Comment limiter les risques quand vous partez en randonnée ?

C’est une question importante que vous devez vous poser pour ne pas vous retrouver dans des situations dangereuses. Voici 6 clés pour vous éviter de prendre des risques en randonnée.

Clé n°1 – Ne pas vous surestimer physiquement

Pour cela, allez-y progressivement. Dans le doute, il vaut mieux choisir une rando trop facile que trop dure. C’est seulement une fois que vous connaîtrez bien votre niveau, que vous pourrez choisir une rando plus longue et/ou avec plus de dénivelé si vous randonnez en montagne

Pour vous donner un ordre d’idée, un randonneur moyen qui est déjà un peu entraîné, peut faire environ 5 h de marche ou 750 m de dénivelé positif ou 20 km sur le plat. Évidemment, si vous n’avez jamais marché aussi longtemps, prévoyez une rando plus courte pour commencer.

Clé n°2 – Ne pas vous surestimer techniquement

Certains chemins de randonnée sont faciles, on peut même parfois les suivre à vélo. Et d’autres sont plus durs, avec beaucoup de pierres, de racines, de boue, de neige, de pentes raides ou un terrain parfois exposé au vide, pouvant donner le vertige. 

Encore une fois, allez-y progressivement. Ce n’est pas toujours vrai, mais plus vous allez en altitude plus le terrain sera difficile. Je vous conseille de commencer par des randonnées faciles avec peu de dénivelé, en plaine ou à basse altitude en-dessous de 1500 m. Vous pourrez ensuite monter en difficulté progressivement.

Clé n°3 : Ne pas vous surestimer en termes d’orientation

Pendant votre randonnée, vous devez savoir en permanence où vous vous trouvez sur la carte. Il est important de commencer par des randonnées faciles en termes d’orientation. Avec éventuellement des marques de balisage pour vous aider et vous rassurer.

En plaine ou à basse altitude, les sentiers sont souvent bien marqués avec une route qui n’est jamais très loin. Alors qu’avec une altitude plus élevée, les sentiers peuvent être moins marqués. Par exemple, marcher dans les pâturages par temps de brouillard n’est pas évident, même pour une personne entraînée. 

Que vous ayez un GPS ou une application GPS, il est primordial pour votre sécurité de développer cette compétence d’orientation. Pour cela, il n’y a pas de secret, il faut beaucoup pratiquer en jouant avec votre carte.

Clé n°4 : Bien prendre la météo avant de partir

Aucun marin ne sort en mer sans prendre la météo. En rando, que ce soit en plaine ou en montagne, c’est pareil. Il faut absolument savoir à quoi vous attendre. Et éventuellement, renoncer à votre sortie si vous sentez que votre expérience n’est pas suffisante pour affronter ces conditions.

Les deux risques majeurs sont les orages et l’hypothermie. L’hypothermie étant le fait que la température de votre corps peut descendre en dessous de la normale. Cela est souvent dû à l’effet cumulé de l’humidité, du froid et du vent, et cela peut être mortel dans le pire des cas.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment plier un matelas auto-gonflant de type Thermarest ?

Clé n°5 : Emporter les bons équipements

On peut diviser ces équipements en trois catégories.

  • 1ère catégorie : Les vêtements pour être capable d’affronter les conditions météo envisagées. 
  • 2ème catégorie : Le matériel de sécurité. C’est-à-dire votre téléphone, une montre, une boussole, une carte de la zone, une couverture de survie, une lampe, un couteau, un briquet et une petite trousse de secours.
  • 3ème catégorie : L’eau et la nourriture pour lesquelles il est important d’avoir une marge de sécurité, ainsi que le matériel de cuisine si jamais c’est nécessaire. Et enfin, si vous partez plusieurs jours en bivouac, vous devrez ajouter une 4ème catégorie pour vous protéger pendant les nuits, avec la tente, le duvet, le matelas, etc.

Avec tout ça, vous pouvez rajouter du matériel de confort moins essentiel : livre, appareil photo, etc. qui ne concerne pas votre sécurité.

Enfin, la dernière et 6ème clé correspond à un résumé des 5 premières clés.

Clé n°6 : Une bonne préparation

Le meilleur moyen de ne pas se mettre en danger pendant vos randonnées, c’est de bien les préparer en passant en revue tout ce que nous venons de voir. C’est aussi simple que ça.

Tous les aventuriers, quel que soit le niveau d’engagement de leurs aventures ou de leurs expéditions, arrivent à atteindre leur but grâce à une préparation méticuleuse. Rien ne doit être laissé au hasard car votre aventure en apportera bien assez.

Pour finir, rappelez-vous une chose importante, tous les accidents sont dus à une succession de petites erreurs et non pas à une grande erreur. Faites bien attention à ne pas vous surestimer.

Une attitude saine est de toujours imaginer le pire avant de partir et d’avoir en tête une solution pour vous en sortir. Il ne s’agit pas de se stresser, mais au contraire de bien préparer sa rando pour partir l’esprit serein ou presque.

Voilà quelques conseils pour vous aider. Si vous n’avez pas encore choisi votre prochaine randonnée, je vous propose mon guide pour bien choisir votre aventure.

Pour le recevoir, il vous suffit de remplir le formulaire juste en dessous et je vous l’envoie directement. Je suis sûr que ce guide vous fera gagner beaucoup de temps pour choisir la prochaine rando qui vous correspond.

Je vous souhaite de belles Aventures !

Brieg.

Notez cet article !
[Total: 2 Average: 5]
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*