Vidéo : Comment utiliser un réchaud à essence ?

Comment-utiliser-un-réchaud-a-essence

Comment utiliser un réchaud à essence ?

Mike Horn a déjà dû abandonner une expédition, après avoir fait cramer sa tente avec un réchaud à essence…

Donc si vous devez retenir une seule chose de cette vidéo c’est :
Ne jamais allumer un réchaud à essence sous une tente, ça c’est la base !

Quand on parle de réchaud à essence, on parle en fait de réchaud multi combustible. Pour cette démonstration, je vais utiliser un réchaud MSR Whisperlite, avec de l’essence blanche (ce qu’on appelle aussi l’essence C). On la trouve en super marché.

C’est le combustible le plus simple et le plus propre à utiliser, celui que j’ai utilisé pour mon expédition en kayak au Groenland.

Si vous avez du mal à trouver de l’essence blanche, vous pouvez utiliser de l’essence sans plomb en vente en station-service. Vous aurez un peu plus de fumée noire au démarrage, mais c’est ce que j’ai fait pendant 2 ans à l’occasion de mon tour du monde à vélo.

L’essence est donc le combustible recommandé. On peut aussi utiliser du pétrole ou du kérozène, mais surtout pas d’alcool à brûler !

Comment remplir un réchaud à essence ?

Mettre de l’essence dedans, ça c’est une évidence, mais attention à ne pas dépasser la ligne en pointillés quand vous remplissez votre bouteille !

Cette bouteille MSR a un volume de 30 Fl Oz (once liquide américain). Cela correspondant à 887 ml soit presque 1 litre. Quantité indiquée par la ligne en pointillés ici.

Il est très important de garder cet espace libre parce que votre bouteille est équipée d’une pompe. Cette pompe va permettre de mettre votre bouteille en pression. Pour cela, il faut de l’air.

L’air comprimé va donc venir appuyer sur votre combustible.
Le combustible va s’échapper par ce tube plongeur équipé d’un filtre, à condition d’ouvrir la vanne qui est ici.

Comment allumer un réchaud multi-combustible ?

-J’ouvre ma bouteille je la remplis.
-Je remets la pompe dedans et je visse correctement.
-Je vérifie que le robinet soit bien fermé.
-Je déplie les pieds du brûleur et je le connecte à la bouteille.
-J’actionne la pompe qui met la bouteille sous pression.

Pompages nécessaires pour mettre en pression :

-Pour une bouteille pleine : environ 15 à 20 pompages.
-Pour une bouteille à moitié pleine : environ 50 fois.

Et c’est là que tout se joue car un réchaud (quel que soit le combustible) a besoin d’un préchauffage pour que le combustible puisse se vaporiser au niveau de l’injecteur.

Préchauffage d’un réchaud à essence

Le brûleur est équipé :
-D’un injecteur qui se change en fonction du combustible que vous utilisez.
-D’une coupelle contenant une feutrine de préchauffage.

Je vais donc entrouvrir doucement le robinet pour imbiber la feutrine de préchauffage. Vous allez entendre comme un petit bruit de fuite : c’est le combustible qui sort.

La notice indique qu’il faut mettre environ une cuillère à café. Mais dans la pratique, il faut surtout surveiller sa feutrine et fermer le robinet avant qu’elle ne soit complètement imbibée ! car le temps de fermer le robinet, une certaine quantité de combustible continuera de couler.

En fait, il faut un peu anticiper en évitant d’avoir trop de combustible dans la coupelle.

S’il y en a trop, vous risquez de créer une très grande flamme dangereuse.
S’il fait nuit prenez une lampe frontale pour bien voir votre feutrine.

Ne faites pas ça au feeling car un jour ou l’autre, ça vous jouera un tour.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Inspirez-vous ! Interview vidéo de Erwan Le Lann - Aventurier

A l’inverse, si vous ne mettez pas assez de combustible, vous ne pourrez pas préchauffer votre réchaud correctement. Et plus il fait froid, plus votre réchaud en a besoin.

Donc c’est parti j’ouvre le robinet et je vois le combustible imbiber la feutrine et je referme mon robinet.

J’allume sans attendre car le combustible va vite s’évaporer.

Je place normalement mon pare-vent autour du réchaud pour protéger la flamme. Ce pare-vent sert aussi de sécurité en faisant une protection entre le brûleur et la bouteille.

Mais ici, pour cette démonstration je le retire pour bien voir la flamme.
Et je laisse préchauffer. Voici une flamme de taille normale pour un bon préchauffage.

Maintenant, j’observe ma flamme pour réouvrir progressivement le robinet au bon moment :
-Si je l’ouvre trop tôt je vais créer une grande flamme.
-Et si je l’ouvre trop tard mon réchaud va s’éteindre.

Maintenant que la flamme a bien diminué, j’ouvre progressivement mon réchaud. La flamme devient jaune bleue, mais surtout elle gagne en puissance et sort au-dessus du brûleur.

J’ouvre maintenant en grand et j’obtiens une belle flamme bleue.
Donc plus j’augmente la pression, plus j’ai de puissance de chauffe.
Cependant, sur ce réchaud, il n’est pas vraiment possible de diminuer la puissance de chauffe.

On peut la modifier légèrement, un fermant un peu le robinet mais ce n’est pas très efficace. Pas contre d’autres réchauds permettent un réglage de la puissance plus précis.

