mieux installé sur la place arrière. Quant à moi j’ai trouvé un meilleur calage sur la place avant. Ca tombe bien, on n’a donc pas eu besoin de se battre pour choisir nos places ! 🙂

Nous avons donc avancé dans notre projet en nous décidant à partir à deux avec ce kayak.
Nous ne sommes pas contre l’idée de partir avec un autre équipage qui aurait le même bateau.
Avis aux amateurs… Et suite au prochain coup de pagaie !

Recherches utilisées pour trouver cet article :avis groenland, chargement kayak, gr 2 140 nautiraid, nautiraid narak
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*