Traversée des hauts plateaux du Vercors à Ski de randonnée nordique

Traversée-haut-plateau-du-Vercors-a-ski-de-randonnée-nordique-photo-mont-aiguille

Le plateau du Vercors situé au Sud-Ouest de Grenoble est un territoire magnifique. Dans toute la partie Est, de hauts plateaux inhabités s’étendent du Nord au Sud à une altitude moyenne de 1600 m.

L’hiver la neige vient recouvrir ces lieux sauvages et magiques. Cette traversée des hauts plateaux du Vercors à ski de randonnée nordique est un bel entrainement pour les expéditions polaires ! Quelques cabanes ouvertes et gratuites parsèment la zone pour abriter le randonneur qui le souhaite, pendant la traverser de ces hauts plateaux à ski de randonnée nordique

Plateau du Vercors
© IGN

Cette traversée a été réalisée mi-février à deux personnes, à ski de randonnée nordique, avec une pulka* pour deux.

*Pulka = Sorte de luge que l’on traîne derrière soi, pour stocker son matériel.
(Cela évite de devoir porter un sac à dos trop lourd).

Pulka
Pulka

Voici donc quelques infos pour bien vous préparer !

La traversée des hauts plateaux du Vercors à ski de randonnée nordique en 30 secondes :

Nom : La traversée des hauts plateaux du Vercors
Itinéraire : Linéaire
Point de départ : Vallée de Combeau
Point d’arrivée : Corrençon-en-Vercors
Temps de parcours : 4 à 6 jours
Distance : environ 43 km
Dénivelé : positif + 1040 m / négatif – 810 m
Niveau : Moyen / difficile (nécessite une connaissance de la randonnée hivernale)
Période idéale : Fin Février / Début Mars
Hébergements : Bivouac / Cabanes (ouvertes et gratuites)
Ravitaillement : Aucun ravitaillement possible
Eau : Neige à faire fondre
Budget moyen : 50 € à 500 € / selon le matériel à prévoir + transport pour se rendre sur zone

La traversée du Vercors à ski de randonnée nordique jour par jour :

Itinéraire de notre traversée du Vercors à ski de randonnée nordique

Jour 1 – Lundi 11 février : Vallée de Combeau (1380 m) – Cabane de l’Essaure (1653 m) / 3.5 km / 270 m de dénivelé positif / 2 heures.

Départ de l’auberge de Combeau. Nous partons sous la tempête. Première étape très courte. L’épaisse couche de poudreuse tombée pendant la nuit nous donne du fil à retordre pour progresser. Le terrain d’abord plat monte ensuite franchement à travers les arbres.

Ma coéquipière fait la trace pour m’aider à traîner la pulka. Arrivés à la cabane de l’Essaure les arbres disparaissent et le vent se renforce à 50 km/h, la neige tombe à l’horizontale, la visibilité tombe à moins de 200 m.

Traversée-haut-plateau-vercors-a-ski-de-randonnée-nordique
Ma coéquipière fait la trace

Nous décidons donc d’attendre le lendemain matin pour passer le col de Creuson et la plaine de Chamousset située à 1840 m d’altitude.

Après avoir croisé un guide et son groupe en raquettes, nous voilà seuls au monde dans cette cabane en plein milieu du “white out” (le jour blanc) comme disent les Canadiens !

Le poêle à bois de la cabane nous permet de gagner quelques degrés 😊.

Poele à bois cabane de l'Essaure

Jour 2 – Mardi 12 février : Cabane de l’Essaure (1653 m) – Bivouac près de la cabane de Chaumaillou (1650 m) / 3.5 km / 190 m de dénivelé positif et – 210 m de dénivelé négatif / 3h15.

Le vent s’est calmé, quelques brouillards persistent mais le temps est beau. Nous montons au col de Creuson en faisant notre trace dans la belle poudreuse.

Le terrain monte franchement, restez à droite de la combe pour trouver le meilleur passage pour rejoindre le col.

Puis l’itinéraire redescend très légèrement sur un petit plateau, pour remonter ensuite jusqu’au col de la Bergerie de Chamousset à 1840 m. La bergerie est visible à droite juste en contre bas du col. Belle vue dégagée sur les plateaux.

Nous redescendons vers la cabane de Chaumaillou. L’itinéraire d’abord dégagé rentre ensuite dans les sapins. Faites le tour du Pas de la Chèvrerie, puis progressez vers le Sud -Ouest est restant quasiment sur la même courbe de niveau (Descendre très très légèrement).

En toile de fond le magnifique mont Aiguille flirte avec les nuages.

Traversée-haut-plateau-du-Vercors-a-ski-de-randonnée-nordique-photo-mont-aiguille
Descente vers la cabane de Chaumaillou

La cabane de Pré Peyret se trouve encore un peu loin et nous n’avançons pas vite à cause de cette belle poudreuse profonde. Nous décidons donc de chercher un bivouac dans les environs. Nous trouvons un petit creux à l’abri du vent qui souffle encore un peu.

