Inspirez vous ! Interview en vidéo de Julien Moreau – Eco aventurier

© Julien Moreau

L’éco-aventurier Julien Moreau, réalise des projets de sports aventures ambitieux ayant pour objectif de défendre la nature et les hommnes.

Je suis allé à la rencontre de Julien Moreau que je connais depuis un petit moment maintenant. C’est un personnage engagé et très déterminé. Je lui ai posé quelques questions dans le but de vous inspirer et de vous donner envie de passer à l’action !

Suivez le sur son site : https://www.julienmoreau.org/

Vous y trouverez tous ces défis, ces projets, ses photos, ses articles de presse, ses films…

Suivez le sur sa page Facebook

Julien est très très présent sur Facebook, il partage avec vous en direct et en vidéo toutes ses aventures au quotidien !

Julien Moreau -Breton

“Besoin d’Aventure”
-Bonjour c’est Brieg de Besoin d’Aventure, alors aujourd’hui je suis avec Julien Moreau qui est un éco-aventurier. Bonjour Julien !

“Julien Moreau”
-Salut !

“Besoin d’Aventure”
-Alors est-ce que tu peux te présenter un petit peu et puis nous expliquer ce que c’est un éco-aventurier ?

“Julien Moreau”
-Ok, Julien Moreau, je suis Breton, originaire de Saint-Malo, aujourd’hui j’ai 28 ans. Un éco aventurier, c’est un aventurier qui crée des projets de sport aventure pour aller à la rencontre des jeunes éco-citoyens et des politiques pour essayer de déclencher la transition.
L’écologie, c’est pour ma conviction au niveau de la protection de l’environnement et l’aventure c’est parce que c’est mon rêve. Donc j’essaie de concilier mon rêve, mes convictions et quand je mélange les deux ça me donne beaucoup plus d’énergie.

“Besoin d’Aventure”
-D’accord, du coup qu’est-ce qui te permet de réussir tes aventures, quels sont les éléments déclencheurs ?

“Julien Moreau”
-Qu’est-ce qui permet de réussir une aventure, qu’est-ce qui permet de réussir quelque chose qu’on entreprend, moi je pense que d’abord c’est le sens. Quel est le sens que je donne à mon engagement, que ce soit dans mes voyages ou dans mes défis sportifs, le mien c’est la protection de l’environnement, c’est sensibiliser un maximum de jeunes enfants, c’est partager mes aventures avec des enfants pour leur donner envie de se réaliser soi même.

Ca a du sens pour moi. Le sens donne de l’énergie. Par exemple souvent quand on a un métier où on n’a plus de sens, on est découragé, on n’a plus envie de faire les choses, on perd le goût, les saveurs et c’est là qu’arrive la démotivation. Et d’ailleurs si dans votre métier c’est le cas, il faut se poser les bonnes questions. Qu’est ce que je veux dans mon métier, qu’est ce que je veux dans ma vie. Retrouvez le sens.
Dès qu’on a du sens, ça libère beaucoup d’énergie. Moi c’est réaliser mes rêves et défendre l’environnement.

“Besoin d’Aventure”
-D’accord

“Julien Moreau”
-Ca me permet de tenir quand je suis dans le dur.

“Besoin d’Aventure”
-Est-ce que tu peux pour ceux qui ne savent pas ce que tu fais, nous donner quelques genres ou quelques types d’aventures ou de défis que tu t’es donnés ?

“Julien Moreau”
-Dans les deux dernières années, j’ai fait des aventures en Bretagne. J’ai fait un tour de Bretagne à pied, ça a duré 68 jours. J’ai fait un tour de Bretagne à vélo, ça a duré 12 jours. J’ai fait Jersey Saint-Malo à la nage, c’est 70 km, ça n’avait jamais été fait. Et dernièrement j’ai fait le premier tour de Bretagne en Stand up paddle, ça a duré 86 jours. Louis Burton par exemple qui est de Saint-Malo, il a fait le tour du monde en 87 jours pendant le Vendée Globe. Moi j’ai mis 86 jours pour le tour de Bretagne. Donc ça a été très long. Donc je fais des aventures au niveau local pour agir sur les petits Bretons pour qu’ils mettent en transition la Bretagne. Donc ce sont des défis un peu fous, quand même, parce que le paddle ça a été très dur, très long. La nage aussi Jersey-St Malo c’était extrême. Donc voilà mes petites aventures.

“Besoin d’Aventure”
-Comment te prépares-tu physiquement et mentalement ?

“Julien Moreau”
-Alors physiquement, pour être honnête, les projets s’enchaînent tellement que je n’ai pas le temps de me préparer.

“Besoin d’Aventure”
-Tu es déjà préparé avec le projet d’avant !

“Julien Moreau”
-Voila c’est ça, je surfe sur les anciens projets et entre temps j’essaie de m’entretenir, mais je n’ai même pas le temps de faire une belle prépa physique. Et là par exemple, je pars demain traverser une partie de l’Angleterre en courant et j’ai le genou en vrac, donc j’espère que ça va s’arranger.