Alors après plusieurs minutes d’utilisation, si vous voyez ou entendez que le réchaud perd en puissance, n’hésitez pas à donner quelques coups de pompe (disons 5 maximum). Ca rajoutera un peu de pression dans votre bouteille.

A la fin du préchauffage, au moment où vous réouvrez le robinet, si la flamme est trop importante, et si le réchaud ne vaporise pas, refermez complètement le robinet. Puis, attendez que la flamme diminue. Vous pourrez alors ouvrir le robinet progressivement.

A la fin du préchauffage, si vous avez ouvert le robinet trop tard, et que votre réchaud s’éteint, vous serez obligés d’attendre qu’il refroidisse… (Disons 5 mn). Il faut ensuite tout recommencer.

Comment éteindre un réchaud multi-combustible ?

Pour éteindre le réchaud il suffit de :
-Fermer le robinet.
-La flamme va perdre en intensité, mais le combustible restant dans le tuyau continuera de brûler pendant une bonne minute environ.

Prenons un exemple : vous venez de stopper votre réchaud mais vous décidez de le rallumer pour faire chauffer autre chose… Vous pouvez le rallumer sans préchauffage car il est déjà chaud. Ouvrez le robinet, allumez le briquet sur le dessus du bruleur et c’est reparti.

Mais attention : le réchaud ne doit pas avoir été éteint plus de 30 sec ou 1 minute grand maximum pour pouvoir le rallumer comme ça.

Si le réchaud a trop refroidi, il faudra refaire un préchauffage. Je précise que cette manipulation ne figure pas dans la notice d’utilisation des réchauds MSR. C’est donc à vos risques et périls.

Donc si je veux vraiment éteindre mon réchaud :
-Je ferme le robinet.
-Je le laisse refroidir.
-Puis je déconnecte le brûleur de la bouteille.
-Je peux maintenant plier les pattes du brûleur et le ranger.

Personnellement, je l’enveloppe dans un petit chiffon, parce que le préchauffage laisse pas mal de suie sur le brûleur. Ainsi j’évite de m’en mettre plein les mains quand je le manipule.

Enlever la pression d’un réchaud à essence

Dernière chose importante à faire, dépréssuriser la bouteille de combustible. Sur ce modèle je dévisse doucement la pompe. Ainsi, l’air peut s’échapper. Attention ne laissez pas vos mains en dessous sinon vous vous prenez plein de vapeurs d’essence. Puis je revisse bien la pompe pour fermer la bouteille.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Randonnée équestre : le cheval de bât ou les joies de l'autonomie

Si la pression de la bouteille est faible quand j’éteins le réchaud, j’avoue que je ne dépressurise pas toujours la bouteille.

Si les températures extérieures restent froides dans la journée, je pense que ce n’est pas très grave… En revanche si je sais qu’il va faire chaud j’enlève la pression.C’est important pour éviter que la chaleur fasse monter la pression dans la bouteille.

Vous pouvez transporter la bouteille en laissant la pompe dessus, c’est ”prévu pour”. Mais les bouteilles sont également vendues avec un bouchon « normal », ce qui permet d’emporter plusieurs bouteilles si nécessaire.

Consommation d’un réchaud à essence

Cela dépend évidemment des températures extérieures, et aussi de votre façon de cuisiner.

Pour vous donner une idée, avec une bouteille de cette taille (donc presque un litre) vous pouvez tenir quasiment une semaine en l’utilisant le matin et le soir à deux personnes, en faisant chauffer par exemple :
-du thé et du porridge le matin
-des pâtes et du thé le soir.

Par contre si vous partez en expédition polaire, la règle est :
-de prendre 25 cl par personne et par jour, de façon à faire fondre la neige (pour obtenir de l’eau) tout en ayant une marge de sécurité.

Les avantages des réchauds multi-combustibles / essence.

Ces réchauds multi-combustible sont super pour trois raisons :

-Ils fonctionnent par toutes les températures (l’essence gèle à -60°c) donc vous avez de la marge. (Contrairement au gaz qui ne fonctionne plus très bien à – 10°c et plus du tout à – 20 °).

-Ils fonctionnent à n’importe quelle altitude. Même au-dessus de 4500 m où la pression atmosphérique est faible, car c’est vous qui créez la pression dans la bouteille, grâce à la pompe. (Contrairement au gaz qui ne fonctionnera pas avec des altitudes trop élevées).

-On trouve ce combustible partout sur la planète (Contrairement aux cartouches de gaz qui sont souvent spécifiques à une marque).

Les réchauds multi-combustibles sont donc de très bons outils si vous en avez l’utilité. Mais faites attention en les utilisant.

Je rappelle la règle numéro 1 : ne jamais allumer un réchaud multi-combustible sous une tente.

Si votre avancée est assez grande, il est possible de le rentrer après le préchauffage, mais rentrez le uniquement en cas de vraie nécessité, par temps de pluie par exemple.

Voilà vous n’avez plus qu’à partir à l’aventure !

Si vous ne savez pas qu’elle aventure choisir, je vous invite à télécharger « Mon guide pour bien choisir votre aventure » que j’ai écrit pour vous. Il vous suffit de renseigner votre email dans le formulaire juste en dessous !

Je vous souhaites de belles Aventures.

Brieg.

Notez cet article !
[Total: 2 Average: 5]
Recherches utilisées pour trouver cet article :Comment eteindre un rechaud a` pression?, rechaud pliant essence liquide pressurisé
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*