Il nous faudra 1h30 pour monter notre premier bivouac dans la neige :

  • Il faut tasser la neige
  • Monter la tente
  • Utiliser les skis et les bâtons pour fixer la tente
  • Se servir en plus des ancres à neige pour l’arrimer.
  • Faire une fosse à froid dans l’avancée.

Et c’est parti pour faire fondre la neige avec notre réchaud à essence pour avoir de l’eau.

Malgré les températures très froides nous dormirons au chaud dans nos gros duvets. Je vous dirai combien il faisait au petit matin dans le prochain paragraphe ;).

Traversée-haut-plateau-du-Vercors-a-ski-de-randonnée-nordique-bivouac
Bivouac haut plateau du Vercors

Jour 3 – Mercredi 13 février : Bivouac près de la cabane de Chaumaillou (1650 m) – Cabane de Pré Peyret (1600 m) / 7.5 km / 150 m de dénivelé positif et – 170 m de dénivelé négatif / 5h20.

Températures du matin : – 11°c dans la tente et – 18°c dehors. Temps magnifique, silence total.

Après avoir enlevé la couche de givre dans la tente, nous démarrons la journée dans une belle neige. De plus en plus collante au fur et à mesure que le soleil la réchauffe.

Sur ce plateau exposé au soleil, elle commence à coller sous les skis puis sous la pulka. A tel point que la moindre bosse devient infranchissable. Nous déchargeons à deux reprises la moitié du matériel pour réussir à traîner la pulka.

Notre vitesse de progression doit être de 300 mètres à l’heure et on y laisse beaucoup d’énergie.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Où partir en ski de randonnée ? Vallée de la Clarée

Arrivés au col de Pison nous basculons sur des pentes exposées Nord-Ouest avec quelques arbres et les conditions s’améliorent. Nous progressons un peu plus vite malgré la neige qui botte toujours sous les skis.

Traversée-haut-plateau-du-Vercors-a-ski-de-randonnée-nordique-mont-aiguille

Le décor extraordinaire nous fait oublier les difficultés. Nous atteignons la cabane de Pré Peyret vers 16h00 :).

Jour 4 – jeudi 14 février : Cabane de Pré Peyret (1600 m) – Cabane de Jasse du Play (1630 m) / 11.5 km / 210 m de dénivelé positif et – 200 m de dénivelé négatif / 4h50.

Après une nuit de ronflements (nous n’étions pas seuls dans la cabane !), nous repartons tôt ce matin pour profiter de la bonne glisse de la neige froide.

Aujourd’hui l’itinéraire est plus facile, nous cheminons entre forêts et clairières au pied du Grand Veymont (sommet du Vercors : 2341 m).

Vue sur la suite de l’itinéraire et le Grand Veymont à droite

Le temps est encore magnifique, la neige commence à coller vers midi, mais la trace déjà faite nous permet de progresser presque normalement.

Ce soir nous avons pour nous tout seuls la cabane de Jasse du Play. En plein milieu du Vercors nous rencontrons Eric Brossier (Skipper du voilier Vagabond) qui bivouaque juste au-dessus avec des amis. Nous passons la soirée avec eux face à un coucher de soleil flamboyant 🙂

Jour 5 – vendredi 15 février : Cabane de Jasse du Play (1630 m) – Bivouac avant la cabane de Carette (1430 m) / 11.5 km / 220 m de dénivelé positif et – 450 m de dénivelé négatif / 5h30.

La nuit a été calme seuls dans la cabane. Le soleil continue de nous accompagner.

Certaines descentes et montées assez raides nous obligent à déchausser les skis pour progresser, notamment dans la descente du long canyon des Erges.

Traversée-haut-plateau-du-Vercors-a-ski-de-randonnée-nordique-descente-raide
Descente raide

L’itinéraire est très boisé avec parfois de grandes clairières comme Pot du Play ou Darbounouse.

Ce soir nous bivouaquons dans la forêt, et soudain, alors que nous mangeons, juste après le coucher du soleil, nous entendons les loups pas très loin !

Des loups il y en a dans le Vercors… : mais il est quasiment impossible de les voir, et très rare de les entendre… Trop heureux :-).

Jour 6 – samedi 16 février : Bivouac avant la cabane de Carette (1430 m) – Corrrençon-en-Vercors 1150 m / 5.5 km / – 250 m de dénivelé négatif / 2h00.

Températures douces au réveil : – 2 °C dans la tente et – 4 °C dehors. Notre dernière étape est courte. Nous quittons à regret notre beau bivouac, passons devant la belle petite cabane de Carette.