“Besoin d’Aventure”
-D’accord, est-ce que tu peux donner un ou deux petits conseils aux gens qui ont envie de partir dans une aventure ? Que ce soit une aventure démesurée ou pas. Chacun son aventure, chacun son niveau.

“Julien Moreau”
-D’accord, d’ailleurs tu sais qu’il n’y a pas de définition de extrême parce que ça va dépendre de chaque personne. Courir un marathon ça va être extrême pour quelqu’un, pour moi ça sera un entraînement. Donc le conseil c’est, si vous avez envie de faire quelque chose, ne procrastinez pas. Mettez une date. Dans 6 mois, un an, je pars. Par exemple pour 2018 j’ai décidé d’essayer de battre le record du monde du plus long triathlon. Ma date c’est le 30 avril 2018. Je pars quoi qu’il arrive. Que j’aie mon budget, que je sois prêt physiquement ou pas, que j’aie préparé toutes mes conférences ou pas, j’ai ma date. Parce que si vous vous forcez sur une date, vous allez vous forcer à l’action et à vous organiser. Ca c’est mon premier conseil et puis juste le faire quoi en fait.

Il ne faut pas avoir peur du jugement des autres, il ne faut pas avoir peur de l’échec. C’est vrai hein, moi j’ai fait plein de voyages d’aventure, des fois c’était un peu l’échec ! J’apprends. Par exemple dans l’Himalaya en 2013 j’avais voulu faire l’ascension du Stok kangri au Ladakh. Je me suis retrouvé à 5000 m d’altitude complètement malade à cause du Mal Aigu des Montagnes (Le MAM) parce que je ne m’étais pas assez acclimaté. Je n’avais pas mangé assez, je n’avais pas bu assez et je commençais à avoir un début d’oedème cérébral. J’avais un mal de crâne à en pleurer. Ca c’était un bel échec et puis j’y suis retourné, j’ai réussi à faire mon ascension en solo à 6153 m. Une très belle expérience ! D’ailleurs là-haut, j’ai compris que tout était possible et que les seules frontières sont celles qu’on a dans notre tête.

Donc voilà les conseils, mettez vous une date, faites-vous mal, sortez de votre zone de confort, parce que c’est là que la magie arrive. Ca on l’entend souvent mais c’est vrai ! N’ayez pas peur du jugement des autres, n’ayez pas peur de l’échec. Et puis il ne faut pas oublier une chose, c’est qu’on va tous crever, on va tous mourir et un jour on sera allongé sur son lit de mort, on se dira qu’est-ce que j’ai fait de ma vie ? Est-ce que j’ai fait ce que je voulais vraiment faire ? Ou est-ce que je me suis adapté par rapport au comportement des autres ? Et moi j’ai 28 ans je peux mourir demain c’est pas grave, j’ai donné le max dans tout ce que j’ai fait. Et j’espère que ça sera toujours le cas, donc je ne regrette rien. Voilà, mettre une date et passer à l’action, on s’en fout du jugement des autres et puis on n’oublie pas qu’on est rien et qu’on va disparaître et que le plus important c’est d’avoir un impact positif dans sa vie et pour les autres.

“Besoin d’Aventure”
-Ok, une dernière question, pour toi c’est quoi avoir l’esprit d’aventure ?

“Julien Moreau”
-L’esprit d’aventure, c’est pour moi quelqu’un qui est curieux, quelqu’un qui s’éduque. Parce qu’on ne peut pas être un aventurier si on ne s’éduque pas. Pour moi il faut déjà être curieux, c’est la première chose. Après il faut être déterminé, persévérant, ne pas lâcher le morceau. On y croit, on y va. On chute on recommence, on chute on recommence. Et troisième chose, c’est de défendre des valeurs nobles. Je pense qu’on ne peut pas faire des grands projets ou des grandes choses dans sa vie qui sont basées sur des valeurs futiles.

D’ailleurs dans nos sociétés capitalistes on voit bien qu’il y a beaucoup de mal-être. En France il y a un suicide toutes les 50 minutes, donc si on développait un peu plus cet esprit d’aventure ? Allez vers des choses qui nous tiennent un peu plus à coeur ? Moi au début quand je voulais faire mes aventures, je suis allé taper à plein de portes tu vois. Je suis allé parler à plein de gens. Et voilà aujourdh’ui je suis aligné par rapport à qui je veux être. C’est pas facile tous les matins mais j’essaie de devenir la meilleure version de moi même, pour l’instant je suis content je suis droit dans mes bottes.

“Besoin d’Aventure”
-He bien merci d’avoir pris un peu de ton temps.

“Julien Moreau”
-Je t’en prie, avec plaisir !

“Besoin d’Aventure”
-Rendez-vous sur le blog ”Besoin d’Aventure”, il y aura d’autres vidéos avec d’autres aventuriers prochainement. Merci 😉

“Julien Moreau”
-Et passez à l’action surtout hein, c’est le plus important ! 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  • 5
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*