Quel drone choisir pour partir à l’Aventure ?

Quel drone choisir pour partir à l’aventure ?

Je répond dans cette vidéo à la question d’Alain qui m’a demandé quel drone j’avais utilisé pendant mon expédition en kayak au Groenland, que l’on a nommée Immakayak et dont on a tiré un film.

Si ce film vous intéresse, cliquez ici pour regarder la bande annonce.

Le drone qu’on a utilisé pour cette expédition est un Spark de la marque DJI, le leader du monde du drone actuellement et depuis un moment déjà.

Pourquoi a-t-on utilisé un Spark ? Parce que c’est un drone très petit. En fait c’est le plus petit qui vous donne des images de qualité tout à fait correcte.

C’est un drone pas très cher par rapport à la qualité des images qu’il donne, et c’est un drone ultra léger, compact. On le rangeait dans une boîte Tupperware étanche et on le faisait décoller du kayak.

Si on veut passer au modèle supérieur dans la marque DJI, il faut aller sur le Mavic Pro qui lui vous donnera des images ultras pros, nickel. Par contre, ce drone demandera beaucoup plus d’énergie.

C’est un drone assez compact parce que les bras se replient, mais il est un peu plus lourd que le Spark. Évidemment, il est plus cher puisqu’il est plus performant dans le vol et la qualité de rendu de l’image.

Le Mavic Pro coûte entre 1 000 et 1 200 €. C’est un investissement important, alors que le Spark vaut la moitié du prix entre 500 et 600 €.

Le choix du Spark est lié au problème de l’énergie. On est parti avec deux panneaux solaires de 12 et 13 watts. On avait beaucoup de matériel à recharger, comme le GPS Garming, qui nous permettait de communiquer par SMS satellite, et aussi un appareil photo. Si on était parti sur un Mavic Pro, on aurait eu énormément de mal à recharger sa batterie.

Comme je vous le disais, on a réussi à faire décoller des kayaks ce petit drone Spark, même si on était toujours dans le stress de ne pas le récupérer, et qu’il tombe à l’eau, mais cela a pu bien fonctionner.

Comment filmer avec un drone en zone polaire ?

Si vous vous rendez sous des latitudes hautes, comme en Arctique, en Antarctique, au nord du Canada, au Groenland, au Spitzberg, par exemple, la proximité des pôles risque d’affecter le fonctionnement du compas interne du drone.

Cela crée des perturbations au niveau du vol, et si la plupart du temps tout fonctionne bien, il peut arriver que le drone ne garde pas son cap, se mette à faire des rotations ou ne conserve pas sa position GPS. Alors, il devient beaucoup plus compliqué à piloter.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Inspirez-vous ! Interview vidéo de Erwan Le Lann - Aventurier

Dans notre cas, tout s’est plutôt bien passé. Mais lors d’un vol, le drone a fait un peu n’importe quoi. C’était à un moment où on l’a fait décoller du kayak, donc on était au-dessus de l’eau.

J’ai vu le drone partir à droite, à gauche, ne pas tenir sa position. Il a même commencé à dériver sur le côté. Quand cela arrive, il faut mieux avoir une bonne expérience de pilotage pour pouvoir le ramener en manuel, et le récupérer.

Heureusement, c’est mon cas. J’ai fabriqué un drone il y a 8 ans. À l’époque, les drones tout construits n’existaient pas encore beaucoup. Il fallait faire ses soudures, sa mise en place pour le finaliser.

De plus, j’ai exercé une petite activité professionnelle de prises de vue aérienne par drone, donc j’ai pas mal d’heures de vol à mon actif, et cela m’a un peu sauvé. Sinon, j’aurais sans doute perdu mon drone dans l’eau. Il faut vraiment s’entraîner.

Spark DJI – le meilleur drone au niveau du rapport : poids, taille, prix, énergie, qualité d’image

Bref, on n’a aucun regret dans le choix de ce drone Spark. Il a répondu à la demande qu’on en avait, c’est-à-dire : rapporter des images correctes, pour faire un film correct, tout en ayant un objet léger, compact, pas trop cher et pas trop énergivore.

Maintenant, si votre but est de collecter des images ultras pros, que vous avez de l’énergie avec des panneaux solaires, et un certain budget, vous pouvez aller sur le Mavic Pro qui forcément vous donnera des résultats plus qualitatifs.

L’évolution du monde des drones est ultra rapide. Je vous présente ces deux modèles, il faut savoir qu’il y en a d’autres. JDI reste le leader incontesté avec des rapports qualité-prix ultras bons.

En dehors de Spark et Mavic Pro, vous trouverez le Mavic II, qui est le nouveau Mavic Pro, un peu plus cher. Il existe aussi des modèles intermédiaires comme le Mavic mini ou le Mavic Air

Je tiens à préciser que cette vidéo n’est pas sponsorisée par la marque DJI, mais que celle-ci est tout simplement la référence du moment.

Si vous souhaitez acheter un drone, voici le nom de 2 magasins sérieux dont j’ai été satisfait :

(Encore une fois, ceci n’est pas une vidéo sponsorisé 😉. Je vous donne juste ces références pour vous aider dans vos recherches !)

– Flash RC
– Studiosport

NB : Le Mavic Pro ne sera bientôt plus commercialisé, vous devrez donc vous tourner vers son successeur : le Mavic 2

À vous donc maintenant de faire votre choix en fonctions des paramètres que je vous ai présentés.

Si vous souhaitez vous évader, et voir le rendu des images du drone Spark, je vous invite à regarder mon film Immakayak sur mon expédition en kayak au Groenland.

Cliquez ici pour voir la bande annonce du film IMMKAYAK. Vous y verrez déjà quelques images prises par le Drone SPARK.

Je vous souhaite de belles aventures !

Brieg

Notez cet article !
[Total: 1 Average: 5]
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*