Nous rejoignons ensuite Corrençon-en-Vercors par une piste bien damée, bien verglacée et bien en descente ! Pas facile de négocier sa vitesse avec la pulka qui pousse derrière !

Voilà une magnifique traversée du Vercors qui se termine, qui peut se révéler plus ou moins difficile suivant la météo. Mais à ce niveau-là, à part le premier jour, on a eu plutôt de la chance :).

Traversée-haut-plateau-du-Vercors-a-ski-de-randonnée-nordique-neige-fraiche
Vue sur les crêtes du haut plateau du Vercors

Quelques conseils techniques :

Transport et logistique :

Nous avons laissé notre véhicule à Corrençon-en-Vercors. Nous avons pris le bus (avec la pulka) jusqu’à Grenoble, puis le train jusqu’à Clelles. Le propriétaire de l’auberge de Combeau (notre point de départ) nous y attendait, avec sa voiture.

L’auberge de Combeau coûte 42 € en demi-pension par personne. Nous y avons passé la nuit avant notre départ. Puis nous avons récupéré notre véhicule à Corrençon-en-vercors à la fin de notre traversée.

Si vous êtes au moins 4 ou 5 (pour partager les frais) vous pouvez faire appel à des navettes/taxis : Cliquez ici pour les contacter

Location de matériel :

Vous pouvez louer des skis de randonnée nordique chez Bec Ski à Corrençon-en-Vercors. Comptez environ 120 € par personne pour 6 jours.

J’ai failli partir avec mes skis de rando classique, mais je ne regrette pas la dépense. Les skis de randonnée nordique sont tellement plus légers et les chaussures tellement plus souples !

Vous pouvez louer pas mal de matériel : Pulka, duvets chauds, chaussures grand froid, moufles… Chez bivouac location. Ils sont sympas et de très bon conseil.

Matériel et vivres :

Nous avions 40 kg de matériel dans la pulka (il ne faut pas plus…) et 6 kg dans un sac à dos. Dont 9 kg de vivres.

Notre matériel et la pulka

Echappatoires :

Il est important de repérer les échappatoires possibles en cas de besoins (blessure, mauvais temps) :

-Il est possible de rejoindre le col du Rousset à partir de la cabane de Pré Peyret.

-Puis au Nord de cette cabane et à l’ouest du parcours, vous pourrez rejoindre des routes forestières enneigées qui donnent sur la route D518.

Avalanche :

Il n’y a pas, ”normalement”, de risque d’avalanche sur ce parcours. Il n’est donc pas ”normalement” nécessaire ou obligatoire de porter un DVA (Arva). Mais chacun est responsable de son choix à ce niveau-là…

Par contre il y a des scialets (gouffres /dépressions de surface caractéristiques des massifs calcaires) qui présentent un risque de chute en hiver car la neige les recouvre. Pour cette raison, il est conseillé de porter un DVA (Arva).

La plupart de ces sialets sont indiqués sur les cartes topographiques au 1/25 000 ème de l’IGN.

Bivouac Hivernal :

Le bivouac en hiver ne s’improvise pas, préparez-vous sérieusement et ne minimisez pas le froid. Les températures peuvent descendre sans problème à – 20°C la nuit…).

Météo :

La météo influera énormément le niveau de difficulté de cette traversée :

Par beau temps (pas de nuage et températures clémentes), la traversée sera relativement facile.
Par mauvais temps (brouillard, vent et température froide), cela peut s’avérer très difficile et très “paumatoire”.

Ne vous y engagez pas si les prévisions sont mauvaises et/ou que vous ne le sentez pas !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Où partir en ski de randonnée ? Vallée de la Clarée

Orientation :

Cette traversée demande de bonnes connaissances en orientation. Même s’il y a souvent des traces dans la neige, une nouvelle chute les recouvrira rapidement. Nous avons parcouru nos 2 premiers jours sur une neige complètement vierge sans aucune trace (c’était magique 😉).

Lecture de carte et orientation

Ces grands plateaux aux reliefs peu marqués offrent peu de points de repères facilement identifiables. Il est donc très facile de se perdre, surtout si la visibilité est nulle (nuages). Il faut donc naviguer avec précision et évidemment un GPS sera une sécurité supplémentaire.

Voilà ! N’hésitez pas à poser vos questions ou à faire part de vos retours d’expérience dans les commentaires…

Mais ce n’est pas fini !

Je vous ai préparé la liste complète du matériel à prévoir pour cette traversée des hauts plateaux du Vercors !

Matériel pour une traversée du Vercors à ski Pulka

Ceci est une liste ultra complète, tout n’est pas obligatoire…

Vêtements (par personne)

-2 grosses paires chaussettes (ski)
-1 grosse paire de chaussettes (soir)
-1 collant
-2 caleçons
-2 tee-shirts polaires manches longues
-1 polaire fine
-1 grosse polaire
-1 doudoune
-1 veste étanche
-1 pantalon de ski
-1 pantalon en toile
-1 paire de moufles
-1 paire de gants
-1 paire de gants polaires
-1 masque de ski
-1 paire de lunettes de soleil
-1 bonnet
-1 cagoule
-1 casquette
-1 paire de chaussures grand froid (soir)

Matos ski (pour deux personnes)

-1 pulka
-2 paires de chaussures de ski de rando nordique
-2 paires de skis de rando nordique
-2 paires de peaux
-2 paires de bâtons
-1 paire de bâtons de rechange
-1 sac à dos (48 litres)
-1 pelle en alu
-2 DVA et 2 sondes (le risque d’avalanche est très faible sur l’itinéraire classique mais utile pour les sialets)
-1 tube de colle à peau
-1 tube d’anti-botte
-2 mousquetons + Sangle
-1 brosse à ongles (pour dégivrer les skis)
-1 paire de raquettes

Bivouac Camping (pour deux personnes)

-1 tente tunnel
-1 balayette
-2 matelas
-2 duvets
-1 couverture de survie épaisse
-6 sardines à neige (ex : MSR Blizzard)
-4 ancres à neige
-1 morceau de toile de spi autocollant
-1 morceau d’arceau de tente (pour réparation)
-1 élastique d’arceau de rechange
-1 rouleau de scotch d’électricien pour réparation arceau
-1 morceau de chambre à air
-Du fil et des aiguilles de couture
-Du bout fin pour réparations diverses
-Des colliers de serrage plastique (Colson)
-1 Leatherman
-1 kit tournevis (spécial ski)
-1 réchaud essence
-1 petite plaque en bois pour poser le réchaud (évite que la neige fonde en dessous)
-2 bouteilles d’essence
-2 L d’essence
-1 pare-vent
-1 kit réparation pour réchaud
-1 réchaud à gaz Coleman (secours)
-1 bouteille de gaz Coleman (secours)
-2 briquets
-1 firesteel
-4 grands zip locks pour les poubelles
-1 bouilloire
-1 petit torchon
-2 quarts en alu
-2 fourchettes-cuillères
-2 couteaux
-2 bouteilles d’eau de 1L
-2 grands Thermos 1 L

Matériel divers (pour deux personnes)

-1 panneau solaire
-1 appareil photo (carte SD, batteries, 1 câble USB de recharge)
-1 Gopro (carte SD, Batterie, 1 câble USB de recharge, 1 perche)
-1 chiffon à lunettes (pour nettoyage objectif)
-1 téléphone + chargeur
-2 lampes frontales (+ piles neuves)
-1 jeu de piles de rechange pour les lampes frontales
-1 livre de poche
-1 stylo + carnet
-4 sacs étanches 20 à 30 L
-Des Zip-locks
-6 sacs poubelle 10 L

Matériel Sécurité (pour deux personnes)

-2 couvertures de survie fines
-1 miroir de signalisation
-1 GPS + 2 jeux de piles
-1 montre altimètre
-2 cartes IGN
-1 porte carte
-1 boussole
-1 crayon gris
-1 balise détresse (Cospas Sarsat)
-1 scie câble
-1 scie à neige ou une scie à bois (qui peut servir pour le bois et la neige)

Toilette

-2 brosses à dents
-1 petit tube de dentifrice
-1 Savon de Marseille dans une boite
-1 mini serviette de toilette
-1 gant de toilette
-1 paire de ciseaux à ongles
-1 pince à épiler
-2 rouleaux de PQ

Pharmacie

-2 mètres d’Elastoplaste
-Quelques compresses
-Quelques pansements
-1 fil à suture
-Du stéristrip
-8 doubles peaux
-1 tube de Ceralip
-1 tube de crème solaire
-2 stick à lèvres
-Une boite de doliprane (1g)
-Une boite d’anti-inflammatoire

Portefeuille (dans un ziplock)

-Cartes identité
-Cartes vitales
-Permis de conduire
-Cartes bancaires
-Argent liquide
-Carte de groupe sanguin
-Coordonnées des contacts en cas d’urgence

Poids total :

Environ 30 kg dans la pulka (+ les vivres)
Environ 6 kg dans le sac à dos (vêtements et matériel de sécurité accessibles facilement)

Préparez-vous bien et profitez !

Brieg.

Notez cet article !
[Total: 10 Average: 4.6]
Recherches utilisées pour trouver cet article :itinéraire traversée du vercors en ski nordique : correncon combeau, TRAVERCEE VERCORS HAUT PLATEAU SKI DE OND, la traverse du vercors en ski nordique, les hauts plateaux du vercors a ski, recit traversée haut plateau vercors, ski pulka vercors itinéraire, traversée vercors en ski, traversée vercors ski
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*